Il y aura beaucoup moins de neige en Europe. Et c'est un problème pour tout le monde, pas que pour les fans de ski

Si tes grands-parents racontent qu'il "neigeait beaucoup" dans le passé, ce n'est pas juste un délire nostalgique: ils ont absolument raison. Une étude scientifique montre que, depuis 1951, la hauteur moyenne de neige en Europe a diminué de 12% tous les 10 ans et que cette baisse a été encore plus rapide depuis les années 80. À cause du réchauffement climatique. Ce problème ne concerne pas uniquement les amateurs de sports d’hiver, il nous concerne tous.

L’importance de ce constat n’est pas seulement liée au fait qu'il sera chaque fois plus difficile de pratiquer des sports d'hiver. Il témoigne également de la hausse des températures et des effets du changement climatique sur les précipitations.

Le fait que l'accumulation de neige en Europe diminue considérablement a des conséquences majeures sur les réserves d'eau douce qui se créent pendant la période de fonte au printemps. Cette eau servait autrefois de réserve pour les périodes sèches d'été. Or, ces phases de chaleur estivales sont également chaque fois plus longues. À terme, ce sont les réserves d'eau douce qui sont directement menacées par le réchauffement climatique.

C'est ce que démontre Adrià Fontrodona Bach, titulaire d'une maîtrise en Terre et environnement, dans une étude publiée dans Geophysical Research Letters. Adrià a recueilli des données sur plus de six décennies. Ces données concernent la couverture neigeuse et le climat de milliers de stations météorologiques en Europe. Adrià a découvert que l'épaisseur de neige moyenne avait diminué d'environ 12% par décennie en Europe depuis 1951. À partir des années 80, une diminution de la couverture de neige s'est produite. La diminution a été constatée partout en Europe, sauf dans les régions les plus froides.

Déjà lu?