Est-ce encore bien d'acheter une voiture d'occasion avec cette fameuse Zone de basse émission?

C'est fait, c'est dit, bientôt Bruxelles sanctionnera les "vieilles" voitures. À la clé, une taxe, des amendes... Bref, pourra-t-on encore acheter des voitures d'occasion? Que faire de ta "vieille" voiture? Explications. 

Depuis le mois de janvier 2018, les voitures diesel Euro 0 et 1 sont interdites à Bruxelles. Mais il se pourrait bien qu'à partir du mois de janvier 2019, ce soit le même tarif pour les voitures essences Euro 0 et Euro 1. Dès 2019, aussi, les véhicules diesel Euro 2 ne seront plus les bienvenus dans la capitale belge. C'est l'entièreté du territoire bruxellois qui est concerné, sauf quelques tronçons qui permettent aux utilisateurs d'accéder aux parkings de transit. Pour voir quels sont ceux-ci, rendez-vous ici. Le ring de Bruxelles n'est pas concerné non plus par cette Zone de basse émission.

Quelles sont les règles pour le moment?

En gros, selon l'âge de ta voiture, tu te trouves dans une certaines catégories (Euro 0, 1, 2, 3...). Le nom de cette catégorie est inscrite sur la carte grise de ta voiture, mais tu peux aussi trouver toutes les informations sur le site https://lez.brussels/fr. Sur l'image ci-contre, tu peux trouver ce qui vaut pour les voitures. Les normes sont différentes pour les camionnettes, camions, bus, etc. Et selon cette catégorie, tu as le droit ou non de pénétrer dans Bruxelles.

La Région de Bruxelles-Capitale a décidé de faire baisser son émission en mettant en place cette Low Emission Zone (LEZ). Et ce sont donc les véhicules Euro 0, 1 et 2 qui sont principalement concernés par cette Zone de basse émission. En cas de non respect des règles, la note pourrait être salée pour les conducteurs. En effet, le non-respect des critères d'accès à la zone entrainera une amende de 350 euros. Les conducteurs auront "droit" à 4 amendes par an, car les amendes ne pourront être perçues que tous les trois mois pour permettre aux citoyens de prendre leur dispositions par rapport à leurs habitudes de mobilité.

Ces règles, en vigueur depuis janvier 2018, sont aussi applicables aux véhicules étrangers qui doivent s'enregistrer avant de pénétrer dans Bruxelles. Tu te poses peut-être la question: comment font-ils pour contrôler? Grâce aux nombreuses caméras qui identifient les plaques d'immatriculation de nos voitures.

Quid des voitures au gaz?

Les voitures qui roulent au gaz, CNG ou LPG, sont logées au même tarif que les voitures essences.

Que faire de ta voiture?

On touche du bois, mais selon les experts en occasion, depuis l'annonce de cette Zone de basse émission, la cote des voitures d'occasion n'a pas vraiment baissé. En effet, nos voitures sont obligées d'avoir un car-pass pour la vente, et ceci leur donne une certaine valeur dans notre pays et surtout à l'étranger. En effet, beaucoup de pays ne sont pas encore "pénalisés" par rapport à l'émission des véhicules. Il n'y a donc pas vraiment de raison de vendre son véhicule, de peur qu'il perde de la valeur.

La Wallonie compte aussi faire pareil que la Région de Bruxelles-Capitale, mais pour cela, il faudra attendre 2020.

Pour te donner une idée de l'avenir de ta voiture, voici un tableau intéressant pour les véhicules diesel

© lez

Pour les véhicules essence/CNG/LPG

© lez

Et si tu veux savoir précisément, il existe également un simulateur en ligne pour connaître le statut de ton véhicule: http://sim.lez.brussels/intro.

Déjà lu?