Utiliser Waze ou une autre application de navigation GPS pourrait te valoir bientôt une amende

Depuis quelque temps, les applications de navigation, telles que Waze ou Google Maps, sont dans l'oeil du cyclone des autorités communales. Parce qu'elles tendent de plus en plus à déplacer les embouteillages, leur utilisation dans certaines communes autour de Bruxelles pourrait bientôt te coûter une amende salée.

Les embouteillages sont une calamité en Belgique, surtout pour ceux qui doivent traverser quotidiennement la capitale pour aller travailler. Selon une récente étude de Securex, le Belge passe ainsi 54 minutes par jour sur la route du boulot, avec de grandes disparités en fonction des régions: 95 minutes pour les travailleurs qui se rendent à Bruxelles, contre 49 minutes en Flandre et 51 minutes en Wallonie. Et avec tous les dégâts collatéraux que cela entraîne sur la santé: manque de sommeil, stress, dépression, obésité, vulnérabilité au burn-out...

C'est pourquoi les applications de navigation qui permettent de contourner les bouchons rencontrent un tel succès. La star du moment est incontestablement Waze, qui se targue de compter plus de 90 millions d'utilisateurs actifs dans le monde entier. Au cas où tu ne l'as jamais utilisée, ce que l'app a de génial est qu'elle te propose automatiquement un itinéraire alternatif, plus rapide et moins bondé. Mais elle est aujourd'hui victime de son succès: comme trop de gens l'utilisent, ces routes alternatives deviennent elles aussi embouteillées. En clair, les bouchons tendent à se déplacer des autoroutes et voies rapides vers des routes plus périphériques, des petites routes de villages, et donc souvent des quartiers logiquement résidentiels.

Une amende de 55 euros pour éviter l'E40 Bruxelles-Liège

Certaines communes enregistrent d'ailleurs ces derniers temps un trafic inhabituel, ce qui entraîne évidemment des plaintes des riverains et une volonté des autorités de réagir. Les communes de Kortenberg et de Steenokkerzeel, toutes deux situées dans le Brabant flamand, à une quinzaine de kilomètres de Bruxelles, ont d'ailleurs commencé à sanctionner les utilisateurs de Waze. Selon la VRT, les autorités locales ont installé des caméras ANPR (Automatic Number Plate Recognition) capables de lire les plaques d’immatriculations le long des axes les plus fréquentés.

Allumées le matin et en fin d'après-midi aux heures de pointe (soit entre 7 et 9h et 16 et 19h), elles permettent de repérer les automobilistes qui n’habitent pas dans la commune mais qui y passent régulièrement pendant ce laps de temps. Une fois signalés, ceux-ci se voient recevoir une amende de 55 euros. Ne sois donc pas étonné si tu passes par là, pour éviter l'E40 Bruxelles-Liège...

Apparemment, cette mesure fonctionne bien. Rien qu'à Kortenberg, environ 100 amendes ont été distribuées par jour au début, explique le bourgmestre, Chris Taes, au média flamand. Les automobilistes semblent avoir compris puisque ce chiffre a depuis fortement diminué. Ce trafic dévié a même été réduit de moitié, toujours selon le bourgmestre.

En plus de ces caméras, les autorités locales ne lésinent pas sur les moyens de réduction du trafic: plus de zones 30, nouvelles règles de priorité, rétrécissement de la chaussée, etc. Prépare-toi donc, d'autant que cette mesure pourrait donner des idées à d'autres communes...

Déjà lu?