L'opération "Mains Propres" continue de faire tomber des têtes: Bayat, Vertenten et Veljkovic placés sous mandat d'arrêt

Les heures se suivent et ne se ressemblent pas dans ce Footgate. Cette nuit, le parquet fédéral a procédé à de nouvelles auditions et prononcé 9 mandats d'arrêt. Parmi ceux-ci, l'arbitre de haut vol Bart Vertenten, l'influent agent Mogi Bayat et Dejan Veljkovic, qui ont été inculpés et placés en détention préventive.

La plus grosse enquête, baptisée "Mains Propres", que le football belge ait jamais connue suit son cours. Ouvert fin 2017, suite à un rapport de l’Unité des fraudes sportives de la police fédérale suspectant des constructions financières douteuses en Division 1A, le dossier a rapidement évolué, grâce à la mise sur écoute des agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic, en une affaire de corruption très grave qui touche une grosse partie du football belge.

Cette semaine, de nombreuses interpellations et perquisitions dans plusieurs clubs belges ont eu lieu, et ce jeudi le parquet fédéral a tenu sa première conférence de presse, révélant des faits très graves qui concernent d'un côté des cas de fraudes et de blanchiment d'argent et de l'autre le trucage de deux matches de Playoffs 1 qui se sont déroulés l'année dernière. L'ampleur est telle que la haute juridiction nationale n'hésite pas à parler d'"organisation criminelle".

L'arbitre de la Supercoupe de Belgique en détention

Les heures qui suivent n'ont pas été de tout repos. Après avoir été auditionné ce jeudi soir à Tongres, l'arbitre Bart Vertenten, qui a notamment dirigé la Supercoupe de Belgique cet été entre le Club de Bruges et le Standard de Liège (2-1 pour Bruges), a été placé sous mandat d’arrêt, a indiqué son avocat à la presse alors qu’il quittait le bâtiment de justice.

Un peu plus tôt dans la journée, lui et l'autre arbitre Sébastien Delferière avaient été suspendus par l’Union belge de football, qui envisage par ailleurs de prendre des mesures radicales pour que les arbitres cités dans le dossier n'arbitrent plus jamais. Tous deux sont suspectés d'avoir accepté de passer des accords frauduleux avec des agents de joueurs pour truquer des matches.

9 mandats d'arrêt, dont Bayat et Veljkovic

Outre Bart Vertenten, 8 mandats d'arrêt supplémentaires ont été prononcés hier soir et cette nuit. Premièrement, l'agent de joueurs Mogi Bayat. "Nous soulignons que cela n'a rien à voir avec de la corruption, de la manipulation de matches ou des contacts avec des arbitres. Il ne s'agit que de blanchiment d'argent", ont toutefois insisté ses avocats Maîtres Bauwens et Mayence.

Deuxième et troisièmement, l'agent de joueurs Dejan Veljkovic, soupçonné d'avoir mis en place plusieurs constructions, en collaboration avec le FC Malines, le RC Genk, Lokeren, le FC Bruges et le Standard, pour s'octroyer de grasses primes et commissions sur le dos des joueurs qu'il représentait. Il a donc été inculpé de participation à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption. Sa femme également a été placée sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction.

Quatrièmement, l'agent de joueurs Karim Mejjati, qui a été inculpé de blanchiment d'argent, a indiqué à la presse son avocat Sven Mary.

Ensuite, Stefaan Vanroy, le directeur du club KV Mechelen, suspecté de participation à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption dans un contexte de trucage de matches. Il a, par contre, été libéré mais sous conditions strictes de n'établir aucun contact avec le club malinois. Deux autres membres de la direction de Mechelen ont également été placés sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction tard dans la soirée.

Enfin, l'ex-avocat d'Anderlecht Laurent Denis a été inculpé de blanchiment d'argent pendant cette même nuit mouvementée.

Ivan Leko de retour sur le terrain

De son côté, Ivan Leko, l'entraîneur du FC Bruges, a été inculpé de blanchiment mais a toutefois été libéré. Dans la foulée, le Club de Bruges a réitéré la confiance qu'il plaçait en lui, et Leko sera d'ailleurs de retour à l'entraînement ce vendredi. Il nie les faits qui lui sont reprochés et envisage des actions en raison du dommage porté à son image.

Ce qui fait un total, à l'heure d'écrire ces lignes, de 19 personnes inculpées (sur les 29 arrêtées) et 9 sous mandat d'arrêt. Mais plusieurs personnes doivent encore être entendues, la liste ne fera donc que s'allonger d'heure en heure.

Sur ce Footgate, lis aussi: