Nouveau record: la porte-parole de Trump diffuse une vidéo manipulée pour discréditer le journaliste de CNN

Sarah Huckabee Sanders, la porte-parole du président Donald Trump, a tweeté une vidéo pour montrer que le journaliste de CNN, Jim Acosta, "avait réagi de façon agressive" sur la stagiaire qui a voulu s'emparer de son micro. Mais il s'avère que cette vidéo a été bidouillée.

Jim Acosta a dû remettre son accréditation permanente pour entrer à la Maison-Blanche jeudi pour avoir osé continué à poser des questions au président Trump lors d'une conférence de presse. Ce dernier ne voulait répondre à aucune question, mais le journaliste de CNN insistait et ne voulait pas rendre le micro.

Selon la Maison-Blanche, Acosta aurait ensuite frappé la stagiaire qui souhaitait reprendre le micro. CNN et d’autres journalistes présents dans la salle ayant assisté à cet incident contredisent la version de la Maison-Blanche.

Mouvement édité par après

Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de la presse, a tweeté une vidéo jeudi montrant l'incident. Mais il s'avère que cette capsule a été modifiée au montage pour que le mouvement d'Acosta paraisse plus agressif avec son bras que ce qui s'est réellement passé.

Dans le film diffusé par la Maison-Blanche, le mouvement du bras d’Acosta est accéléré et une autre partie de la vidéo est retardée. Selon des experts indépendants en vidéo qui ont examiné la vidéo, les modifications sont "trop précises pour être un accident". La vidéo diffusée via Twitter n’a pas non plus d’audio, ce qui permet aux experts en vidéo de manipuler plus facilement les images.

Infowars

On ne sait pas encore clairement où Sanders a trouvé sa vidéo. Le Washington Post écrit que la vidéo semble avoir été réalisée par un employé d'Infowars, la plate-forme du complotiste Alex Jones. Cette année, les comptes des médias sociaux de Jones ont été supprimés entre autres par Apple, YouTube, Facebook, Spotify et Twitter pour avoir partagé des fakes news et des images manipulées.

L'une des théories du complot les plus connues de Jones concerne la fusillade à l'école primaire Sandy Hook en 2012. Vingt enfants et six adultes ont été tués. Le présentateur de radio affirme qu'aucune personne n'a été tuée et que les enfants étaient des acteurs.

Le président de l'association des journalistes et photographes vidéo de la Maison-Blanche a déclaré que la manipulation d'images était une manipulation de la vérité. "C'est trompeur, dangereux et non éthique", a déclaré Whitney Shefte. Aly Colon, une professeure de journalisme trouve ironique le fait que la Maison-Blanche ait altéré la vidéo, car le gouvernement fait exactement ce dont elle a accusé Acosta de faire: diffuser de fausses informations.

Dans les médias américains, la vidéo est considérée comme "un nouveau record d’un gouvernement qui a déjà fait l’objet de nombreuses critiques en raison de sa volonté de tromper".

Déjà lu?