Citytrip à New York: que faire en moins d'une semaine?

New York ou la ville qui ne dort jamais. Il y a une multitude de choses à faire dans "Grosse Pomme". Si tu n'y vas que quelques jours, tu devras donc faire des choix. 

Nous n'aurons pas la prétention ici de te proposer un guide complet de la ville de New York. Mais si tu t'y rends uniquement pour quelques jours, il y a une ou deux choses que tu dois absolument faire. On t'a sélectionné ici l'indispensable, un mix entre visites, activités, culture, bouffe et sorties. Enjoy!

1. Visiter : il suffit de se balader

Quand on regarde New York sur une carte, on se dit d'abord que ce n'est pas si grand que ça. Que tout est accessible et que ça a l'air simple. Avant de t'embarquer dans une marche sans fin, notre premier conseil à te donner est de faire des choix. Tu ne pourras pas tout voir.

On te conseille donc d'y aller d'abord par arrondissement (Manhattan, Bronx, Queens, Brooklyn, Staten Island) et ensuite par quartier. L'idéal si vous êtes tout seul ou en couple est de sa balader en Citibike. Tu gagneras énormément de temps pour un plaisir similaire.

C'est particulièrement vrai pour Manhattan. Tu le sais sans doute, la presqu’île de New York est un véritable damier. Les rues verticales sont des "avenue" et les rues horizontales sont des "street". Rien de plus simple pour s'y retrouver donc: il est presque impossible de se perdre à New York. Mais traverser une dizaine de blocs peut vite ressembler à un calvaire. Tout est grand là-bas, donc si tu ne veux pas que chacune de tes journées ressemble à un marathon, privilégie le vélo, vraiment. Avec ce moyen de transport, tu vas rentabiliser à fond ton parcours.

Au niveau des visites, c'est évidemment à Manhattan que tu passeras le plus clair de ton temps. On te conseille d'y aller en trois étapes: le sud, le centre et le nord. Au sud de Manhattan, il y a plein de choses à voir. Mais inutile pour autant de passer des heures devant chaque truc. Dans le sud, tu as bien sûr Wall Street et Ground Zero qui valent la peine, tout comme faire une petite balade au bord de l'eau. Ensuite, tu peux casser la croûte à Soho et y faire du shopping. C'est the place to be pour acheter des fringues à New York. Profites-en aussi pour passer par Chinatown et Little Italy. Dans le sud-ouest, le Meatpacking District vaut aussi le coup d'oeil. Il s'agit à la base d'un ancien quartier regroupant les abattoirs de la ville. Peu fréquentable il y a 20 ans, ce lieu est devenu l'un des plus hype de la "Grosse Pomme". Tu peux faire le tout en une grosse journée, mais c'est plus confortable en deux jours. Encore une fois, prends ton temps si tu veux te sentir bien à New York.

Pour loger, on ne peut que trop te conseiller le quartier East Village. Tu y trouveras une multitude d'Airbnb moins cher que dans le centre de Manhattan. Les hôtels sont souvent hors de prix. C'est aussi un endroit idéal pour aller boire un verre mais nous y reviendrons.

Ensuite, tu peux passer au centre. Pour t'y rendre, on te conseille de traverser Broadway de bas en haut, à vélo toujours. Tu ne peux pas manquer cette avenue, c'est la seule qui traverse le sud de New York en diagonale. Tu y verras non loin de ta route Madison Square Garden, l'Empire State Building, le musée de cire de Madame Tussauds, Time Square et le Musée d'art moderne. Une fois Broadway traversé, tu te situeras non loin de Central Park. Sa réputation n'est pas volée, il est tout simplement immense. Au sud du parc, tu trouveras les prestigieux hôtels Hilton et Plaza. À quelques dizaines de mètres de là, tu peux apercevoir la lumineuse Trump Tower. Et si tu y tiens vraiment, il a aussi le Quartier général des Nations unies qui se situe un peu plus bas à l'est de Manhattan. Ici aussi, tu as largement de quoi remplir deux jours.

Le sud et le centre de Manhattan sont pour nous les deux priorités absolues si tu veux visiter New York en quelques jours. Rien qu'au niveau des visites, tu as de quoi remplir ton programme. Et c'est sans compter les activités que tu peux y faire.

Au nord-ouest, tu as Harlem. La vie y est un peu moins chère que dans le sud et les communautés s'y mélangent. Harlem, c'est le règne de la bonne bouffe. Là encore nous y reviendrons. Harlem, c'est le lieu idéal pour vivre à New York. Au nord-est, tu as le Bronx. Là aussi, ce n'est plus l'endroit mal famé que tu pouvais apercevoir dans des films. Mais les façades rouges, typiques, ainsi que les escaliers de secours te donneront à coup sûr une impression de déjà vu. Le mélange des populations y est moins marqué qu'à Harlem. Les communautés noire et hispanique y sont largement représentées. Là aussi, les prix des Airbnb diminuent de moitié par rapport à Manhattan. Nous y avons passé quelques jours et on a vraiment eu cette impression de vivre parmi la population et non à côté des touristes. Le tout en pleine sécurité.

