Les Britanniques, privés de Spotify et Netflix en vacances en Europe?

Le Brexit aura des conséquences très concrètes pour les Britanniques. Leurs petites habitudes pourraient même être troublées en vacances, faute d'accord.

Les services Netflix, Spotify ou autre pourraient bien être bloqués pour les citoyens britanniques qui se rendent en vacances en Europe. Ce sera le cas s'il le Brexit s'effectuait sans accord avec l'Union européenne, a fait savoir le gouvernement, via une série de documents rapportés par The Independent.

La fin du géoblocage, votée par le Parlement européen en février dernier, va permettre de supprimer les obstacles d'achat en ligne et de libérer les services numériques dans toute l'Europe. En clair, où que tu sois en Europe, tu pourras effectuer des achats sans frais supplémentaires et tu pourras profiter de ton compte Deezer, Spotify ou Netflix sans problèmes. Une mesure qui doit mettre fin à la discrimination entre citoyens européens.

C'est donc valable pour tous les citoyens de l'UE. Or, tu n'es pas censé ignorer que le Brexit s'approche à grands pas, malgré les pressions pour revenir en arrière: le Brexit devrait être une réalité pour mars 2019. Mais faute d'accord avec l'UE en la matière, les citoyens du Royaume-Uni pourraient connaître une situation assez désagréable: ils ne pourront plus se mater d'épisodes Netflix et devront se passer d'une playlist sur leur lieu de villégiature.

Netflix rassure

Panique à bord. Netflix a directement voulu réagir à cette annonce du gouvernement: "Les abonnés britanniques de Netflix peuvent accéder à Netflix partout dans le monde. Netflix est disponible et le restera une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE", a déclaré un porte-parole de Netflix. Souci: ils ne devraient disposer que du catalogue du pays qu'ils visitent.

Les nouvelles règles du géoblocage s'appliqueront en décembre 2018. Les Britaniques doivent donc trouver une solution d'ici là.

Difficultés multiples

La note du gouvernement qui met en garde contre cette problématique s'accompagne d'autres documents. C'est tout le commerce britannique qui pourrait être affecté si aucun deal n'était signé avec l'UE d'ici la sortie ne mars prochain. Même les trains en provenance ou à destination de l'UE pourraient être perturbés.

Un non-accord entre le Royaume-Uni et l'UE fait trembler tout le monde. Le Financial Times a publié un article faisant croire qu'un accord était proche. La porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, est beaucoup moins enthousiaste: “Nous n’y sommes pas encore. Il n’y a, pour l’instant, pas d’avancée majeure”. Si les relations se sont nettement améliorées ces dernières semaines, la question irlandaise reste toujours sans réponse. On peut citer aussi le secteur maritime, toujours très préoccupé, dans les deux camps d'ailleurs. Tout reste à faire.

Déjà lu?