Visiter Malaga: les 8 choses incontournables à faire en 3 jours

Malaga en Espagne est la destination parfaite pour des vacances au soleil ou pour un citytrip de 2 ou 3 jours. Voici les choses incontournables à visiter.

Si tu as choisi de partir à Malaga pour tes prochaines vacances, ou que tu songes très sérieusement à l'ajouter à ta liste travel, tu as fait le meilleur choix du monde. Parce que l'Espagne, déjà, est une destination parfaite pour des vacances au top, été comme hiver. Il y a tout sur place: le soleil, la mer, de magnifiques plages de sable fin, une multitude de sites touristiques et monuments culturels à visiter, de splendides hôtels, une culture locale très chaleureuse et puis - et c'est quand même important - une cuisine excellente.

Mais quand on pense à l'Espagne, on pense souvent en priorité à Barcelone ou à Madrid. (D'ailleurs, si tu veux tous nos bons plans visites pour Barcelone, c'est par ici, et nos plans logements pas trop chers à Madrid ici). Or, il y a tant d'autres villes qui en valent la peine: Séville, Valence, Grenade, Cordoue... et bien sûr, Malaga!

La météo à Malaga: quand partir?

Cette ville d'Andalousie est située tout au sud de l'Espagne, sur la Costa del Sol. Ce qui lui offre, comme la plupart des villes espagnoles, un climat méditerranéen: un été très chaud et un hiver doux. Si tu ne supportes pas trop la chaleur, les mois de juin, juillet, août et septembre sont définitivement à proscrire, puisque les températures maximales de journée peuvent atteindre le 28 à 31 degrés, en moyenne.

En revanche, il fait toujours très beau - et beaucoup plus doux - en automne (avec des maxima tournant en moyenne autour des 24 degrés en octobre et 20 degrés en novembre) et au printemps (avec des maxima de 19 degrés en mars à 24 degrés en mai). L'hiver, Malaga est aussi une bonne destination pour un citytrip, puisque les températures ne descendent que rarement sous les 10 degrés et peuvent monter jusqu'à 17-19 degrés.

Côté paysage, c'est bien évidemment une station balnéaire, avec ses longues plages de sable fin et ses hôtels en bordure de mer. Mais il n'y a pas que le côté farniente. Il y a également des tas de choses à visiter. Rien que de te promener à travers ses rues et ruelles, de place en place, permet déjà te dépayser. Malaga est, en effet, l'une des plus anciennes villes d'Europe, fondée par les Phéniciens au VIIIe siècle avant J.-C. Même si elle a subi d'importants travaux de modernisation et d'urbanisation par la suite, elle n'en a pas pour autant perdu ses vestiges des siècles passés.

Mais quoi visiter plus précisément? Voici la liste de toutes les visites incontournables selon nous.

1. Parcourir une à deux heures l'Alcazaba de Malaga

Une alcazaba désignait, dans l'Andalousie sous domination arabe au Moyen Âge, une place forte où les soldats se regroupaient pour protéger une ville, une frontière ou une route commerciale. Un peu à l'instar des citadelles. Celle de Malaga a, en plus, été bâtie dans la roche sur les ruines du Théâtre romain datant du Ier siècle apr. J.-C. Autant dire donc que c'est l'antre de l'histoire!

Mais outre son rôle de protection et de défense de la province de Grenade, qui était à cette époque convoitée par les catholiques, l'Alcazaba de Malaga fut également la résidence de son gouverneur musulman. À la suite de la prise de la ville par les catholiques, à la fin du XVe siècle, plusieurs rois d'Espagne y habiteront encore.

C'est l'un des sites les mieux conservés de l'époque musulmane d'Espagne et il est d'une richesse incroyable. L'intérieur ressemble à un véritable palais arabe, constitué de cours, de fontaines et de jardins de style topiaire. Les arbres et arbustes sont ainsi finement taillés, de manière à les transformer en haies dans des formes artistiques.