Plus bobo, mais super agréable à vivre encore une fois, c'est l'arrondissement de Brooklyn. Le quartier est typique avec de petites maisons/appartements précédées d'un perron. Pour y accéder, on te conseille de traverser à pied le Brooklyn Bridge. Tu y as une vue imprenable sur Manhattan. Le Queens et Staten Island nous paraissent plus inaccessibles pour un voyage de quelques jours. Mais il y a bien sûr plein de choses à y faire.

2. Activités : pour tous les goûts

Dans chacun des arrondissements de New York, une multitude d'activités. Là encore, il nous semble il y avoir quelques priorités. Manhattan fait la part belle à la culture. On t'a d'ailleurs concocté un article sur la culture et l'art à New York que tu peux retrouver ici.

Au niveau des musées, il y a bien sûr le Guggenheim Museum qui se situe pile au milieu de Central Park côté ouest. Au sud du parc, tu trouveras le MoMA. Il s'agit du musée d'art moderne de New York. Au cinquième étage, tu y trouveras quelques chefs-d'oeuvre des plus grands noms de la peinture moderne: Van Gogh, Picasso, Monet ou le Belge James Ensor. Su très lourd. Le reste fait la part belle à des œuvres aussi originales que décalées. Pour couper ta visite, va faire un tour au bar du musée. C'est un parfait endroit pour y prendre de la hauteur et déguster un petit verre de vin. Dans cette ville assez bruyante, il s'agit d'un cadre tout à fait relaxant.

Qui dit New York dit aussi bien sûr Statue de la Liberté. Mais on ne peut que trop de déconseiller cette activité. En tout cas pas directement. Tu feras des heures de file et ce n'est pas vraiment bon marché (25 dollars minimum). On te conseille plutôt de prendre le ferry pour Staten Island. Ça te permettra de voir New York depuis l'Hudson River et de passer à quelques mètres de la Statue de la Liberté. Il y en a un tous les 15 à 20 minutes, 24h sur 24 et en plus c'est gratuit. La traversée dure approximativement 25 minutes.

À New York et spécifiquement à Manhattan, il faut prendre de la hauteur. Pour cela, rien de tel qu'une visite au dernier étage d'un gratte-ciel. Mais tous ne se valent pas et les prix peuvent varier . Il te faudra donc faire un choix. Il y a bien sûr l'Empire State Building, l'un des gratte-ciel les plus emblématiques et le deuxième plus haut depuis la construction du One World Trade Center . Tu y auras une vue imprenable à quelque 381 mètres de haut. Tu peux trouver un billet à partir 32 euros. Notre favori est l'immeuble Top of The Rock ou Rockefeller Center. Il y a généralement moins de monde et le point de vue y est tout aussi impressionnant.

Au niveau des autres gratte-ciels remarquables, mais qu'on ne peut pas grimper, il y a le Flatiron Building construit en forme de triangle, le Chrysler Building pour son architecture Art nouveau ou encore le 432 Park Avenue, un building résidentiel uniforme, terminé en 2015 et que tu repéreras en un coup d'oeil.

On ne pourra pas ici te dresser un guide complet des activités à faire à New York. Rien que le fait de se balader dans les rues est une activité en soi. Tu te sentiras à la fois complètement dépaysé et chez toi au bout de quelques heures. La visite de l'Intrepid vaut par contre le détour. Il s'agit d'un porte-avions musée qui se situe à West Side. Tu pourras y voir de près 30 avions (Concorde, Edson...) ainsi que le sous-marin Growler. Et tu pourras même effectuer des simulations.

Enfin si tu aimes le sport, sache que New York compte de nombreux lieux emblématiques et des clubs de renom. On pense à Flushing Meadows, l'un des quatre temples du tennis qui se situe dans le Queens. Le basket y est bien sûr représenté avec les New York Knicks et les Brooklyn Nets. Mais comme pour le hockey sur glace (New York Rangers), tu te rendras vite compte que les places sont très chères voire impayables. Opte plutôt pour le Baseball: pour moins de 20 dollars, tu pourras assister à un match des Mets, pour les Yankees, c'est un peu plus cher. Un match dure plusieurs heures et l'ambiance y est au top. C'est une plongée directe dans la culture sportive américaine.

