Sors ton compteur Geiger et prépare-toi pour Fallout 76: voici pourquoi il faut essayer cet épisode un peu spécial

En parcourant les réseaux sociaux et forums, on se rend vite compte que Fallout 4 a pas mal déçu les fans de la série mythique de Bethesda et Interplay Entertainment. Et on dirait bien que Fallout 76 qui sort ce mercredi ne va pas améliorer la situation. Pourtant, il y a plusieurs aspects du jeu qui éveillent notre curiosité et notre enthousiasme. 

À la genèse, Fallout est un pur jeu de rôle, aucun doute là-dessus. Les deux premiers jeux de la série, sortis en 1997 et 1998, faisaient la part belle à l'exploration d'un monde ouvert post apocalyptique dans lequel les interactions avec les PNJ (Personnage Non Joueur) et l'environnement étaient primordiales. Et où la personnalisation et compétences du personnage influent sur ces interactions. Par exemple, si le niveau de charisme du joueur est élevé, il aura plus de possibilités lors des phases de dialogue, ce qui lui permettra d'envisager différentes solutions à chaque situation. Le jeu se distingue aussi grâce à son système de karma. En fonction des actions du joueur, les PNJ réagiront différemment à sa présence. Graphiquement, on est sur un jeu en 2D, vue de dessus, et les combats se jouent au tour par tour grâce à un système de points d'action.

Dix ans plus tard, Fallout 3 voit le jour. Déjà à l'époque, Bethesda Softworks a complètement revu le gameplay de la série. Place désormais à de la 3D et du combat en temps réel en vue FPS. Le karma existe toujours, la personnalisation du joueur est plus poussée, mais le jeu s'oriente tout de même de plus en plus vers le genre action. Même chose pour Fallout New Vegas même si cet épisode est tout de même beaucoup plus profond et complet au niveau du scénario puisqu'il incorporait le système de faction qu'il fallait choisir d'aider ou pas pour influer à sa manière sur le conflit qui sévissait dans le désert de Mojave.

Le RPG à son minimum

Et en 2015 arrive Fallout 4 qui marque un tournant dans la série. En effet, le système de karma est complètement oublié, les aspects de survie, de même que l'usure des armes et les dialogues sont réduits au strict minimum. Même si le monde est plaisant à parcourir, car l'univers post apo' est toujours bien inspiré, on a plus l'impression de jouer à un simple FPS avec un brin d'exploration et de gestion qu'à un RPG, même si certains choix lors de quelques quêtes influenceront le reste de l'histoire. Mais si l'on oublie que Fallout est un RPG à la base, le jeu peut plaire à tous. Mais pas aux fans hardcore.

Et malheureusement pour eux, cela va continuer avec Fallout 76. Et ce sera sans doute pire puisque comme on le sait, le jeu sera exclusivement multijoueur. Cela implique évidemment l'absence de réelles quêtes données par des PNJ, ce qui est regrettable car chaque Fallout propose des personnages originaux et bien barrés. Cela implique également l'absence du karma et des dialogues. Attention, les quêtes existeront toujours mais elles se lanceront en trouvant certains objets ou en pénétrant dans certains lieux. À part ça, notre mission principale sera de remonter la piste du superviseur de l'abri 76.

Même le système de combat est entièrement revu puisqu'il est difficile d'utiliser le SVAV, le système de visée unique et inventé par Fallout, dans un jeu entièrement multi. Pour rappel, le SVAV permet de viser précisément des parties du corps adverse. Le système existera toujours mais il sera impossible de stopper le temps pour viser, tout se fera en temps réel. Bon, ça fait pas mal de points négatifs mais il y a plusieurs aspects excitants à Fallout 76...

Jeu online unique pour la série

C'est la toute première fois qu'un Fallout sera multijoueur. C'est donc assez excitant, à moins d'y être complètement allergique. Les jeux de la série ont toujours compté des factions plus ou moins dangereuses: des pillards aux super-mutants en passant par l'Enclave et la Confrérie de l'Acier. Il est donc excitant d'imaginer créer son propre groupe de survivants avec ses amis. Et le système de coopération sera assez poussé puisque les joueurs auront l'opportunité de se construire une véritable base avec des systèmes de défense dévastateurs pour protéger le butin qu'ils auront amassé au fil de leurs aventures.

On imagine également avec plaisir des raids entre potes pour aller anéantir une bande d'autres joueurs qui empiètent sur notre territoire. Mais attention, le PvP sera risqué puisque si l'on assassine des joueurs sans son consentement (un joueur doit répliquer à des tirs pour que le combat se lance réellement), on sera visible par tous les autres joueurs sur la carte. Le système de PvP sera plutôt bien foutu puisque la puissance des armures et armes sera équilibrée en fonction des adversaires. Ainsi, la différence de niveau ne se fera pas trop sentir. À la fin du combat, les gagnants remporteront leur lot de capsules ainsi que tous les matériaux de construction que possédaient les vaincus. Par contre, pas question de récupérer les armes et les armures de ses victimes pour éviter que ce soit trop frustrant.

