Après avoir dévasté la Floride, l'ouragan Michael s'attaque à l'État de Georgie

Des rafales de vent d'une violence brutale, des énormes trombes d'eau: l'ouragan Michael fait des dégâts aux États-Unis. Après l'État de Floride, l'ouragan s'est attaqué à la Géorgie. Une victime est à déplorer, en plus de tous les dégâts matériels.

Encore un ouragan qui frappe les États-Unis. Cette fois-ci, il s'appelle Michael et a commencé son attaque à Panama City, une station balnéaire de la Floride. Pendant trois heures, la ville a affronté les vents ultra violents de Michael ainsi que les trombes d'eau qui se sont abattues tel un mur sur la ville. Mercredi, on a recensé des rafales de vent à environ 250 km/h, c'est tout simplement un record de vitesse depuis l'ouragan Andrew en 1992. D'ailleurs, un homme a perdu la vie suite à ce déchaînement des éléments dans le comté de Gadsden, en Floride toujours.

Depuis, l'ouragan a quelque peu baissé en intensité même si l'on enregistre toujours des rafales de vent à 150 km/h dans le sud-ouest de la Géorgie, l'État voisin de la Floride. Peu de dégâts sont pour l'instant à déplorer en Georgie, mais en Floride, c'est un véritable chaos. Des bâtiments de briques n'ont pas supporté le vent, les arbres ont été arrachés et bloquent désormais les routes. Les lignes électriques ont été coupées à cause de ces arbres abattus.

Des plages méconnaissables

À une trentaine de kilomètres de Panama City, la plage de Mexico Beach a elle aussi subi la colère de Michael. La plage est tout simplement inondée sous plusieurs mètres d'eau, on n'aperçoit plus que les toits des bâtiments des alentours (voir tweet ci-contre). Enfin, quand il reste encore un toit... En fait, les bâtiments du coin ressemblent désormais à des tas de débris.

Le président Donald Trump a affiché son soutien à l'État de Floride à l'occasion d'un meeting en Pennsylvanie mercredi soir: "Je me rendrai très très rapidement en Floride", a-t-il déclaré, "Je leur souhaite le meilleur", a-t-il ajouté. Et du soutien, les habitants de Floride et de Georgie vont en avoir besoin car des vents violents se font toujours menaçants. On estime d'ailleurs que 192.000 foyers sont actuellement privés d'électricité. En attendant, des milliers de refuges ont ouvert leurs portes pour accueillir les personnes qui ont fui leur maison afin d'éviter l'ouragan.

La situation est à ce point catastrophique que la capitale de l'État de Floride, Tallahassee, s'est transformée en ville fantôme: tout a été fermé et tout le monde a déserté. Le gouverneur de Floride, Rick Scott, s'est d'ailleurs montré très inquiet pour les personnes qui ont décidé de ne pas évacuer. En effet, 375.000 personnes avaient reçu l'ordre de quitter leur domicile pour aller se réfugier dans un des nombreux refuges de la région.

Une saison étrange

Cette situation est exceptionnelle car le mois d'octobre n'est généralement pas un mois à ouragans. Jamais dans l'histoire du pays un ouragan n'avait frappé avec autant de force en octobre, explique Philip Klotzbach, météorologue spécialiste des ouragans à la Colorado State University. Dans tous les cas, Michael se déplace toujours et va frapper la Georgie ce jeudi matin. Ensuite, il s'éloignera vendredi vers l'océan Atlantique. Heureusement, il a tout de même baissé en intensité.

La Floride ne connait décidément pas de répis puisqu'il y a un an, l'État était déjà touché par le terrible ouragan Irma qui avait provoqué la mort de 112 personnes...

Déjà lu?