Le nombre d'insectes diminue drastiquement dans les forêts tropicales à cause du réchauffement

Le nombre d'insectes dans les forêts tropicales diminue drastiquement selon une nouvelle étude. Beaucoup plus que ce que les scientifiques avaient prédit.

Dans la forêt tropicale d'El Yunque à Porto Rico, la population d'insectes a diminué d'au moins soixante fois entre 1977 et 2013. Le nombre d'insectivores, tels que les lézards, les grenouilles et les oiseaux, a également diminué. Et cela alors que le parc est protégé depuis des lustres. Ce sont les conclusions du chercheur new-yorkais Bradford Lister.

Il a cartographié le nombre d'insectes dans le parc pour la première fois en 1976. Pour ce faire, il a placé des pièges, qui sont des plaques recouvertes de colle, sur le sol et dans la forêt. Il a également utilisé des filets qu'il a passés des centaines de fois au sol et dans les feuillages. Ensuite, il a séché et pesé tous les insectes.

"Un véritable cri d'alarme"

Il a décidé de réitérer l'expérience plus de 40 ans plus tard avec un autre biologiste pour faire le point. Et les conclusions de sa nouvelle étude sont affolantes : il y a une réduction massive des arthropodes (les insectes, les araignées et les scorpions). La masse d'arthropodes qui a été capturée grâce aux filets a été divisée par 4 à 8, selon la période. Et au niveau des pièges, la masse a été divisée par 30 à 60.

Les chercheurs ont constaté un déclin non seulement chez les arthropodes mais également chez les animaux qui se nourrissent d’arthropodes. Par exemple, la population de lézards, qui mangent des insectes, a diminué de plus de 30% depuis le premier test.

"Cette étude est un véritable cri d'alarme, un appel clair, à dire que le phénomène pourrait être beaucoup plus important et pourrait concerner de nombreux autres écosystèmes", a déclaré David Wagner, biologiste spécialisé dans la conservation des invertébrés qui travaille à l'Université du Connecticut, au Washington Post.

Le réchauffement climatique en cause

Plusieurs raisons sont invoquées pour expliquer cette diminution, comme l'utilisation de pesticides. Mais au cours des 40 ans qui se sont écoulés entre les deux expériences, la température dans la forêt a augmenté de 2 degrés. Selon Lister Bradford, le réchauffement climatique est la cause la plus probable du déclin des arthropodes et des animaux qui s'en nourrissent. Une température élevée va souvent de pair avec un taux d'humidité plus bas. Les oeufs d'insectes risquent donc plus de se dessécher et de mourir.

Les insectes sont très importants dans l'écosystème. Ils pollinisent les fleurs et servent de nourriture à de nombreux oiseaux et mammifères.

Déjà lu?