Pour avoir posté une photo où ils dorment par terre, Ryanair licencie 6 employés 

Ryanair est une nouvelle fois au coeur d'un scandale. Après les multiples jours de grève qu'a réalisés le personnel de la compagnie aérienne, une photo anodine vient mettre une nouvelle fois le feu au poudre. En effet, la compagnie a licencié 6 employés qui avaient dormi par terre dans un aéroport portugais un soir de tempête. 

Les faits se déroulent le 14 octobre dernier. Une tempête frappe l'Europe et bloque le trafic aérien. Un équipage de Ryanair est alors bloqué à l'aéroport de Malaga et va devoir dormir sur place par manque de place dans les hôtels de la région. Ces 6 employés ont d'abord essayé de dormir dans une salle d'équipe où seules quelques chaises étaient disponibles. Ensuite, ils ont tenté de squatter une salle VIP normalement destinée aux clients. Pour montrer leurs pauvres conditions de travail, les employés ont posté une photo qui a interpellé la direction de Ryanair.

Ce jeudi, on apprend que la compagnie aérienne a décidé de licencier les 6 employés que l'on voit sur la photo. Dans un communiqué, la compagnie explique sa décision: "Les six membres d’équipage de Porto ont été licenciés le lundi 5 novembre (…) pour faute grave, après avoir mis en scène une fausse photo dans le but de faire croire qu’ils avaient été forcés de dormir sur le sol de la salle d’équipage de Malaga." Ryanair ajoute également que cette photo avait nuit à sa réputation, une réputation déjà pas au top suite à tous les mouvements de grève organisés par le personnel de la compagnie aérienne.

Licenciement "honteux"

Luciana Passo, la présidente du syndicat portugais SNPVAC, a déjà déclaré que ce licenciement est une "honte". Selon elle, cette photo était une "manifestation du droit à l'indignation". Elle ajoute: "Il y avait 24 membres d’équipage dans une salle avec 8 chaises. Certains d’entre eux ont décidé de manifester leur indignation en s’allongeant par terre car les autres chaises étaient occupées et une personne, qui ne faisait pas partie de l’équipage, a décidé de publier la photo sur les réseaux sociaux. Et ils finissent par être licenciés!"

Ce ne sont donc pas les employés qui ont posté la photo mais un tiers. C'est aussi l'occasion pour les syndicats de rappeler que les salles de repos ne sont tout simplement pas habilitées pour se reposer. L'amélioration de ces locaux faisaient d'ailleurs partie des revendications du personnel de la compagnie aérienne. Reste à savoir si Ryanair va maintenir sa décision de licencier ces 6 employés après les déclarations des syndicats.

Déjà lu?