Bonne nouvelle pour les étudiants: l'ULB a triplé ses kots en six ans

Si trouver un kot pouvait être un frein à tes envies d'étudier, sache que l'ULB a pensé à toi. En six ans, l'Université Libre de Bruxelles a triplé le nombre de ses logements étudiants.

Parfois, ne pas trouver d'endroits où crécher qui soit proches de l'unif peut suffire à décourager un jeune d'aller jusqu'au bout de ses études. Ne pas trouver de kot à un prix adapté à sa condition d'étudiant ( = souvent fauché) peut également être source de découragement. L'ULB semble l'avoir compris: en six ans, l'université bruxelloise a triplé son nombre de kots étudiants, offrant aujourd'hui 4687 lits.

"En 2012, l'ULB ne pouvait répondre qu'à une demande sur trois, l'offre de lits plafonnant à 1691 lits", écrit l'ULB dans un communiqué de presse. "De nombreux projets de rénovation et de construction ont vu le jour ainsi que de nouveaux partenariats privilégiés avec certains acteurs du secteur privé ou public, permettant ainsi à l'ULB d'élargir son offre de logements sur ou hors campus."

"Plan directeur" et label de qualité

Plusieurs résidences ont également obtenu le label "pour un logement étudiant de qualité", délivré par le Gouvernement de la Région bruxelloise. Ce sont les résidences Mandela, Héger, Elio Conté et Lucia De Brouckère (soit 649 chambres) situées sur le campus du Solbosch. "Ce label garantit que le bien d’habitation répond à toute une série de normes de qualité", ajoute l'ULB.

Cette augmentation du nombre de place et l'aspect qualitatif a été rendue possible grâce à l'adoption en 2012 du "Plan directeur pour les logements universitaires". Un plan qui permet à l'ULB de mettre des logements à petit loyer à disposition des élèves inscrits dans une commune qui a les loyers les plus chers de la capitale.

Augmentation du loyer

À Ixelles, commune où est implanté l'université libre et plusieurs de ses résidences, la moyenne de prix pour un appart était de 1030 euros en 2017, relevait Trends Tendance en décembre dernier, soit une augmentation de 4% par rapport à l'année précédente.

En résidence universitaire, l'ULB propose des loyers commençant à 130 euros (pour une chambre double et par personne) et monte jusque 450 euros pour un studio individuel. Et surtout, l'aspect juridique est grandement avantageux: garantie locative réduite et possibilité de partir plus tôt.

C'est donc une bonne nouvelle même si actuellement, pour l’année académique 2018-2019, les demandes de logement en résidences ULB sont déjà clôturées.

Déjà lu?