Du PvE grisant

Au final, le PvP restera tout de même secondaire dans Fallout 76, il sera surtout là pour pimenter des sorties en groupe dans les nombreux lieux-dits de la gigantesque carte. Non, ce sont bien les combats contre les créatures des terres désolées qui auront vraiment de l'intérêt. En effet, les développeurs ont laissé parlé leur imagination et leur créativité puisque 63 espèces différentes peupleront la région du jeu, tu peux les découvrir dans la vidéo ci-contre. Presque tous les animaux communs que nous connaissons auront leur version mutante et certaines créatures, réellement titanesques, demanderont des centaines de munitions pour en venir à bout. Les combats s'annoncent donc intenses et on espère qu'ils demanderont une bonne dose de stratégie pour gérer le mieux possible les affrontements. Car sinon, la coopération n'a pas vraiment d'intérêt si le jeu ne consiste qu'à du bourrinage bête et méchant.

Un monde unique

Si le bestiaire est aussi développé, il y a une excellente raison. Dans tous les précédents jeu Fallout, l'histoire se déroule des centaines d'années après la guerre nucléaire qui a réduit le monde en cendre. Dans Fallout 76, le joueur va découvrir le monde seulement 25 ans après l'explosion des bombes. Les "animaux" n'ont donc pas encore tous disparu et la nature n'est pas encore tout a fait ravagée par les retombées radioactives. Pour la première fois donc, on découvrira la Virginie-Occidentale encore bien fleurie où la vie tente de survivre tant bien que mal. Les paysages seront donc bien différents des précédents opus et risquent de nous dépayser.

De plus, les environnements seront plus variés avec des marécages, des zones frappées par des tempêtes radioactives et bien sûr des montagnes. De ce fait, le jeu sera bien plus vertical que ses prédécesseurs et changera quelque peu l'approche de l'exploration et des combats, qui pourront s'avérer périlleux dans de telles situations.

Un système de compétences innovant

Fallout 76 innove également avec un nouveau système de compétences qui semble plutôt profond et varié selon les joueurs. Globalement, le fameux système de S.P.E.C.I.A.L existe toujours et à chaque niveau pris, tu devras choisir une capacité à améliorer parmi la Force, la Perception, l'Endurance, le Charisme, l'Agilité, la Chance et l'Intelligence. On ne va pas tout détailler, mais par exemple, la Force dicte la puissance de tes attaques au corps-à-corps, l'Agilité influencera ta discrétion, etc.

Mais cela ne s'arrête pas là, et c'est maintenant que tout change. Durant ton aventure, tu gagneras un paquet de cartes tous les deux niveaux. Ces cartes permettront de spécialiser tes capacités S.P.E.C.I.A.L. Prenons un exemple: tu as envie de jouer une grosse brute pleine de muscles? Alors, tu vas sans doute augmenter ta force. Si tu y as investi 5 points, tu pourras utiliser 5 cartes liées à la capacité de la Force. Cela pourrait être une carte qui permet de faire plus de dégâts avec les armes blanches.

Aussi, tu pourras changer de cartes à tout moment pour t'adapter aux situations et aux combats, et il s'agit encore une fois d'un concept inédit pour la série. Il est important de noter que ces cartes ne pourront pas s'acheter dans la boutique en ligne du jeu et que de nouvelles cartes seront progressivement ajoutées à la collection après la sortie du jeu. On peut donc espérer une personnalisation plutôt poussée de son personnage en plus de la personnalisation visuelle de son avatar.

Gros patch et mystère des factions

C'est la grosse news de la semaine concernant le jeu: un gros patch sera à télécharger le jour de la sortie du jeu. Ce patch aura pour but de corriger certains points du jeu suite aux retours des joueurs qui ont essayé le titre sur la version beta ouverte, c'est donc un joli geste de la part de Bethesda même s'il faudra être un peu plus patient avant de vraiment jouer le jour de la sortie.

Voici en quelques points le contenu du patch: le système de construction a été amélioré, l'ajout de quêtes et d'évènements, l'ouverture de nouveaux abris (ô joie!), les caractéristiques des personnages ont été rééquilibrées et enfin l'ajout du PvP entre factions.

Tiens, c'est bizarre on nous parle de factions alors qu'il n'existera aucun PNJ dans le jeu. Comment peut-on découvrir des factions alors qu'aucun personnage ne pourra nous introduire à leur clan? C'est encore très flou mais on imagine qu'on les découvrira grâce à des holobandes, des quêtes ou en visitant des lieux particuliers. On peut imaginer que les joueurs pourront choisir de pérenniser l'oeuvre d'une certain faction puisque l'on est déjà sûr que les membres de celles-ci n'auraient finalement pas survécu dans cette région du nouveau monde post guerre nucléaire.

Voici la liste des factions: la Confrérie de l'Acier, l'Enclave, les Samaritains, les Etats Libres et enfin les Raiders. Tu as déjà une préférence?

On te laisse désormais découvrir le jeu par toi-même et surtout n'oublie pas ton compteur Gegeir!

Déjà lu?