Combats, captures et nouveautés: tout savoir sur Pokémon Let's Go Pikachu et Let's Go Evoli

Le 16 novembre prochain, la Nintendo Switch vivra un heureux évènement. Elle accueillera en effet un jeu Pokémon pour la première fois. Par contre, Let's Go Pikachu et Let's Go Evoli seront uniques pour plusieurs raisons. À quelques jours de sa sortie, il nous semble important de faire le point sur ce jeu qui bouleverse la saga Pokémon. 

Pour la première fois sur Nintendo Switch, les joueurs pourront jouer à un jeu Pokémon sur cette console à moitié portable. Depuis la sortie de Pokémon Rouge et Bleu en 1996, tous les jeux de Game Freak suivent le même schéma: on commence par choisir un Pokémon parmi trois proposés, on se lance dans une aventure où l'on doit collecter 8 badges avant de botter le cul à la Ligue Pokémon. Entre temps, on doit généralement s'occuper de la Team Rocket ou de son équivalent et réaliser quelques quêtes annexes.

Le concept n'a presque jamais changé de 1996 à 2017. Mais en 2018, Nintendo et Game Freak ont décidé de revoir entièrement le concept du jeu pour proposer quelque chose de jamais vu: une sorte de mix entre Pokémon GO et les jeux que nous connaissons tous. Petit résumé de tout ce qu'il faut savoir sur Pokémon Let's Go Pikachu et Let's Go Evoli.

Une aventure nostalgique

Par les temps qui court, la nostalgie est un bon moyen d'attirer des joueurs. On le remarque grâce à la NES Mini, la SNES Mini ou la PlayStation Classic. Alors, Game Freak a décidé de proposer une aventure similaire à celle de Pokémon Jaune. En effet, on commence l'aventure à Bourg Palette dans la peau de Red, le héros des tout premiers jeux de la saga. Notre première tâche sera de trouver le Professeur Chen pour qu'il nous donne notre premier Pokémon.

En fonction de la version que tu as choisie, tu auras soit Pikachu soit Evoli. Note que les statistiques de ces deux Pokémon de départ seront boostées et ils seront bien plus forts que les espèces que tu trouves dans les jeux précédents. Ils seront aussi dotés d'attaques inédites et puissantes pour rivaliser avec à peu près n'importe qui. C'est important car tout au long du jeu, tu ne pourras pas te séparer de ton Pokémon de départ, il devra toujours faire partie de ton équipe de 6 Pokémon.

Dans ce jeu donc, tu visiteras les mêmes villes, les mêmes routes, les mêmes Pokémon (les 150 premiers) et les mêmes arènes que dans Pokémon Jaune. Évidemment, l'aspect graphique a été revu. On se retrouve désormais dans un jeu entièrement en 3D et plutôt joli il faut le dire. Le moteur du jeu permet même d'afficher tous les Pokémon qui se baladent sur la carte. Fini le système de hautes herbes comme dans la totalité des jeux de la franchise (si l'on ne compte pas Pokémon Stadium, Pokémon Ranger, etc.). Tu vois un Pokémon qui t'intéresse? Fonce dessus! Cela enlève le charme de la surprise, mais les joueurs de Pokémon Go ne seront pas dépaysés.

Combats et expérience

Tous les fans de Pokémon te le diront: le plus important dans les jeux de la franchise sont les combats. Il y a plusieurs raisons à ça. Le gameplay est extrêmement profond grâce au système de type, de talent, de stats et d'objets à faire tenir aux Pokémon. De cette manière, un Pokémon pouvait être extrêmement différent selon le joueur qui l'utilisait. On peut par exemple opter pour un Dracaufeu boosté à fond en vitesse pour attaquer en premier ou plutôt opter pour une attaque boostée pour faire plus de dégâts. Cela permettait de mettre en place des stratégies très complexes et se retrouver avec des matchs à chaque fois différents.

Dans Let's Go Pikachu et Let's Go Evoli, on dirait bien que les combats ne seront pas aussi importants et poussés, et ce pour plusieurs raisons également. Premièrement, et cela semble un gros indicateur, les combats contre les Pokémon sauvages n'existent plus. Face à ces bêtes non apprivoisées, tu te retrouves sur un écran identique à celui de Pokémon GO. 3 choix s'offrent à toi: le capturer, utiliser des baies ou fuir. De plus, les talents ont été purement et simplement supprimés. Ces talents étaient très intéressants car ils permettaient, par exemple, à Ectoplasma d'être insensible aux attaques sol, souvent très puissantes. Par contre, les méga-évolution seront toujours de la partie!

Mais alors, si on ne peut plus affronter les Pokémon sauvages, comment fait-on pour gagner de l'expérience et entrainer ses Pokémon? C'est simple, il va falloir attraper un maximum de Pokémon. À chaque capture, tes bestioles gagneront de l'expérience et monteront de niveau. De plus, tu pourras envoyer des Pokémon au professeur Chen contre des bonbons qui permettront d'améliorer les statistiques de tes Pokémon. Donc, contrairement aux jeux précédents, la capture sera véritablement au centre du jeu, au détriment du combat.

