On peut dormir tranquille: Roberto Martinez n'a pas l'intention de lâcher les Diables Rouges

Prolongé de deux ans juste avant la Coupe du monde, Roberto Martinez a justifié la confiance de ses dirigeants. Et le coach des Diables Rouges, bien que contacté cet été par des clubs anglais, ne se voit pas ailleurs pour l'instant.

S'il y a bien un sport où les contrats ne veulent plus dire grand chose, c'est bien le football. Un joueur qui possède encore plusieurs années de contrats avec son club peut très bien aller voir ailleurs si une autre équipe aligne les millions. Ou se faire indiquer le chemin de la sortie si son club ne compte plus sur lui. C'est un peu la même chose avec les coachs. Alors du coup, on était en droit de trembler pour Roberto Martinez.

Le sélectionneur des Diables Rouges a pourtant prolongé son contrat juste avant la Coupe du monde. Lié avec la Belgique jusqu'en juillet... 2018, il avait prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2020. Un sacré gage de confiance des dirigeants, qui n'avaient pas attendu de voir ce que les Diables allaient faire en Russie. Et Martinez a pleinement justifié cette confiance, emmenant son équipe jusqu'à la 3e place.

"Ma situation est claire"

Une sacrée performance qui a fait de Martinez un coach courtisé. "Oui, j’ai eu des contacts", a ainsi reconnu l'entraîneur dans un entretien accordé à la DH. Des clubs anglais ont dragué celui qui a coaché Swansea ou Everton par le passé. "Quand tu passes sept ans en Premier League, tu as de nombreux liens. Tu parles avec beaucoup de gens. C’est normal." Mais pas de quoi lui faire tourner la tête. L'Espagnol, qui va bientôt être fait citoyen d'honneur de Waterloo, est un homme de parole: pas question pour lui d'aller voir ailleurs... pour l'instant.

"Ma situation est claire: j’ai deux ans de contrat ici", a-t-il commenté. "J’ai prolongé avant la Coupe du Monde parce que je crois dans ce groupe de joueurs. Si un grand club débarque un jour avec une belle offre ? Alors il devra d’abord s’entendre avec la Fédération… C’est à cela que sert un contrat. Je me suis engagé avec la Belgique. Mon futur n’est pas dans mes mains mais dans celles de la Fédération pour les deux années à venir."

Roberto Martinez devrait donc, sauf énorme surprise, être de nouveau sur le banc des Diables Rouges pour l'Euro 2020. Il égalera les quatre années passées par Marc Wilmots, son prédécesseur, comme sélectionneur. Mais il sera encore loin du record de Guy Thys, resté 13 ans coach des Diables Rouges entre 1976 et 1989!

Déjà lu?