3. Manger : les choix ne manqueront pas

La bouffe, c'est la vie. Et de ce point de vue à New York, tu ne seras pas déçu. Enlève de ta tête cette idée que malbouffe règne en maître aux États-Unis. Ce n'est pas le cas à New York même si tu pourras trouver des énormes burgers un peu partout.

Mais on te prévient de suite: la bouffe peut vite être chère à New York et particulièrement à Manhattan. Ne te jette donc pas dans le premier resto venu et compare les prix, ça varie parfois du simple au double. De manière générale, la bouffe de type tex-mex (nachos, tortillas, burrito, chili con carne...) est bon marché, tout comme une bonne pizza. Les prix de la cuisine française, par contre, peuvent vite s'envoler.

Mais pour manger, il faut d'abord y aller par ordre. Et c'est avec un petit-déjeuner copieux que tu dois commencer ta journée. Il existe un tas de petits restos typiques pour cela. Tu les reconnaîtras grâce au ketchup et aux sucrières dressés sur les tables. Des sortes de restoroutes où tu enfileras les œufs brouillés, avec ou sans bacon, le tout agrémenté de café et de jus d'orange à volonté. C'est assez calorique, mais tu utiliseras pas mal d'énergie durant ta visite. Comme annoncé précédemment, c'est à Harlem qu'on mange le mieux ainsi qu'à Soho. Pour ton petit-déjeuner/brunch, on te conseille Kitchenette à Harlem ou le Breakfast Club à Soho.

Sur le temps de midi, peut-être préféreras-tu picorer un peu partout sur les nombreux marchés de la ville. On pense au marché de Smorgasburg, en plein dans le quartier hipster de Brooklyn. Il se déroule en plein air d'avril à novembre. Il s'agit d'un grand street food avec petites tonnelles et bancs publics. À Manhattan, côté ouest, on te conseille aussi le Chelsea Market. Là, il s'agit d'un marché intérieur qui a intégré les anciens bâtiments de l'usine Oreo, le célèbre petit biscuit. Que ce soit pour des produits frais ou préparés, tu vas te régaler. Troisième option: fonce chez Eataly situé au cœur de Little Italy. Car la cuisine italienne, c'est presque toujours un gage de réussite.

Pour le plat de résistance, on te laisse chercher. New York compte des milliers de restaurants. Difficile de faire un choix. Sache juste qu'il faut souvent prévoir du liquide. Car à chaque fois que tu commandes, tu dois payer un "tip". Un pourboire qui sert à payer les serveurs. Il est compris entre 10 et 20%, mais on te conseille de t'approcher plus des 20 si tu ne veux pas être mal vu ou si tu comptes y retourner. Il faudra ajouter à cela la TVA. Aussi, ne fais pas ton choix en fonction de la beauté des lieux. Il y a plein de petits restos qui ne payent pas de mine et qui sont délicieux. Le plus dur sera de faire un choix.

4. Faire la fête : prends de la hauteur

Pour une petite virée nocturne, les choix sont aussi légion. Mais le top du top du dépaysement à New York, ce sont les rooftops. Il y en a un peu partout, mais il faut parfois bien chercher. Certains nécessitent toutefois le payement d'un droit d'accès.

Pas toujours évident quand on sait que le gros point noir à New York, c'est le prix de l'alcool. Une simple bière dans un bar varie de 7 à 15 dollars. Même dans une supérette, tu payeras ta bière autour des 3 dollars. Sans compter que tu ne peux pas la consommer en rue.

Si tu veux en mettre plein la vue à tes potes, tu dois te rendre au Top of The Standard. C'est le grand luxe: une vue imprenable, des canapés et une ambiance super cosy. De l'autre côté de l’ascenseur, le club Le Bain, the place to be à New York. Mais l'accès n'est pas garanti surtout les vendredis et samedis et surtout si tu es un homme. Il n'est pas rare d'y croiser une célébrité. Se rendre aux toilettes est en soi toute une expérience.

Il y a aussi le 230 Fifth, ouvert 365 jours par an jusque 4 heures du matin. Depuis le Rooftop Garden, tu auras une vue imprenable sur tout Manhattan. Par temps clair, tu verras même la statue de la Liberté. Envie d'un peu d'air avec vue sur Central Park? Dirige-toi vers The Roof. Ce n'est pas trop grand et ça reste accessible. En tout cas, si tu bois avec modération: il faudra compter 8 dollars pour une bière et 15 dollars pour un verre de vin. La belle vue à un prix à New York.

Au niveau des bars, difficile de te proposer une suggestion. Là encore, les choix sont légion et tu devras faire des tests par toi-même. On te met néanmoins en lien une vidéo qui nous a été bien utile. Elle rassemble les bars a priori secrets de la ville. Par une simple petite porte d'accès, tu peux vite te retrouver dans un cadre idyllique en sous-sol.

Déjà lu?