Il y a 13.000 ans, l'humanité picolait déjà, selon ces archéologues

Se mettre des races ne serait pas uniquement l'apanage des étudiants du 20 et 21ème siècle. Il y a 13.000 ans déjà, les humains aimaient boire de l'alcool. Des archéologues pensent avoir découvert en Israël la plus ancienne brasserie au monde.

On savait que les Romains étaient de grands amateurs de vin et les Gaulois de grands buveurs de cervoise. Selon des poteries retrouvées sous terre datant d'il y a 5.000 ans avant Jésus-Christ, les Chinois aussi brassaient de la bière. Même en Iran, il y a 7.000 ans, on s'enfilait des pintes. Mais une découverte récente en Israël semble indiquer que l'on picolait déjà... il y a 13.000 ans.

Des archéologues ont découvert un lieu qu'ils estiment être le plus ancien site de production d'alcool au monde. Selon eux, la boisson qui y était produite ressemblait à de la bière et était servie lors de cérémonies 11 millénaires avant J-C.

Les Natoufiens d'Israël

Le site est situé dans la grotte de Raqefet, au sud de Haïfa, dans le nord de l'actuel Israël. Ce lieu aurait également servi de sépulture pour le peuple natoufien, une culture de l'Épipaléolithique final qui a vécu entre 15.000 et 11.500 av. J.-C.

"Si nous avons raison, il s’agit du tout premier témoignage au monde d'une production d’alcool de toute sorte", a déclaré Dani Nadel, professeur d’archéologie à l’Université de Haïfa et l’un des auteurs de l’article publié dans le Journal of Archaeological Science.

"Nous savons ce que les Natoufiens faisaient dans cette grotte. Ils y enterraient certains de leurs morts sur une plate-forme recouverte de fleurs et de plantes, et fabriquaient apparemment un liquide ressemblant à de la soupe, en fait une boisson alcoolisée", ajoute-t-il.

Une bière différente

La boisson produite était "différente de la bière actuelle". Elle était fermentée mais sa teneur en alcool aurait été beaucoup plus faible que celle que l'on connait aujourd'hui. Ce sont trois petits creusets de 40 à 60 centimètres de profondeur qui ont permis aux archéologues d'émettre cette théorie. Percés à même la surface rocheuse de la grotte, ces creusets serviraient à stocker le grain et le faire fermenter.

Pour les scientifiques, ces efforts déployés pour produire la boisson alcoolisée démontre l'importance et la place de la boisson dans la culture natoufienne. "La fabrication d’alcool et le stockage des aliments figuraient parmi les innovations technologiques majeures qui ont finalement mené au développement des civilisations dans le monde et la science archéologique est un moyen puissant de révéler leurs origines et de décoder leurs contenus", conclut la professeure et membre du projet Li Liu.

Déjà lu?