Quand Yann Barthès et Quotidien se moquent de l'armée belge

"La Belgique a une force armée", s'amuse Yann Barthès en observant des images de Donald Tusk descendant d'un avion. On y voit le président du Conseil européen sortir d'un appareil sur lequel est écrit "Belgian Air Force". Un détail qui a amusé le présentateur de Quotidien et lui a donné envie de titiller la Belgique.

Yann Barthès veut-il raviver le fameux "seum belge" en se moquant de nos forces armées? Dans une petite séquence où il "analyse" la descente d'avion de Donald Tusk, le "président de l'Europe" comme il le nomme avec sa précision journalistique légendaire, le présentateur de Quotidien se dit choqué de découvrir que la Belgique possède des forces armées aériennes. Le détail révélateur? Il est écrit "Belgian Air Force" sur le fuselage d'un avion.

On lui concède, nous aussi, ça nous a étonné de voir l'armée belge impliquée dans les affaires européennes. Et ça nous a fait doucement rire de voir les forces aériennes du plat pays représentées par une frite. (Pour compléter le stéréotype, il aurait dû ajouter que les Belges sont gentils et ont un humour surréaliste.)

Questions de point de vue

Prenons toutefois le temps de rappeler que, proportionnellement, la Belgique compte plus d'effectifs militaires que la France. La Belgique possède un contingent de 30.000 hommes pour 11,4 millions d'habitants, ce qui représente 0,38% de la population belge. La Défense française compte 205.121 hommes pour 67,1 millions d'habitants, soit 0,32% de sa démographie. On peut donc supputer que la Belgique fait mieux en termes d'armée.

Et puisqu'on en est à comparer nos tailles de troupes, ajoutons que la Belgique compte dans ses rangs les para-commandos, les "seules unités de combat à être déployées en hélicoptère ou en avion", connus pour être parmi les plus enragés des soldats d'Europe. Entre 2003 et 2014, la Belgique a fourni des licences d’exportation d’un montant de 2,175 milliards d’euros pour des armes, de la technologie d’armement et des munitions à destination de l’Arabie saoudite, ce qui représente 70% des achats en arme de l'Arabie Saoudite. Et le gouvernement belge se chipote depuis des mois pour acheter des avions de chasse Rafale à la France.

Alors, même s'il n'y a aucune raison de se glorifier avec ces tristes chiffres, rappelons que les forces armées belges sont un petit peu plus qu'une frite dans le ciel puisque ses F-16 bombardent un peu partout dans le monde. Un point que la Défense belge s'est amusée à souligner... à sa façon.

Déjà lu?