Fini de régler sa montre, l'Union Européenne veut abolir le passage à l'heure d'hiver

À neuf mois des élections européennes, la Commission de Bruxelles s'attaque à des dossiers à régler avant la nouvelle législature. Parmi ceux-ci, le changement à l'heure d'hiver. Selon le président de la Commission Jean-Claude Juncker a annoncé l'abolissement du changement d'heure, suite à une consultation populaire. 

Selon une consultation en ligne, 80% des européens sont pour la suppression du changement d'heure et tout particulièrement le passage à l'heure d'hiver. Ce sujet intéresse tout particulièrement les citoyens de l'Europe et il risque de devenir la priorité de la Commission européenne, à 9 mois des élections. C'est d'ailleurs avec ce dossier que la Commission a commencé sa rentrée ce vendredi 31 août.

Devant les caméras de la chaîne allemande ZDF, Jean-Claude Juncker a confirmé cette volonté de l'autorité européenne d'abolir le passage à l'heure d'hiver: "Le changement d’heure sera aboli. Les gens n’ont pas envie de continuer à changer leurs montres" explique le ministre luxembourgeois.

En effet, un questionnaire en ligne a recueilli pas moins de 4,6 millions de répondants entre le 4 juillet et le 16 août, c'est tout simplement un record de participation à un questionnaire. Les Européens étaient invités à répondre à ce genre de question: "souffrez-vous du passage à l’heure d’été-d’hiver? Estimez-vous qu’il faut en finir avec ces changements?". Au final, le résultat est sans appel.

L'heure d'été l'emporte

Deux enseignements majeurs: les Européens veulent en finir avec le changement d'heure mais ils ont également choisi leur heure préférée: celle d'été. Donc, si la Commission Européenne supprime bel et bien le changement d'heure, l'Europe sera toujours fixée à l'heure d'été, elle qui nous permet de voir le jour plus tôt le matin. "Des millions de personnes ont répondu et sont d’avis qu’à l’avenir c’est l’heure d’été qui devrait être tout le temps la règle, et nous allons réaliser cela" a ainsi résumé le président de la Commission.

C'est donc une petit révolution puisque le changement d'heure existe en Europe depuis le début du XXème siècle. C'est l'Allemagne qui a lancé ce concept au tout début du siècle avant d'être imité par la France en 1916. C'est seulement en 1980 que tous les pays de l'Union suivent le mouvement. C'est seulement en 2001 qu'un texte harmonise les choix nationaux. Ce texte stipule que tous les pays doivent effectuer leur changement d'heure le même jour et de la même périodicité. C'est ce texte qui va prochaine être amender par la Commission. Une fois que ce serait fait, il devait passer devant le Conseil et le Parlement, ce qui peut prendre plusieurs mois. Pour rappel, l'intérêt du changement d'heure est de réaliser des économies d'énergie et d'améliorer la sécurité routière.

Optimisme

Malgré la longue durée de la procédure, le projet a de grandes chances d'aboutir puisque de nombreux pays militent déjà pour la suppression du changement d'heure. C'est le cas par exemple de la Finlande, la Lituanie, la Suède, la Pologne et même la Belgique. Donc, en ce qui concerne le Conseil, cela devrait passer sans trop de soucis. Du côté du Parlement, on avait déjà effectué un vote et la grande majorité s'était exprimé en faveur de la suppression de l'heure d'hiver. Le résultat de ce vote est en grande partie dû aux inquiétudes des citoyens concernent leur rythme chronobiologique.

Le seul problème, c'est qu'aucune étude n'a prouvé les conséquences néfastes du changement d'heure sur l'Homme. Et en fait, on n'a jamais réussi à prouver non plus que c'était utile pour la santé, les économies d'énergie ou encore la sécurité routière. "Des études montrent que l’effet global des économies d’énergie liées à l’heure d’été est marginal" dit-on du côté de Bruxelles. Conclusion similaire concernant la santé: "Les éléments de preuve concernant les effets globaux sur la santé (c’est-à-dire la mise en balance des effets négatifs et positifs présumés) ne sont pas concluants..."

Bref, tous les voyants semblent être au vert et on dirait bien qu'on ne devra plus jamais régler nos montres en cours d'année. Tout benef', non?

Déjà lu?