Dès lundi, tu pourras manger une amende si tu conduis un véhicule trop polluant à Bruxelles

Mise en vigueur depuis le 1er janvier 2018, la zone de basses émissions va terminer sa phase de transition en région bruxelloise. Pour faire simple, cela signifie que si tu as été prévenu que ton véhicule était trop polluant mais que tu continues de rouler dans cette zone, tu risques une amende de 350 euros à partir de ce lundi 1er octobre.

Nul n'est censé ignorer la loi, surtout s'il a eu du temps pour s'y plier. C'est un peu le message qui va entrer en vigueur à partir de ce lundi 1er octobre à Bruxelles concernant la zone de basses émissions (LEZ). Annoncée dès fin 2017 puis mise en vigueur depuis le 1er janvier 2018, cette loi interdit la présence de véhicules dit polluants dans cette fameuse LEZ, qui concerne les 19 communes bruxelloises, afin d'améliorer la qualité de l'air.

350 euros

Les propriétaires de ces véhicules, généralement des véhicules Diesel immatriculés avant 1997, ont logiquement été prévenus par courrier qu'ils seraient hors-la-loi s'ils continuaient à rouler avec. 2.344 véhicules seraient concernés en région bruxelloise selon la RTBF. Ce qui n'aurait pas empêché 2.200 véhicules d'avoir roulé en infraction cet été...

Mais à compter de lundi, la fin de la phase de transition se termine dans la LEZ. Et les conducteurs des véhicules qui décident d'aller à l'encontre de la loi risquent désormais une amende de 350€ s'ils ne laissent pas leur véhicule au garage. Après une première amende, ils pourront en recevoir une autre du même montant 3 mois plus tard: avec ce délai, le but est de laisser le temps au conducteur de changer de véhicule. Des dérogations peuvent toutefois être délivrées sous certaines conditions.

Dès janvier 2019, la liste des véhicules polluants va être allongée. De nouveaux conducteurs vont être prévenus qu'ils ne pourront plus prendre leur véhicule à compter du 1er janvier. Pour savoir si ton véhicule est ou sera concerné, il suffit de se rendre sur le site de la LEZ.

Déjà lu?