Tu pourras facilement y passer une ou deux heures, à admirer ces vestiges archéologiques à la découverte des anciennes cultures romaine, arabe et de la Renaissance qui ont marqué la ville. Cerise sur le gâteau, l'Alcazaba de Malaga trônant sur une colline qui surplombe la ville, tu pourras également y profiter d'une vue époustouflante sur la mer et sur le port. Et d'ailleurs, la plage n'est qu'à quelques mètres de là, si l'envie te prend après la visite d'aller te baigner.

En sortant de l'Alcazaba, tu ne peux pas rater le château fort arabe du même nom, auquel elle était avant reliée par des murailles. C'est donc le moment de quitter ces ruines, pour aller jeter un coup d'oeil au château qui se situe à un petit kilomètre un peu plus haut.

Côté tarif, la visite est plutôt cool pour les petits budgets: l'entrée adulte coûte 2,20 euros, mais si tu y vas le dimanche après 14 heures, c'est gratuit! Et si tu veux visiter le Castillo Gibralfaro également, on te conseille de prendre un billet couplé, qui est à 3,55 euros par personne.

2. Visiter le château du Gibralfaro

Le château du Gibralfaro est la forteresse qui se situe tout près de l'Alcazaba et qui domine la ville. Il a été bâti quelques siècles après, vers le XIVe siècle, dans le but de protéger l'Alcazaba et de loger les troupes de soldats. À l'époque, il possédait un phare en son sommet, qui a d'ailleurs donné son nom au château.

Pour te rendre de l'Alcazaba au Castillo de Gibralfaro, ce n'est pas si simple. Un petit kilomètre seulement de distance sépare les deux sites, mais l'accès n'est pas évident: ça grimpe très fort et il y a beaucoup de marches. Eh oui, c'était censé être une forteresse impénétrable par l'ennemi à l'époque! Autant dire qu'il va falloir prendre une bonne pair de baskets, un chapeau pour te protéger la tête du soleil et une bouteille d'eau pour ne pas arriver totalement déshydraté. Soit, tu es assez sportif et tu décides de parcourir le chemin à pied (compte une demi-heure de marche quand même), soit tu peux prendre le bus qui t'amène directement au château.

On te conseille de suivre cette deuxième option, surtout si tu vas le visiter l'été, pendant les heures les plus chaudes de la journée. En sortant de l'Alcazaba, dirige-toi vers la mer: prends la direction sud de la Calle de Alcazabilla, puis prends à droite sur la Travesia Pintor Nogales, 130 mètres plus loin tourne à gauche sur l'Avenida de Cervantes, prends à droite vers le Paseo del Parque, et sur ta gauche, environ 50 mètres plus loin, tu verras l'arrêt de bus "Paseo Del Parque (Ayuntamiento)". 5 minutes de marche en tout, ça va, ce n'est pas trop galère! De là, le bus 35 t'emmènera directement au château, en sortant au terminus "Camino De Gibralfaro (Castillo)". On te conseille d'installer Moovit, c'est vraiment l'app qui va te sauver en vacances si tu dois te déplacer en transports en commun!

Pour faire le tour du château et parcourir ses remparts, il te faudra là encore une bonne pair de chaussures, si tu ne veux pas te prendre de sales cloches aux pieds à la fin de la journée! Le château comprend deux rangées de murailles et huit grandes tours. Dans sa partie supérieure, la cour principale, tu pourras découvrir l'histoire du château et de tous ses anciens locataires dans le centre d’interprétation. C’est également à cet endroit que se trouve la grande tour de 17 mètres de haut, le puits phénicien et les bains. Dans la partie inférieure, la cour des armes, tu pourras voir les baraquements des troupes et les écuries.

Mais ce pour quoi on te recommande la visite du château, c'est surtout pour en apprécier ses sublimes points de vue panoramique sur toute la ville et sur la mer Méditerranée. Quand le ciel est dégagé, si tu scrutes l'horizon, tu devrais même apercevoir le détroit de Gibraltar et les montagnes du Rif au Maroc, soit déjà le continent africain!

Et puis, tout en-haut, il y a un petit bar très sympa avec une magnifique terrasse (la Terrazita de Gibralfaro) où tu vas pouvoir étancher ta soif avant de repartir.

