Que se passe-t-il donc avec Stéphane Pauwels? 

Cela fait deux jours que Stéphane Pauwels fait la une des médias belges. "Prison", "home invasion", "arrestation", "libération"... Tu as peut-être déjà lu tous ces mots, mais tu n'as pas suivi toute l'affaire. On te fait un bref récap, pour savoir ce qu'il en retourne des "Orages de Stéphane". 

Peu de chance que tu n'aies jamais entendu parler de Stéphane Pauwels, cet animateur, chroniqueur, bien connu dans le monde audiovisuel belge. On ne va pas se le cacher, Stéphane Pauwels est surtout connu pour avoir une certaine grande gueule et pour ne pas mâcher ses mots. Recruteur dans le domaine du foot à la base, aujourd'hui, c'est à la télé qu'il passe le plus clair de son temps. Au départ, Stéphane s'est plutôt illustré à la RTBF, dans des émissions sportives de foot, mais c'est avec RTL qu'il est marié depuis 2011. Il a sa propre émission radio sur Bel RTL, "100 % Steph", et depuis 2011 aussi, il anime l'émission "Les orages de la vie". Une émission où Pauwels va chez des personnalités belges ou françaises pour revisiter avec eux des moments où leur existence a basculé ou, en tout cas, a failli le faire. Enfin, ça c'était avant mardi, parce qu'aujourd'hui, il risque de devoir encore attendre un petit moment avant de faire son come back chez RTL.

Arrêté mardi chez RTL

Quand on devient une personnalité publique, évidemment, difficile de cacher qu'on se soit fait arrêter. Car oui, donc c'est ça l'histoire, mardi, Stéphane Pauwels a été prié d'accompagner la police qui est venue le chercher sur son lieu de travail.

Stéphane a alors été emmené à Mons où il a été interrogé de 16h30 à 1h du matin. Il a ensuite passé la nuit au frais avant son audition devant la juge d'instruction le lendemain à 14h. Pour se défendre, Stéphane Pauwels a choisi Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam.

Les faits

Mais que reproche-t-on à Stéphane Pauwels? Selon les informations qui ont filtré, l'animateur serait impliqué dans ce qu'on appelle un "home invasion". Mais qu'est-ce que c'est en réalité? Il s'agit d'une violation de domicile en fait, cela constitue un délit pénal dans notre pays. C'est une malheureuse nouvelle tendance de vol avec violence. L'idée est de s'introduire chez quelqu'un sans son autorisation par ruse, menace, fraude, contrainte ou violence. Ce qui est particulier au "home invasion", c'est que la victime (la personne occupant les lieux) est présente pendant que le délit est commis.

En ce qui concerne Stéphane Pauwels, toute l'histoire serait liée à une histoire d'amour. Stéphane Pauwels aurait voulu remettre à sa place l'ex-petit copain de sa copine de l'époque. Mais l'expédition, qui s'est déroulée en mars 2017, aurait mal tourné et un homme aurait été séquestré pendant plusieurs heures. On parle d' "un" homme, car l'homme qui a été victime de la séquestration et des coups des auteurs n'est pas l'ex-petit copain en question. Les hommes qui se sont rendus au domicile ont confondu. Cela ne les a donc pas empêchés de saccager le domicile et de tabasser l'homme. Et Stéphane Pauwels dans tout ça? Car il semblerait qu'il n'était pas sur les lieux lors du "home invasion", mais quelle serait son implication alors? C'est ce que doit encore comprendre la justice. Mais ce qui pose problème à la juge d'instruction de Mons, c'est que les hommes qui ont été interpellés feraient partie d'une bande bien connue de la justice. Et ils n'en seraient pas à leur premier coup d'essai.

Aujourd'hui, Stéphane Pauwels est inculpé mais a été libéré sous conditions et selon lui, "tout va bien".

Déjà lu?