Baston assistée

Mais attention, les combats existent toujours bel et bien. De nombreux dresseurs te barreront toujours la route lors de ton aventure et tu devras les écraser à tour de rôle. À ce niveau, c'est du classique: chaque Pokémon dispose de 4 attaques dont la puissance dépend des statistiques de la créature et de celles du Pokémon adverse. Comme dit plus haut, de nouvelles attaques vont voir le jour. Par exemple, Evoli disposera de Évo-Flambo, capacité Feu qui brûlera à tous les coups, Évo-Dynamo qui paralysera à coup sûr, et Évo-Thalasso qui rendra en PV la moitié des dégâts infligés. Et ça, c'est bien balèze. Pikachu aussi aura de nouvelles attaques exclusives.

Mais on sent bien que ce jeu est destiné à un public plus jeune et moins spécialisé dans la stratégie Pokémon. Et ça se ressent au niveau du challenge du jeu. Par exemple, au moment de rentrer dans la première arène, celle de Pierre le maître des Pokémon roche, on ne te laissera pas passer si tu n'as pas un Pokémon plante ou eau pour gérer facilement le champion. C'est dommage car il est facile de s'en sortir sans ces deux types. Les vrais savent qu'il suffit d'aller choper un Nidoran ou un Férosinge, apprendre Double-Pied ou Balayage, et l'affaire est réglée en 30 secondes. On risque donc de se retrouver dans un jeu fort assisté qui risque peut-être de gonfler les joueurs qui n'ont pas lâché la saga depuis 1996.

Mode co-op

Une des grosses nouveautés de cette opus est la possibilité de jouer à deux en coopération. En gros, un deuxième joueur pourra rejoindre le principal pour l'aider à capturer des Pokémon et à battre des dresseurs. Cependant, le deuxième joueur dispose de très peu de possibilité: il ne peut parler à aucun PNJ, ne peut pas lancer de combat et est obligé d'utiliser un Pokémon du premier joueur. Selon les développeurs, ce mode co-op sert surtout à aider les plus jeunes qui ne s'en sortent pas. Car les combats se joueront en 2 contre 1, ce qui réduit considérablement le challenge du jeu.

Par contre, il sera impossible de jouer à deux lors des combats d'Arène et de la Ligue Pokémon, il faut pas abuser non plus. Le système de capture en co-op quant à lui permettra de maximiser les chances de captures si les lancers des deux joueurs sont parfaitement coordonnés. Cela pourrait s'avérer bien fun même si cela reste tout de même basique.

Nouveautés en vrac

Le jeu amène son lot de nouveautés, il faut l'admettre. En voici quelques-unes. Premièrement, les Capacités Spéciales qui permettent d'agir sur son environnement comme Surf, Vol ou Coupe n'existeront plus. En effet, ton Pokémon de départ sera capable de tout faire: tu pourras naviguer sur le dos de ton Pikachu et même voler grâce à des ballons. Ce n'est pas plus mal car les CS prenaient des emplacements sur le "move set" des Pokémon et l'on devait se passer de capacités bien plus intéressantes en combat. Aussi, ton Pokémon de départ trouvera régulièrement des objets sur la route pour remplir ton sac de baies et de potions.

Petite fonctionnalité plutôt classe: il est possible de se balader avec n'importe quel Pokémon à ses côtés et même monter dessus. Tu pourras donc te promener sur le dos de ton Arcanin ou de ton Onix pour un maximum de swag. Autre ajout bien pratique: ton PC sera directement dans ton sac, tu ne seras donc plus obligé de te rendre dans un centre Pokémon pour stocker ou retirer des Pokémon. On ne va pas s'en plaindre.

Il faut aussi noter l'existence de la Poké Ball Plus. Premièrement, elle te permettra d'obtenir Mew si tu décides de l'acheter. De plus, elle peut également faire office de manette pour jouer au jeu. Mais selon les premières reviews de certains Youtubeurs, ce n'est pas vraiment l'idéal pour jouer dans un maximum de confort. Comme elle est plutôt petite, elle ne s'adapte pas vraiment aux grosses mains. Elle pourrait donc être destinée, une nouvelle fois, aux joueurs plus jeunes. Cette Poké Ball te permettra aussi de stocker un Pokémon à l'intérieur pour pouvoir te balader avec dans la vie réelle. Si te secoues la baballe, tu entendras le Pokémon à l'intérieur (si tu actives le son) et elle vibrera également pour te rappeler que tu as enfermé une pauvre bête à l'intérieur.

Enfin, terminons par prouver une nouvelle fois que ce Let's Go Pikachu ou Evoli est fortement influencé par Pokémon GO. Les deux jeux seront en effet compatibles c'est-à-dire qu'il sera possible de transférer tes Pokémon d'un jeu à l'autre. Plus les PC d'un Pokémon seront élevés dans Pokémon Go, plus son niveau sera grand dans Pokémon Let's Go.

Le jeu arrive dans les Nintendo Switch le 16 novembre prochain!

Déjà lu?