3. Te balader dans le Jardin botanique historique La Concepcíon

C'est un lieu hyper romantique, le top si tu viens en vacances à Malaga en couple. Le jardin botanique historique La Concepcíon est situé au nord de la ville, et relativement excentré. Pour t'y rendre, il va donc falloir prendre le bus 2 depuis le centre-ville et t'arrêter au terminus "San José". De là, il ne te restera qu'à marcher une petite quinzaine de minutes pour arriver au jardin (situé au 3 Camino del Jardín Botánico). Tu trouveras l'itinéraire exact ici.

Mais ce n'est franchement pas la galère pour t'y rendre: il y a plusieurs bus par heure et la ville est bien desservie. Une fois sur place, tu vas tout de suite comprendre pourquoi on t'emmène dans ce parc, car c'est tout simplement l'un des plus beaux et plus importants jardins tropicaux et subtropicaux d'Espagne, voire de toute l'Europe.

Les amoureux de nature en ressortiront avec des coeurs plein les yeux: il y a plus 25.000 plantes appartenant à 2.000 espèces différentes, dont de très nombreux palmiers et plantes tropicales. Véritable havre de paix, où tu pourras également apprécier de nombreux bassins, fontaines et cascades qui rafraîchiront l'atmosphère chaud de la ville andalouse.

Il y a plusieurs tours possibles et divers itinéraires thématiques en fonction des plantes que tu souhaites voir. Mais il y a moyen de faire le tour en deux ou trois heures. Attention toutefois si tu viens en week-end prolongé à Malaga, le jardin botanique est fermé le lundi, mais il ouvre tous les jours de la semaine entre 9h30 et 19h30. Si tu décides de le visiter le matin, le petit café à l'intérieur, la Cafetería Jardín Botánico, sera là pour te remplir l'estomac et te désaltérer avant de reprendre le bus. Ce restaurant est très apprécié des visiteurs et n'a presque que des critiques positives sur le web.

4. Faire un peu d'exercice dans le parc naturel Montes de Málaga

Ici, tu vas te croire en pleine montagne. D'ailleurs, ce parc naturel porte le nom des Montes de Málaga, un massif de moyennes montagnes (d'une altitude de 80 à 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer) situé tout au nord de la ville. Les plantations du parc ont été à plusieurs reprises détruites par d'importantes inondations qui ont eu lieu à Malaga et ses villes voisines vers le XVIe siècle et encore aux siècles suivants. Pour solutionner le problème, un lac d’ajustement, El Agujero, a été construit dans les années 1930, point d'eau qui n'est pas du luxe entre toute cette végétation.

Aujourd'hui, le parc s’étend sur presque 5.000 hectares, un véritable poumon vert de la ville. Il bénéficie d'une faune et d'une flore incroyables: à travers ses longues étendues de vignes, d'oliviers et arbres en tous genres virevoltent différentes espèces d'oiseux et se cachent également des petits mammifères, que tu auras sans doute la chance de croiser si tu ne fais pas trop de bruit. Bref, le décor n'a plus rien à voir avec le centre-ville de Malaga. Tu ne verras plus aucun bâtiment ni gratte-ciel, si ce n'est en minuscule en contrebas.

Le meilleur plan pour traverser le parc naturel Montes de Málaga est de louer des VTT sur place ou chausser des bottines, enfiler un sac à dos et partir en randonnée toute une journée. Il y a franchement de quoi faire, puisque le parc dispose de quelque 150 kilomètres de chemins forestiers, dont 45 kilomètres sont accessibles en voiture.

Et si tu as envie de faire une pause dans ta marche, il y a quelques sites archéologiques et musées situés à l'intérieur-même du parc. Notamment, l’écomusée Lagar de Torrijos, un bâtiment qui date de 1843, et où tu pourras découvrir comment les Andalous fabriquaient le vin, l'huile extra vierge et le pain à l'époque. Les outils et procédés de confection n'avaient juste rien à voir avec nos machines modernes, et c'est plutôt cool de t'en rendre compte pour ta culture.

