L'Europe est (en théorie) d'accord: ta voiture devra émettre 35% de CO2 en moins en 2030

Les émissions de C02 devront être réduites de 30%, ce qui signifie que nos voitures devront également émettre moins. Telle est la conclusion des ministres européens sur le changement climatique. Dès 2025, les constructeurs automobiles devront s'assurer que les émissions aient diminué de 15%.

Prépare-toi à conduire des voitures qui consomment beaucoup moins car l'Union européenne prend des mesures radicales. Cette semaine, lors d'un sommet européen, il a été débattu de la façon dont nous, Européens, allons appliquer les demandes émanant de l'accord de Paris sur le climat. En réalité, le problème est simple: les efforts des États membres ne sont pas suffisants pour le moment.

Réchauffement de 3%

L'UE est arrivée à cette conclusion après qu'un rapport sur le climat dévastateur ait clairement indiqué en début de semaine que l'objectif de l'accord de Paris, qui limite le réchauffement climatique à 2 voire 1,5 degrés, était loin d'être atteint. Au contraire: si on continue comme ça, la terre se réchauffera de 3 degrés. Ça ne semble pas beaucoup, mais les conséquences pourraient être désastreuses: des îles entières et des zones côtières risquent d'être submergées.

En d'autres termes, l'heure est venue de faire un effort supplémentaire. L'UE veut donc que les constructeurs automobiles, en 2030, produisent des voitures émettant 35% de CO2 en moins qu'aujourd'hui. Avant cela, le Parlement européen avait proposé que l'UE tente d'atteindre les 40% en moins, mais il a fallu trouver un accord entre les différents États membres.

La Belgique pionnière

La Belgique a tenté de jouer un rôle de pionnier et de suivre l'objectif du Parlement européen. Mais tout comme le Luxembourg et la France, le représentant permanent adjoint belge Jan Hoogmartens a dû affronter le "niet" catégorique de Merkel et du bloc de l'Est. 40% d'émissions de gaz à effet de serre en moins semblent politiquement irréalisables, mais les normes pour les voitures constituent un premier pas.

Les ministres ont proposé que cette réduction se calcule à partir de 2021 et se superposent aux mesures supplémentaires. Selon Hoogmartens, des mesures supplémentaires doivent être prises car il ne s'agit pas uniquement du secteur automobile. Il existe également de nouvelles normes pour les camions: ces derniers devront émettre 30% de CO2 en moins d’ici 2030.

Camions

Les constructeurs automobiles sont donc confrontés à un défi de taille, bien que les salons de l’automobile aient montré que de plus en plus de grandes marques ont intégré l'idée que les faibles émissions étaient une nécessité. Le meilleur exemple est l'augmentation du nombre de voitures électriques dans presque toutes les catégories de prix. Pourtant, il ne faut pas perdre de vue la compétitivité des constructeurs automobiles européens, déclare Hoogmartens. Et cela peut aller très vite: dans sept ans, les émissions devront déjà avoir été réduites de 15%. L'heure n'est plus aux mesures prises à la légère.

Déjà lu?