Une espèce de musée sur les frères Hazard pourrait bien voir le jour à Braine-le-Comte


C'est au Stade Sans-Fond à Braine-le-Comte acquis en 2016 par la société Hazard Boys que le "musée" devrait voir le jour. Mais quid du projet? Que pourrait-on y voir? 

La société Hazard Boys Team, gérée par Thierry Hazard, le papa, a acquis en 2016 un vieux stade à Braine-le-Comte, le Stade Sans-Fond. Le stade, qui a été vendu à l'époque par la commune de Braine-le Comte en difficulté financière, est en rénovation depuis que les Hazard en ont fait l'acquisition.

Les conditions d'achat du stade, qui a été vendu pour la somme de 250.000 euros, étaient que celui-ci devait toujours être à destination du club brainois et que des travaux de rénovations soient faits. Il semble donc que la société remplisse ces conditions puisque la rénovation suit son cours petit à petit.

Quel est le projet?

En plus de la rénovation générale du terrain de Braine-le-Comte, la société va ériger une salle de réception pouvant accueillir 300 personnes à la place de l'ancien chalet qui faisait autrefois office de salle de réception. Mais le projet engloberait apparemment une autre surprise, puisque cette salle de 300 mètres carrés ferait également office de musée pour les frères Hazard.

Des trophées, vareuses, chaussures sont les choses que l'on imagine qui pourraient être exposées dans cette salle, en plus de plusieurs photos. Mais ce ne sont pour le moment que des soupçons, car on ne sait pas exactement ce que les frères Hazard seront prêts à donner. On connait leur attachement à leur ville d'origine. Braine-le-Comte et les Hazard, c'est toute une histoire. Dans le tweet ci-dessus, on entend d'ailleurs Eden qui encourage ses fans à venir voir un match qui oppose Tubize et Braine-le-Comte: sympa qu'il soit encore émoustillé par ses clubs "de coeur" comme il aime le dire.

Hazard comparé à Ronaldo

À Madère, l'image de Ronaldo est utilisée par les autorités pour un certain tourisme. Et selon le bourgmestre de Braine-le-Comte Maxime Daye interrogé par Sudpresse, il y a moyen de développer ce tourisme également dans sa ville. En effet, lors de la Coupe du monde, des supporters de Chelsea étaient venus voir les matchs des Diables pour s'imprégner de l'ambiance de la ville d'origine de leur idole, Eden Hazard. Alors, pour Maxime Daye, il y a moyen de développer quelque chose autour des frères Hazard et ce musée du souvenir en ferait partie. On avoue, on est assez curieux de ce que le projet pourrait donner.

Plus d'articles sur Hazard?