"Girl" de Lukas Dhont fait un carton chez les Bruxellois

Depuis mercredi, "Girl" est sorti dans les salles de cinéma bruxelloises. Et depuis mercredi, les salles où est projeté le film de Lukas Dhont plusieurs fois primé à Cannes ne désemplissent pas.

Girl a été projeté pour la première fois dans plusieurs cinémas de Bruxelles cette semaine: au Galerie, au Kinepolis, dans les deux salles UGC (De Brouckère et Toison d'Or), au White Cinema du Dockx, au Vendôme, au Cinema Palace et au Stockel. Pour la première fois, le public bruxellois a pu regarder le film de Lukas Dhont. Et à chaque fois, le public est venu nombreux.

Le film a été projeté mardi 16 octobre en avant-première à l'UGC De Brouckère en présence de l'équipe du film. "Au départ, nous avions apprêté une salle pour sept cents personnes", explique le porte-parole d’UGC Didier Delronche au média BRUZZ. "Mais il a attiré tant de monde que nous avons dû prendre une deuxième puis une troisième salle. À la fin, il y a eu une ovation debout de plusieurs minutes "

Pas comme Star Wars mais...

C'est un succès totalement inattendu, pour le porte-parole. "On ne peut pas comparer ça avec, disons, Star Wars, mais pour un film de niche belge, c'est un énorme succès", ajoute Delronche. "Je n'ai jamais vu cela auparavant." Il voit déjà Girl comme le film à succès de l'année.

Dans les autres salles, le succès était moins phénoménal mais le public était présent. Au Dockx, la salle était quasi remplie et au Palace, plus d'une centaine de personnes sont venues. "Ce fut un grand succès", a confirmé le directeur général Olivier Rey à BRUZZ.

Girl

Girl raconte l'histoire de Lara (Victor Polster), 15 ans, qui rêve de faire carrière en tant que danseuse étoile. Son problème, c'est qu'elle est née dans un corps de garçon. Le film est basé sur l'histoire vraie d'une jeune fille qui s'est plusieurs fois confiée au réalisateur avant qu'il n'écrive le scénario en collaboration avec Angelo Tijssens.

Lors du festival de Cannes 2018, Girl a reçu la Caméra d'or, le prix FIPRESCI de la section Un Certain Regard, le prix d'interprétation de la section Un certain regard pour Victor Polster et la Queer Palm.

 

Déjà lu?