Oui, "Winter is coming" dans Game of Thrones fait bel et bien référence au réchauffement climatique

À force de le répéter, on commence à le savoir: l'hiver arrive ou winter is coming en anglais. Dans la série, cette phrase fait office de mise en garde pour les hommes puisqu'elle annonce que les marcheurs blancs vont bientôt envahir Westeros. Mais elle a aussi une signification bien plus importante selon George R.R Martin, le créateur de la saga. 

Si tu regardes Game of Thrones, le message a dû bien passer: oui, l'hiver arrive. "Winter is coming" est sans nul doute la réplique la plus célèbre de la série d'HBO. Dans l'univers imaginés par George R.R Martin, cette phrase veut dire que les Marcheurs Blancs vont bientôt arriver à Westeros pour buter tout le monde et réduire le continent en une immense banquise. Mais récemment, George R.R Martin a révélé qu'il y avait une autre signification derrière cette réplique, une signification qui cette fois, concerne notre monde à nous.

Réchauffement climatique

Bon, pas besoin d'être climatologue pour comprendre que la signification "cachée" de "Winter is coming". En effet, George R.R Martin a expliqué pour le New York Times Magazine qu'un parallèle pouvait être fait entre ce qui se passe dans la série et la réalité. Non, les Marcheurs Blancs ne vont pas venir nous attaquer mais les hivers vont progressivement s'intensifier à cause du réchauffement climatique. Mais l'écrivain va aussi plus loin: "Les gens, à Westeros, livrent leur batailles individuelles pour le pouvoir, leur position sociale et leur prospérité. Et ils sont tellement focalisés là-dessus qu’ils ignorent la menace du "Winter is coming" qui a le potentiel de les faire disparaître et de détruire leur monde" explique-t-il.

En disant ça, George R.R Martin insiste sur le fait que plus d'efforts doivent être faits pour préserver notre planète et le climat. Il regrette également que des préoccupations plus "futiles" prennent le pas sur cette problématique essentielle qu'est le réchauffement climatique. À ce propos il déclare, toujours pour le New York Times Magazine: "On affronte différents sujets, des sujets importants – la politique extérieure et intérieure, les droits civiques, la responsabilité sociale, la justice sociale. Et toutes ces choses sont importantes. Mais pendant qu’on se déchire là-dessus et qu’on dépense tant d’énergie, il y a cette menace d’un changement climatique qui pourrait détruire notre monde."

Bref, selon lui, le climat devrait être la préoccupation principale des politiciens américains et même du monde entier. Il a donc essayé de le faire savoir au travers de ses livres (ensuite adaptés en série) mais visiblement le message n'est pas vraiment passé pour le moment. On ne répétera donc jamais assez: "Winter is coming."

N'oublie pas que la dernière saison de Game of Thrones arrivera dans le courant d'avril 2019

Déjà lu?