Quelqu'un a racheté le fauteuil roulant de Stephen Hawking pour 341.000 euros

La chaise roulante que Stephen hawking a utilisé dans les années 80 et jusqu'au milieu des années 90 a été vendu jeudi par Christie's à 296.750 livres sterling (environ 341.000 euros).

Stephen Hawking a longtemps refusé de passer à la chaise roulante. Jusqu'à la fin des années soixante, l'astrophysicien atteint d'une maladie dégénérative a tenté de s'en sortir sans. Il a fini par adopter un modèle motorisé à la fin des années 1970, et, selon Christie's, il était même réputé pour être un conducteur plutôt sauvage.

De la fin des années 1980 jusqu'au milieu des années 90, Hawking est à l'apogée de sa gloire. Il n'a pas encore perdu l'usage de ses mains. Il voyage beaucoup et donne des conférences de presse sur ses explorations intellectuelles de l'espace-temps un peu partout dans le monde. C'est ce fauteuil là qui a été vendu jeudi soir. La société de vente aux enchères Christie's pensait en obtenir 15.000 livres, elle en a récolté 296.750 (environ 341.000 euros). L'acheteur est resté anonyme.

Caritatives

Les bénéfices de la vente de la chaise iront à deux organisations caritatives, la Foundation Stephen Hawking qui agit pour la préservation de son patrimoine intellectuel et la Motor Neurone Disease Association qui oeuvre en faveur des patients atteints de maladies dégénératives. En plus de la chaise, Christie's a également vendu une copie de la thèse de doctorat d'Hawking pour près de 584.750 livres (670728,72 euros) et d'autres affaires personnelles. Parmi celles-ci, il y avait son script pour l'une de ses apparitions dans les Simpson, celle qui a lieu dans le premier épisode de la saison 22.

À 22 ans, Stephen Hawking s'est fait diagnostiquer d'une maladie neuronale dégénérative. On ne lui donnait plus que quelque années à vivre. L'astrophysicien britannique ne s'est pas laisser abattre et aura tenu encore 54 années pour mourir finalement à 76 ans. Grâce aux bénéfices de la vente, les enfants de Hawking espèrent préserver ses archives scientifiques pour le grand public.

Le script des Simpson

© Christie's

Déjà lu?