Le hic, le parc est assez excentré et il n'y a pas de bus qui t'y emmène. La seule solution est donc d'y aller en voiture ou en vélo (il n'y a qu'environ 25 kilomètres depuis le centre-ville).

5. Faire le plein de soleil andalou sur l'une des plages de Malaga

Aller à Malaga sans passer par la plage, c'est un peu comme aller à Bruxelles sans voir le Manneken-Pis. Tout simplement impossible. Surtout qu'avec le soleil qui tape bien et les températures qui peuvent facilement s'envoler au-delà de 30 degrés, faire trempette dans la mer Méditerranée ne sera pas du luxe. Puis, soyons honnêtes, qui a envie de revenir tout blanc de vacances?

Niveau plages, tu seras servi puisque Malaga dispose de nombreuses plages qui s'étendent sur plusieurs kilomètres. La plus connue est certainement la Playa de la Malagueta, qui se situe tout près du centre-ville. Mais de par sa proximité, son ambiance branchée et le fait qu'elle soit entourée de nombreux chiringuitos, de magasins et bars, elle est aussi la plus bondée. Appréciée tant des touristes que des locaux. D'ailleurs, ses lettres géantes "MALAGUETA" disposées sur la plage sont probablement l'un des "monuments" les plus photographiés de la ville. Toi-même, tu résisteras certainement difficilement à ne pas te prendre en photo devant et à poster le cliché sur ton compte Instagram.

Si tu cherches une plage moins fréquentée, tu peux aller étendre ta serviette sur la Playa de las Acacias, un peu plus à l'est, ou sur la Playa de la Misericordia, à l'ouest de la baie. Elles sont également très conviviales, tant pour les couples que les familles, et offrent de nombreuses installations, telles que des aires de jeux pour enfants, des restaurants et bars de plage.

Encore plus relaxantes, la Playa del Palo et la Playa Pedregalejo sont le pied. Pus authentiques car bordées d’anciennes maisons de pêcheurs, elles disposent aussi d’excellents restaurants et bars à tapas. Par contre, elles sont un peu plus éloignées de la vieille ville, mais il y a moyen d'y aller en transports en commun sans problème.

6. Faire quelques emplettes sur le marché central Atarazanas

Typiquement locaux, les marchés publics de Malaga sont aussi LE truc à faire pendant ton séjour. Ne fut-ce que pour te donner faim avant l'heure du dîner, et puis pour ramener d'excellents produits locaux dans ta valise (si toutefois il te reste encore un peu de place). Et à des prix défiant toute concurrence!

C'est vraiment là que tu pourras pleinement apprécier les traditions culinaires andalouses et humer les olives et tomates gorgées de soleil, tout en découvrant de nouvelles épices de la région.

Le marché central Altarzanas, particulièrement, est à faire. C'est un marché couvert à l'ancienne, où se rencontrent de nombreux stands de marchands étalant leurs produits d'une large variété. Sur place, il y a également plusieurs bars à tapas qui t'émoustilleront les papilles. Le bâtiment, déjà, vaut le coup d'oeil, avec sa façade faite de vitraux colorés.

Si tu ouvres l'oeil, tu remarqueras que des bateaux y sont représentés. Pourquoi? Tout simplement parce qu'avant d'être un marché, le lieu était un atelier naval, d’où son nom "Atarazanas" qui veut dire "chantiers navals". Pour te donner encore peu d'histoire sur le bâtiment, il fut construit par l’architecte espagnol Joaquin Rucoba en 1876-1879.

À l'intérieur, c'est plus qu'un simple marché: l'ambiance va te mettre de bonne humeur dès le matin, et c'est un vrai régal pour les 5 sens! Mais attention, il va falloir te lever tôt puisque le marché n'est ouvert que de 8h à 14h, du lundi au samedi.

L'adresse? Calle Atarazanas, 10, en plein coeur de Malaga.

