La Nouvelle-Calédonie dit "non" à l'indépendance

Les résultats du référendum sont tombés ce dimanche matin. 56,4% des répondants ont dit non à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie contre 43,6 % demandant à ce que ce territoire n'appartiennene plus à la France.

Ce dimanche 4 novembre, la Nouvelle-Calédonie a voté. Les résultats définitifs ont montré que 56,4% ont choisi de garder ce territoire du Pacifique sous contrôle de la France alors que 43,6% ont voté pour le départ. Cette victoire du Non est décrite comme nette mais serrée, ce qui pourrait ouvrir la voix à de futures négociations.

Le taux de participation était d'environ 81%. Le vote avait été promis par un accord de 1988 mettant fin à une violente campagne pour l'indépendance. Pour le président français Emmanuel Macron, les résultats témoignent de "la confiance dans la République Française". "Je dois vous dire à quel point je suis fier que nous ayons enfin franchi cette étape historique ensemble", a-t-il ajouté dans une allocution publique.

Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie possède d’importants gisements de nickel, composant qui entre dans la fabrication de nombreux éléments électroniques. Ce territoire d'outre-mer planté dans l'océan Pacifique au nord-est de l'Australie est considéré par la France comme un atout politique et économique stratégique.

Macron a déclaré que "le seul vainqueur, c’est le processus en faveur de la paix". On notera toutefois que ce référendum a entraîné quelques troubles sur l'île. Le Monde indique que plusieurs voitures ont été brûlées et rapporte deux "faits de caillassage".

Déjà lu?