Historique! Des musulmanes, des Amérindiennes et des homosexuels ont été élus pour la première fois aux États-Unis

Pour la première fois, deux femmes musulmanes ont été élues au Congrès américain ce mardi à l'issue des élections de mi-mandat, respectivement dans l'État du Michigan et dans le Minnesota. Et ce ne sont pas les seules victoires historiques à saluer.

Les Américains votaient ce mardi dans le cadre des élections de mi-mandat, les fameuses "midterms". Ils étaient notamment appelés à renouveler la totalité des sièges de la Chambre des représentants et le tiers du Sénat. Comme prévu par les sondages, les démocrates ont reconquis la Chambre des représentants, mais sans raz-de-marée bleu susceptible de mettre à mal Donald Trump et son agenda présidentiel.

Et ce n'est pas tout, les Américains étaient également à amenés à élire un nouveau gouverneur dans 36 États sur 50, à renouveler une grosse partie des parlements locaux et à participer pour certains à un référendum. Après une longue journée de vote organisé dans tout le pays, les premiers résultats sont tombés ce mercredi matin, et on peut le dire, quelques victoires historiques sont à souligner.

Deux femmes musulmanes

Pour la première fois, deux femmes de confession musulmane ont été élues au Congrès américain : la démocrate Rashida Tlaib, élue dans l’État du Michigan, et la démocrate également Ilhan Omar, élue peu après dans l'État du Minnesota.

Rashida Tlaib est née à Détroit de parents réfugiés palestiniens et est issue d'une famille de 14 enfants. À 42 ans, cette avocate et maman défend un programme progressiste, en défendant par exemple la création d'un salaire minimum de 15 dollars par heure ou un accès universel à la santé, détaille la presse américaine.

Ilhan Omar est elle née à Mogadiscio, en Somalie, et est arrivée aux États-Unis il y a 21 ans, après avoir fui la guerre civile dans son pays à l'âge de 8 ans puis passé quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya. À 36 ans, elle succède à Keith Ellison, qui avait lui-même été le premier homme noir et musulman à être élu à la Chambre des représentants en 2006. Elle défend une éducation gratuite et un accès au logement pour tous, une réforme du système judiciaire et bien sûr une politique migratoire moins restrictive du président Trump. Féministe, elle promet également un meilleur accès à la contraception pour les femmes et entend lutter contre les discriminations. Son programme comprend en outre plusieurs mesures en matière de lutte contre le réchauffement climatique ou encore des aides pour les étudiants et fonctionnaires endettés.

Une Amérindienne lesbienne

La démocrate Sharice Davids est, quant à elle, la première femme amérindienne à remporter un siège à la Chambre des représentants. Elle a été élue dans l'État du Kansas, qui plus est un territoire originellement conservateur, face au républicain et fidèle partisan de Trump Kevin Yoder. Âgée de 38 ans, cette avocate fan d'arts martiaux, qui se dit également ouvertement lesbienne, a appris à la bonne école, puisqu'elle a passé un an à Washington au sein de l'administration Obama.

Et elle n'est pas la seule, Deb Haaland (57 ans), démocrate et amérindienne également, a été élue au Nouveau-Mexique. Elle est née à Winslow, en Arizona, dans la tribu Laguna Pueblo, d'une mère amérindienne qui travaillait pour l'US Navy et d'un père d'origine norvégienne qui était soldat. Dans son parcours, elle est parvenue à vaincre l'alcoolisme et à subsister grâce à des bons d'alimentation.

En outre, un autre candidat homosexuel, le démocrate Jared Polis, est devenu, pour la première fois dans l'histoire des États-Unis, gouverneur d'un État, le Colorado. Comme attendu, il a battu le républicain Walker Stapleton.

Deux latinos élues au Texas

Il faut aussi saluer la victoire de la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez. À 29 ans seulement, la candidate de New York a été élue plus jeune femme parlementaire à la Chambre des représentants et a battu à plate couture le républicain Anthony Pappas ainsi que son ancien adversaire démocrate Joe Crowley. Elle est née dans le Bronx, d'une mère portoricaine et d'un père américain. Avant de se lancer en politique, elle a travaillé pendant quatre ans comme serveuse dans un bar new-yorkais, alors qu'elle était pourtant diplômée en économie de la Boston University.

Pour la première fois encore, deux femmes latinos ont aussi été élues à la Chambre des représentants, dans l'État du Texas : les démocrates Sylvia Garcia et Veronica Escobar.

Et enfin, c'est historique également, plus d'une centaine de femmes siégeront à la nouvelle Chambre des représentants, en majorité des démocrates. C'est le Congrès sortant qui détenait le précédent recors, avec 84 sièges sur les 535 détenus par des femmes.

On peut donc le dire, ce sont les élections des femmes, des jeunes, des minorités et des néophytes, en tout cas c'est un bon début.

Déjà lu?