Une image de Khashoggi exécuté par le prince saoudien était en Une du site du "Davos du désert"

Le site du Future Investment Initiative a été piraté lundi. Il s'agit du site de la conférence internationale qui se tient actuellement en Arabie saoudite et surnommée "le Davos du désert". Sur la page d'accueil, une image montrait le journaliste saoudien Jamal Khashoggi sur le point d'être exécuté par le prince héritier Mohammed ben Salman.

Le Future Investment Initiative (FII) était censé faire briller la puissance de l'Arabie saoudite. Mais c'est actuellement le contraire qui se passe. Suite aux révélations concernant l'assassinat du journaliste

Jamal Khashoggi par des hommes de mains saoudiens, de nombreux dirigeants et chefs d'entreprise ont annulé leur venue à ce forum international de l'investissement qui se tient à Riyad, en Arabie saoudite.

Au milieu de cette tourmente, le site web du forum a également été hacké. Un photomontage montrant le journaliste saoudien Jamal Khashoggi à genoux dans une posture de condamné figurait lundi sur la page d'accueil du site. Derrière lui, debout, se tenait le prince héritier Mohammed ben Salman avec un sabre dans les mains et l'intention manifeste de l'exécuter. Peu de temps après le hack, le site du FII a été mis hors ligne.

L'image postée par les hackers

Appel à sanctionner le régime saoudien

Les hackers avaient également posté un message: "Par souci de sécurité pour les enfants du monde entier, nous exhortons tous les pays à sanctionner le régime saoudien. Le régime, aligné avec les États-Unis, doit être tenu pour responsable de son action barbare et inhumaine, telle que l'assassinat de son propre citoyen Jamal Khashoggi et de milliers d'innocents au Yémen. Le régime saoudien médiéval est l’une des sources de financement du terrorisme dans le monde."

De nombreuses personnalités importantes du monde de la politique et des affaires ont annulé leur participation à la conférence surnommée "le Davos du désert". Le ministre américain au Trésor Steven Mnuchin a renoncé à venir, tout comme la patronne du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, ainsi qu'une vingtaine de PDG de sociétés internationales comme EDF, HSBC, Siemens ou Uber. De grands médias anglo-saxons comme Bloomberg, CNN ou le Financial Times ont également annulé.

Jamal Khashoggi a disparu après s'être rendu au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre 2018 pour remplir des documents de routine. Les autorités saoudiennes ont finalement admis samedi que Khashoggi avait été tué au consulat mais elles nient toute responsabilité.

Ce mardi matin, jusque 10 heures, le site du FII était encore hors ligne.

Déjà lu?