Sale semaine pour le règne animal: des lions d'Asie morts d'un virus étrange et plus de 100 tortues kidnappées

Que le règne animal soit globalement de plus en plus menacé sur notre planète est un fait reconnu depuis un certain temps. Mais cette semaine a été particulièrement catastrophique. Tout d'abord, pas moins de 23 lions d'Asie sont morts d'un étrange virus en Inde. Et ensuite, quelque 123 tortues géantes ont été volées par des inconnus sur les îles Galapagos.

23 lions d'Asie sont décédés des suites d'un virus très contagieux, au cours des trois dernières semaines en Inde. L'espèce est pourtant menacée d'extinction depuis des années, et il ne resterait qu'environ 600 individus sur la planète. Ceux-ci vivent tous dans la même réserve naturelle du Gujarat, État indien situé à l'extrême ouest du pays.

En 2013, la Cour suprême d'Inde avait déjà pris la décision qu'une partie des 600 lions soit transférée dans une autre région afin d'éviter tout risque d'extinction de la race due à une maladie contagieuse.

Avec le soutien du Premier ministre

Mais jusqu'à présent, le gouvernement local du Gujarat n'a rien fait de concret sur base de cette décision. Le Premier ministre Narendra Modi, qui est lui-même né dans le Gujarat, a d'ailleurs appuyé cette absence de réaction, en déclarant que les lions étaient "la fierté du Gujarat" et que donc l'État "ne cèdera aucun lion".

Mais dans ce contexte, les activistes écolo exigent désormais que les animaux soient transférés le plus rapidement possible. Le responsable de la réserve naturelle souhaite également empêcher que davantage d’animaux soient contaminés par le virus. Selon les dernières informations, il s'agirait de la maladie de Carré, aussi appelée maladie du jeune chiot. Le virus, très contagieux, peut provoquer une infection au niveau du nez, des voies respiratoires, des poumons, de l'estomac et des intestins, voire entraîner des séquelles neurologiques.

Vaccinations

Par précaution, 33 lions ont été mis en quarantaine. Leur état de santé est contrôlé régulièrement pour détecter tout signe d'infection au virus. En outre, le parc naturel a commandé 300 vaccins aux États-Unis pour immuniser les lions qui sont encore en bonne santé.

En 1994, une épidémie similaire s'était déclenchée dans le parc national du Sarengeti, une réserve animalière située en Tanzanie, à la frontière avec le Kenya. Cette épidémie avait entraîné une perte d'environ 30 % au sein de la population des lions d'Afrique.

Plus de 100 tortues géantes volées

Quelques jours à peine après l'histoire des lions d'Asie, 123 tortues terrestres géantes ont mystérieusement disparu du centre Arnaldo Tupiza, situé sur l'île Isabela, la plus importante de l'archipel des Galapagos. Les animaux appartiennent à l'espèce des 'Chelonoidis vicina' et des 'Chelonoidis guntheri', toutes deux menacées d'extinction, a annoncé le ministère de l'Environnement dans un communiqué. Les autorités équatoriennes ont ouvert une enquête pour faire la lumière sur ce vol. Les auteurs encourent jusqu'à 10 ans de prison.

Les tortues géantes sont des animaux typiques de ces îles du Pacifique situées au large de l'Equateur. Au centre d'élevage Arnaldo Tupiza, les tortues sont gardées en captivité jusqu'à ce qu'elles aient suffisamment grandi pour être relâchées dans la nature.

Déjà lu?