Des colis suspects interceptés chez Obama, Clinton et au siège de CNN

Aucune explosion, mais des colis qui posent question. Surtout leur timing: au moins trois colis suspects ont été envoyés à destination de personnalités politiques dont le couple Obama et Clinton. Un autre est arrivé au Time Warner Center, le bâtiment qui accueille les bureaux de CNN à New York. Le tout à un peu plus dix jours des midterms.

Le colis retrouvé au Time Warner Center est traité comme "un engin explosif", ce n'est le cas de ceux à destination du domicile des Obama et Clinton. Ils ont été interceptés par les services secrets et ne représentent aucun danger. Les deux couples n'étaient d'ailleurs pas présents sur place.

CNN évacué

Le siège de CNN a par contre été évacué. On a d'ailleurs pu assister en direct au déclenchement de l'alerte incendie.

Au départ, la presse américaine parlait aussi d'un colis déposé à la Maison-Blanche mais il n'en fut rien.

On notera néanmoins que les paquets interceptés ou retrouvés semblent liés, car leur fabrication est très similaire selon les médias locaux. Sans certitude toutefois.

Attaque politique ou simple canular?

En attendant, les spéculations vont déjà bon train: Obama, Clinton et CNN, trois "ennemis" de Trump. De plus, on sait aussi que le paquet retrouvé au siège de CNN était destiné à John Brennan, ancien directeur de la CIA et qui apparaît maintenant régulièrement sur la chaîne américaine où il est très critique envers le président.

Plusieurs paquets suspects ont également été envoyés à destination d'autres personnalités. Notamment à Debbie Schultz, l'ex-présidente du comité national du parti démocrate.

Il est toutefois bien trop tôt pour tirer des conclusions. Mais la situation est prise très au sérieux par les services secrets. Le contexte politique reste très tendu. Dans 13 jours, ce sont les élections des midterms qui doivent reconstituer les forces vives des deux chambres du Congrès.

Le moment où l'alarme s'est déclenchée au siège de CNN. Les journalistes gardent leur calme...

La situation sur place au siège de CNN

© EPA

La réaction de Donald Trump

"Je suis pleinement d'accord", a-t-il réagi au tweet de Mike Mence, Vice-président des Etats-Unis. Ce dernier disait vouloir traduire le responsable en justice.

En direct