Une tigresse fait un malaise pendant un numéro d'un cirque russe et se fait tirer par la queue par le dresseur

Pendant une représentation d'un cirque à Magnitogorsk, en Russie, une tigresse a été prise de convulsions jusqu'à se raidir et ne répondre plus à rien. Mais plutôt que de mettre un terme au spectacle et l'évacuer l'animal, on voit le dresseur la tirer par la queue. La scène filmée en a choqué plus d'un.

Alors qu'en Belgique, les animaux sauvages, tels que les tigres, lions ou encore éléphants, en captivité sont interdits dans les cirques depuis mars 2014, ce n'est pas le cas partout dans le monde. En Russie, particulièrement, les cirques qui mettent en scène des animaux sauvages dans des postures rocambolesques sont toujours des attractions prisées des locaux comme des touristes. Et cela n'empêche pas certains établissements d'avoir des pratiques qui posent clairement question en termes de maltraitance animale.

Après les images du Vladivostok Circus qui ont fait le buzz l'année dernière parce que les lionnes dessus étaient toutes obèses, c'est au tour du cirque de Magnitogorsk de faire polémique. En cause, une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, dans laquelle on voit une tigresse malade se faire traiter d'une façon choquante par le dresseur.

Le dresseur "a fait de son mieux"

Au début, la tigresse, Zena (6 ans), saute à travers deux cercles de feu suspendus en l'air, aller et retour. Jusque-là, tout va bien. Mais ensuite elle descend du tabouret et va se coucher sur le bord de l'arène. On comprend qu'elle ne va pas bien lorsqu'on voit son corps tout raide convulser.

Plutôt que d'arrêter la musique et de mettre un terme au spectacle pour évacuer l'animal et lui porter secours, le dresseur la pique à plusieurs reprises avec son bâton. Eh oui, The show must go on. Ensuite, il la tire carrément par la queue et la traîne sur plusieurs mètres jusqu'à la sortie de l'arène. À la toute fin de la vidéo, la régie coupe enfin la musique et le dresseur lui lance un seau d'eau à la gueule. Heureusement, la tigresse se réveille et le public, soulagé, applaudit.

Le cirque se défend pourtant dans la presse de toute maltraitance animale. "Artur a fait de son mieux pour ramener Zena à elle. Il a eu tous les bons gestes: il a touché ses zones de réflexes et a jeté de l’eau sur elle", affirme Karina, l'autre dresseuse du spectacle. L'essentiel, selon eux, était d'empêcher les autres tigres de l'attaquer. "Pour eux, un animal faible est une cible, quelque chose à tuer. Si nous ne les avions pas arrêtés, cela se serait terminé en bain de sang. Et personne ne sait qui aurait fini vivant après ça", justifie-t-elle encore, dans des propos relayés par le Daily Mail.

"Que pouvais-je faire d'autre?"

Quant au fait qu'Artur ait tiré la tigresse par la queue, là aussi, ils ont un argument. "Je devais éloigner l'animal du bord, elle était sur le point de tomber entre la scène et les câbles. Je l'ai traînée vers un endroit sûr où il n'y avait pas d'autres tigres autour", se justifie cette fois Artur. "Que pouvais-je faire d’autre? Elle a des griffes à la fin de ses pattes. Ce n’est pas un chat mou. Je ne sais pas soulever tout un tigre", poursuit-il.

Si la tigresse semble désormais rétablie, le cirque ne sait toujours pas ce qui lui a causé cette crise d'épilepsie: soit une hypoglycémie, une hypertension artérielle, un problème hormonal ou une simple chute de tension... Un vétérinaire de Moscou devrait venir prochainement lui faire passer des examens et voir si son foie et ses reins fonctionnent bien.

Voici la vidéo en question: on te prévient, les images sont très choquantes...

 

Déjà lu?