Le diesel, l'électricité, le gaz et le mazout seront nettement plus chers (à cause des centrales nucléaires)

L'énergie risque de considérablement réduire le budget familial en Belgique. Quasiment tous les prix de l'énergie ont explosé: le diesel n'a jamais été aussi cher et les prix de l'électricité et du gaz naturel ont également fortement augmenté suite à l'arrêt des centrales nucléaires. Ces augmentations annoncent de mauvaises nouvelles pour l'inflation.

Ceux qui pensent que les décisions prises par la ministre de l'énergie Marie-Christine Marghem (MR) ne sont qu'un grand spectacle politique innocent se trompent. L'avalanche de fermetures et de réparations des centrales nucléaires a créé une véritable pénurie d'énergie en Belgique. Outre les menaces de pannes de courant, il faut aussi s'attendre à des conséquences économiques graves.

Les prix de l'électricité et du gaz vont fortement augmenter. Sur le comparateur monenergie.be, on peut clairement voir que l’utilisateur moyen devra payer beaucoup plus. Plus de 60% des Belges reçoivent une facture fixe, mais après un an, cette facture est ajustée en fonction de leur consommation. Cette année, ces consommateurs devraient payer 100 euros de plus que d'habitude. Ceux qui ont un contrat variable ont déjà pu remarquer cette augmentation du prix de l'électricité.

Ce mardi, le Parlement va sérieusement cuisiner Engie Electrabel, l'exploitant des centrales nucléaires. Le directeur des activités nucléaires d'Electrabel, Thierry Saegeman, est invité à s'expliquer devant la Chambre au cours d'une audience. Engie Electrabel, qui a planifié de faire de nombreux travaux dans les centrales nucléaires, est pointé par tous comme le grand responsable des coupures de courant. Il a même été dit que la société énergétique française cherchait à démontrer que les centrales nucléaires doivent rester ouvertes. Elles sont actuellement fermées et cela nous donne effectivement un avant-goût des conséquences qu'une fermeture permanente des centrales nucléaires pourrait entraîner.

Prix du baril de pétrole brut au-dessus des 80 dollars

Parallèlement à la crise nucléaire, le prix du pétrole et du gaz a également augmenté dans le monde entier. Et cela a un impact direct sur le panier de la ménagère. En effet, puisqu'il faut remplacer les centrales nucléaires, un certain nombre de centrales au gaz sont en train d’ouvrir en Belgique. Cette hausse de la consommation de gaz entraîne une pénurie sur le marché et une montée des prix rarement atteinte. Le prix du gaz est maintenant 65% plus élevé que l'an dernier.

Le consommateur va donc ressentir cette augmentation sur sa facture. Pour une famille moyenne, l'augmentation du prix du gaz atteint facilement les 200 euros en plus par an.

Le prix du pétrole, qui dépasse maintenant 80 dollars le baril (69,38 euros), se fait également sentir à la pompe. Le diesel est à un prix historiquement élevé, atteignant plus de 1,6 euro le litre. Soit une augmentation de 18% cette année. Cependant, l'augmentation du prix du diesel est également lié à l'augmentation des accises, ces taxes imposées par le gouvernement fédéral en vue de décourager l'utilisation du diesel.

Mais ce n'est pas tout. Le prix élevé du pétrole a également une incidence sur le prix du mazout qui va chauffer ta maison. Ce prix atteint également des sommets historiques.

Toutes ces hausses de prix sont une mauvaise nouvelle pour l'inflation en Belgique: l'argent a moins de valeur. Et cela aura également un impact sur l'indice: il sera dépassé plus rapidement, ce qui signifie que les salaires des fonctionnaires devront augmenter. Pour résumer: la crise des centrales nucléaires va coûter bientôt beaucoup d'argent.

Déjà lu?