Plus de la moitié des belges trouvent "trop laxiste" la gestion des migrants, selon ce sondage

55 % des Belges estiment que la gestion des migrants en transit est trop laxiste et 41 % approuvent l’enfermement des familles, selon un sondage Ipsos commandé par Le Soir, RTL Info, VTM et Het Laatste Nieuws.

Sur les 2.543 personnes sondées par le "Grand Baromètre", la majorité est pour une politique plus sévère sur les questions de migration. À propos des migrants en transit vers l'Angleterre, 55 % des sondés estiment que l'action du gouvernement est "trop laxiste" tandis que 17 % la jugent "juste" et 14 % "trop dure".

L'enfermement des familles avec enfants donne moins de réponses positives. 41% jugent qu'il faut les enfermer mais 39% sont contre et 29% n'ont pas d'avis. Le sondage s'est également intéressé au racisme en Belgique. 55% ont répondu que le pays devenait plus raciste qu'auparavant: 54 % en Flandre, 55 % à Bruxelles et 56 % en Wallonie.

Nuancer

Ces réponses, émanant d'un échantillon considéré comme représentatif de la Belgique, sont toutefois à prendre avec précaution. Marc Jacquemain, professeur de sociologie à l’ULiège, explique au Soir: "Pour la question sur la gestion des migrants en transit par exemple, je doute que les gens qui ont répondu sachent vraiment en quoi elle consiste concrètement aujourd’hui en Belgique. Du coup, les réponses qui sont apportées traduisent pour moi avant tout des visions idéologiques et ne sont pas à prendre au pied de la lettre."

Autre élément: le sondage s'est fait grâce à un questionnaire mis en ligne entre le 20 et le 27 septembre 2018. Il a été envoyé auprès d’échantillons représentatifs de Belges âgés de 18 ans ou plus, à savoir 1.000 en Wallonie, 1.000 en Flandre et 543 dans les 19 communes de la Région bruxelloise. "Il ne s’agit pas d’un échantillon aléatoire", indique Dirk Jacobs. Pour le professeur de sociologie à la VUB, "la formulation incite à la prudence dans l’interprétation".

Déjà lu?