7. Admirer le coucher de soleil sur le Mirador de Gibralfaro

C'est certainement le plus beau point de vue de la ville! Lorsque tu redescends du Castillo de Gibralfaro via le Camino Gibralfaro, tu ne peux pas louper le Mirador de Gibralfaro, à environ 230 mètres sur ta droite. Pendant ton séjour à Malaga, s'il te reste un peu de temps libre après une journée remplie d'excursions, bronzette sur la plage et visites en tous genres, on te conseille vraiment de remonter ce chemin escarpé pour aller profiter du coucher du soleil à partir de ce point de vue. Surtout si tu es avec ton copain/ta copine, ça ne rendra votre voyage que plus romantique!

Ce belvédère naturel t'offre une vue époustouflante sur la ville et ses arènes au premier plan, encore plus belles avec leurs éclairages de nuit. C'est vraiment le top pour y faire quelques selfies (et pourquoi pas monter avec une petite bouteille pour profiter d'un apéro en plein air?)

8. Prendre l'apéro (et quelques tapas si affinité) dans la vieille ville

Après une bonne journée de visite et de marche, il est temps de te rafraîchir et te sustenter. Pour aller prendre l'apéro, on te recommande chaudement d'aller te poser sur l'une des nombreuses terrasses que renferme le centre historique de Malaga. Pour les fans d'architecture, le décor est juste magnifique: l'urbanisme moderne s'entremêle subtilement à l'art architectural des siècles passés.

Avant d'aller te poser dans un bar, on te conseille d'aller te promener encore un peu du côté de la cathédrale de l'Incarnation (sur la Calle Molina Lario). Elle se situe à l'intérieur des anciennes fortifications andalouses et est un véritable bijou architectural bâti dans le style de la Renaissance. Tant l'extérieur que l'intérieur est à voir, ne fut-ce que quelques minutes avant d'aller casser la croûte.

Ensuite, tu vas pouvoir sillonner le dédale de ruelles, pour la plupart piétonnes, qui serpentent la vieille ville de Malaga, à la recherche d'une terrasse. En prenant la direction nord et en parcourant 250 mètres à pied, tu trouveras une flopée de restaurants et bars à tapas typiquement espagnols dans la Calle Granada. C'est une rue en pavés, piétonne, où il fait bon flâner le soir venu. Dans cette rue, le bar à tapas El Pimpi (Calle Granada, 62) est une véritable institution à Malaga. Cette espèce de labyrinthe dispose de plusieurs espaces, d'une cour intérieure et d'une superbe terrasse. La décoration y est très particulière, avec tous ces cadres photos des visiteurs qui sont passés par les lieux accrochés sur les murs, et l'ambiance est un peu "taverne". Mais là-bas, tu pourras goûter d'excellents vins (il y a d'ailleurs full choix!), déguster des tapas made in Spain et ensuite profiter de la vie nocturne bien animée du bar jusque 2 heures du matin (l'heure de fermeture). Seul hic, en haute saison, ce bar peut vite passer pour un attrape-touristes. Et pourtant, c'est vraiment un incontournable!

L'ambiance nocturne est aussi appréciable sur la Calle Marqués de Larios, la rue commerçante de Malaga où tu trouveras une multitude de magasins où faire du shopping, mais également des bars et restos typiquement espagnols. Cette rue et ses ruelles aux alentours sont aussi piétonnes, et c'est plutôt appréciable de manger sans être dérangé par le bruit et la pollution des pots d'échappement!

Et si tu veux manger un midi autre chose que des tapas et de la paella, on te suggère vraiment de goûter des espetos de sardinas (des brochettes de sardines), qui sont un grand classique de la gastronomie de Malaga. Tu pourras en déguster d'excellentes dans un chiringuito (espèce de petit magasin typique en bordure de mer, situé à même la plage). Pour accompagner cela, tu te dois de prendre un tinto de verano, une boisson typiquement andalouse à base de vin rouge et de limonade, très fraîche, fruitée et sucrée comme il se doit.

Sur ce, on te souhaite d'excellentes vacances!

Outre ces visites incontournables, on te suggère de jeter un oeil à cet article ici, où l'on te file plein de conseils logements, transport, shopping et soirées.

Plus de voyages?