Progressiste, le pape? Il conseille d'envoyer les enfants gays chez le psy

Ton enfant est homosexuel? Ne sois pas sévère, tu dois le comprendre. Prie Dieu et envoie ton petit bout de chou chez le psychiatre. Voici, en substance, ce qu'a dit le pape lors d'une d'une conférence de presse tenue dans l'avion qui le ramenait d'Irlande à Rome.

Après son élection en 2013, le pape François a été régulièrement présenté dans les médias comme un pape progressiste. L'homme allait rafraîchir l'église catholique, cette institution poussiéreuse à laquelle une montagne de dérives sexuelles est accolée: pédophilie, interdiction du préservatif, rejet de l'homosexualité et des orientations diverses...

Mais non, le pape François né Jorge Bergoglio a toujours de vieilles idées rances. Notamment celle selon laquelle l'homosexualité serait une maladie, une passade, voire une déviance. Dans l'avion qui le ramenait d'Irlande, le pape a répondu à un journaliste sur la question concernant les parents qui découvrent que leur enfant est homosexuel. Jorge Bergoglio a recommandé d'envoyer les enfants gays chez le psychiatre.

Une prière et un psy

"Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille", a répondu le pape François. "Quand cela se manifeste dès l'enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C'est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans."

"Je ne dirai jamais que le silence est un remède. Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité", a ajouté Jorge Bergoglio. Rappelons que l'homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales de l'OMS, l'Organisme mondial de la santé, le 17 mai 1993. Cette date a depuis été retenue pour la commémoration de la journée internationale contre l'homophobie.

L'association de lutte contre l'homophobie SOS Homophobie a réagi

Silence sur les accusations

Le pape a également été accusé par l’archevêque Carlo Maria Vigano d’avoir dissimulé des allégations d’abus sexuels commis par le cardinal américain Theodore McCarrick. Interrogé sur ces accusations lors de sa conférence de presse donnée dans son avion de son retour, il a répondu qu'il ne dirait pas un seul mot. Il n'a donc donné aucune réponse à la lettre de 11 pages envoyée par l'archevêque Vigano.

Durant les cinq années qui se sont écoulées depuis sa nomination à la tête de l'église catholique romaine, Jorge Bergoglio s'est attiré la sympathie de nombreux non-croyants en prêchant une doctrine plus ouverte au monde actuel. Mais en prônant une ouverture sur les questions de sexualité, il s'est mis à dos la branche la plus dure, conservatrice et croyante de l'église. Peut-être que ses réponses données dans l'avion ont pour but de regagner la confiance de ces croyants. Peut-être...

Déjà lu?