Cynique à souhait: il y a même des organisations de bienfaisance et de marques équitables dans les Panama Papers

Il n'y a pas que des riches qui font usage de sociétés offshore pour échapper aux impôts. Et non, loin de là. Il y a d'ailleurs même des organisations de bienfaisance qui sont impliquées dans le scandale financier des Panama Papers. On y retrouve Solidaridad, une ONG néerlandaise notamment.

L'objectif de Solidaridad est de lutter contre la pauvreté en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Mais l'argent peut faire tourner bien des têtes. Et c'est ici le cas.

Les Panama Papers ont révélé que Solidaridad a utilisé des sociétés offshore au Panama, à Hong Kong et en Afrique du Sud. La société a payé des organisations subsidiaires en Amérique Centrale et du Sud via une fondation enregistrée au Panama. Grâce à cela, elle n'a pas besoin de payer les taxes sur les transactions internationales. Pourtant, Solidaridad n'a pas d'activité ni d'employés au Panama. Tiens tiens...

Le Bureau néerlandais central de collecte de fonds (CBF), qui supervise les organismes de bienfaisance, examine si Solidaridad est resté dans les normes de la marque de charité. Le Bureau met un point d'interrogation sur la transparences des constructions étrangères.

Bienfaisant, vraiment?

Le directeur de Solidaridad, Nico Roozen, indique que l'organisation est un organisme de bienfaisance et ne doit pas payer d'impôts aux Pays-Bas. Grâce aux structures étrangères, la société peut réclamer des fonds et des bourses qui ne sont normalement pas offertes aux organisations néerlandaises.

Des millions d'euros d'aide de l'état

Selon l'enquête, Solidaridad a choisi une fondation au Panama principalement utilisée par de riches particuliers afin de protéger leurs richesses. Des millions d'euros du ministère des Affaires étrangères et de la Loterie nationale ont été transférés par Solidaridad à la fondation du Panama.

Il faut noter que le nom de la marque de commerce équitable Max Havelaar a été lié à cette affaire au début. Nico Roozen a bien été le con-fondateur de Max Havelaar, mais il n'y a aucun lien entre cette marque et Solidaridad.

Source: nu.nl

Lisez aussi