Malines soupçonné d'avoir truqué des matchs pour assurer son maintien, Van Holsbeeck libéré mais pas Leko

Le football belge se réveille ce jeudi avec la gueule de bois suite aux nombreuses perquisitions et arrestations réalisées dans des clubs belges mais aussi chez des agents, dirigeants et entraineurs. On apprend ce matin que le KV Malines est soupçonné d'avoir truqué des matchs pour assurer son maintien en D1 tandis que Herman Van Holsbeeck a été relâché. Ivan Leko, lui, est toujours en détention.

On te l'apprenait hier, le parquet fédéral a lancé une grande enquête par rapport à des suspicions de fraudes financières et de blanchiment d'argent dans le monde du football belge. Fin 2017, l'enquête ne concernait que de l'argent noir et des constructions financières opaques des agents de joueurs. Mais tout cela a rapidement évolué quand les enquêteurs ont mis sur écoute téléphonique Mogi Bayat et Dejan Veljkovic. L'enquête s'est vite transformée en histoire de corruption très grave.

En effet, les écoutes téléphoniques ont révélé que Dejan Veljkovic, un agent de joueurs bien implanté au KV Malines, aurait essayé d'influencer le résultat de certains matchs pour assurer le maintien du club en première division lors de la saison passée. De toute évidence, cela n'a pas fonctionné. Malines avait bel et bien gagné son dernier match contre Waasland, et Eupen avait gagné de son côté, scellant ainsi le sort des Malinois.

Van Holsbeeck libéré, pas Ivan Leko

Plusieurs arrestations ont eu lieu ce mercredi. Les plus importantes concernent Herman Holsbeeck, Ivan Leko et Mogi Bayat. Les deux derniers sont toujours en détention. Mogi Bayat devrait être entendu ce jeudi matin. Ivan Leko, l'entraîneur du FC Bruges, a répondu à plusieurs questions des enquêteurs et sera entendu par le juge d'instruction à Tongres ce jeudi. Il a également passé la nuit en cellule.

Par contre, selon L'Echo et la RTBF, l'ancien manager d'Anderlecht Herman Van Holsbeeck a été libéré. Il est rentré chez lui après avoir répondu aux questions des enquêteurs, selon son avocat maître Daniel Spreutels. Il ne sera donc pas entendu par le juge d'instruction ce jeudi.

Déjà lu?