La baie devenue célèbre grâce au film "La Plage" est infestée de touristes et a dû être fermée

Pauvre Leonardo DiCaprio. Lui qui milite pour l'environnement est à la base d'une petite catastrophe. En effet, la plage que l'acteur découvre dans le film du même nom est devenue tellement célèbre qu'elle attire des milliers de touristes, ce qui entraine une forte pollution du lieu si idyllique. D'ailleurs, la baie a dû être fermée pour limiter la casse.

Tu as déjà vu ce superbe film qu'est La Plage? C'est un film parfait pour les travel addict. Un peu trop parfait même. En effet, dans ce film, on suit Richard, un Américain en voyage en Thaïlande qui tente de découvrir le pays autrement qu'avec les circuits spécialement dédiés aux touristes. Lors de son voyage, il entend parler d'une plage magnifique, inconnue du public. Il parvient à la trouver, et on te laisse découvrir la suite du film par toi-même.

La plage de Maya Bay, dans le sud de la Thaïlande, est tellement magnifique et bien présentée dans le film que désormais, les touristes envahissent les lieux. À tel point que le site a dû être fermé pour une durée indéterminée à cause des déchets laissés par les visiteurs et à cause de la pollution créée par les bateaux. En fait, elle était fermée de juin à octobre, mais pendant cette période, des études ont été menées et les chercheurs en ont conclu qu'il était impossible de remédier au problème en aussi peu de temps. Alors, la fermeture de la plage a été prolongée jusqu'à ce que l'écosystème se refasse.

5.000 visiteurs par jour

Ici, on est vraiment dans un cas de tourisme de masse, car 5.000 personnes venaient se baigner et se promener sur la plage chaque jour. Ceux-ci étaient emmenés par des bateaux de tour-opérateurs. Résultat: la plage subit une sévère érosion et les récifs s'endommagent à cause de la pollution des moteurs de bateaux. Regarde le tweet ci-contre, pour te rendre compte de la catastrophe.

Les touristes, eux, marchent sur les coraux et ne respectent absolument pas la zone. On peut aussi parler de l'absence de protection du site qui devrait justement bénéficier d'une meilleure surveillance puisqu'il s'agit d'un parc national protégé. L'environnement de l'Asie du Sud-Est en général est victime du tourisme de masse mais ce cas-ci est encore plus parlant.

Bah oui, c'est à se demander si les touristes et tour-opérateurs ont vu le film. Car dans l'oeuvre de Danny Boyle, on insiste particulièrement sur le fait de laisser faire la nature, de la laisser vivre. On essaie à tout prix que des lieux comme Maya Bay soient protégés. C'est d'autant plus gênant pour Leonardo DiCaprio qui milite depuis un bon bout de temps en faveur de l'environnement...

Déjà lu?