Faux espoir: la compagnie aérienne qui devait t'emmener à New York pour 149 euros a fait faillite

Les prix proposés par Primera Air nous mettaient déjà l'eau à la bouche. Mais la compagnie aérienne qui devait débarquer à Zaventem courant 2019 a déposé le bilan, pas sympa. Ce qui l'est encore moins, c'est que des centaines de passagers sont maintenant bloqués dans différents aéroports.

Primera Air n'est plus. C'est le nom d'une compagnie aérienne danoise qui voulait casser les prix pour les vols transatlantiques. 99 euros le vol aller simple entre Paris et New York et 149 euros depuis Bruxelles.

Sauf que la compagnie qui est née en 2003 ne débarquera jamais au Brussels Airport. Et pour cause, Primera Air a rendu le bilan ce 2 octobre: "Incapables de trouver un accord financier avec notre banque, nous n'avons pas d'autre choix que de nous déclarer en faillite", a indiqué le conseil d'administration. Tu peux donc oublier les vols à bas prix vers New York, Boston ou encore Washington.

Passagers bloqués

Parmi les causes avancées qui ont provoqué la faillite de la compagnie, on peut citer la hausse du prix du pétrole, ainsi que la livraison retardée de ses nouveaux Airbus A321neo. La compagnie a aussi dû supporter le coût.

Pire que ce faux espoir, la compagnie aérienne laisse des centaines de passagers bloqués dans différents aéroports européens et nord-américains. Aucune information n'a circulé concernant le remboursement de leur vol.

Déjà lu?