Le New York Times accuse Donald Trump d'évasion fiscale et écorche son image de "self made man"

Un self made man, Donald Trump? Pas vraiment si l'on en croit les dernières révélation du New York Times. Selon le célèbre journal américain, le président des États-Unis aurait reçu 400 millions de dollars de ses parents, le tout en contournant le fisc. Si le clan de Trump nie en bloc et crie à la fake news, le service des impôts de l'État de New York a ouvert une enquête.

Donald Trump va encore parler de fake news, mais cette fois, le New York Times a publié du lourd concernant l'actuel président américain. En effet, le journal s'est intéressé en profondeur à la fortune que l'on sait colossale du président et de l'ancien magna de l'immobilier. Dans cette enquête, le statut de "self made man" si cher au président est plus qu'écorché puisqu'on apprend qu'il aurait touché plus de 400 millions de dollars de la part de ses parents, le tout en contournant le fisc.

Le journal semble disposer de sources et de données fiables puisqu'il s'agirait de déclarations de revenus et de documents financiers confidentiels. Grâce à ces documents, on apprend que Donald Trump ainsi que ses quatre frères et soeurs ont bénéficié toute leur vie de revenus provenant de l'empire immobilier familial. À la suite de ces révélations, le service des impôts de l'État de New York a ouvert une enquête ce mardi.

Société écran

Comme bien souvent dans ce genre d'affaire, les enfants Trump auraient eu recours à une société écran qui n'avait pour seul objectif que de cacher les dons de leurs parents. Donald Trump lui-même aurait joué un rôle important dans toutes ces magouilles puisqu'il aurait aidé son père à profiter indûment de millions de dollars de déductions fiscales, et à sous-évaluer ses avoirs immobiliers pour réduire les impôts à payer lors du transfert aux enfants. Tout un programme.

Au final, l'argent économisé est colossal. Car au total, les enfants Trump auraient reçu "une somme bien supérieure à un milliard de dollars". Quand on sait que normalement, le taux d'imposition sur les héritages et les dons en vigueur à l'époque était de 55%. Les enfants Trump auraient donc du verser au fisc 550 millions de dollars. Selon le New York Times, ils n'ont versé que 52,2 millions de dollars.

Fake news

Sans surprise, le clan de Donald Trump a rapidement démenti les informations publiées par le New York Times. Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche a rapidement déclaré "qu'il est triste d’assister aux attaques fallacieuses d’un New York Times défaillant". "Il y a plusieurs décennies, le fisc a examiné et approuvé ces transactions", ajoute-t-elle. Même son de cloche du côté de l'avocat du président, Charles Harder, qui a qualifié ces infos de "cent pour cent fausses" en précisant que Donald Trump "navait quasiment pas été impliqué dans ces histoires". L'avocat rejette ainsi la faute sur d'autres membres de la famille et sur des professionnels qui avaient conseillé les parents de l'actuel président américain.

En tout cas, le New York Times assure avoir épluché des centaines de déclarations d'impôts de Fred Trump sans jamais avoir pu mettre la main sur celle de son fils Donald. Le président a en effet toujours refusé de communiquer les siennes. Tout comme la Trump Organization, la société holding qui réunit les intérêts financiers du magnat new-yorkais. La société n'a en effet jamais rendu public ses résultats. Pour en savoir plus, il va falloir attendre que l'enquête du service des impôts de l'État de New York avance...

Déjà lu?