Le viaduc d'une autoroute s'écroule en Italie: le bilan passe à 39 morts

Un mardi 14 août funeste pour l'Italie. Une catastrophe a eu lieu à Gênes où un viaduc de l'autoroute A10 s'est effondré violemment. Des voitures sont tombées dans le vide et 39 corps ont été retrouvés sans vie, indiquent les autorités. Les secours ont cherché toute la nuit après d'éventuels survivants.

Le Ponte Morandi à Gênes, dans l'ouest de l'Italie, s'est tout simplement effondré sur lui-même. Les images sont hallucinantes.

Selon le ministère de l'Intérieur, une trentaine de personnes auraient péri dans la catastrophe. Certains véhicules ont été précipités dans le vide alors que le viaduc s'écroulait. Le reste des victimes ont été touchées au sol. Les débris ont d'ailleurs détruit des habitations, des commerces et quelques entrepôts.

Les services de secours s'efforcent toujours de dégager les voitures et sont à la recherche des survivants. Mais une fuite de gaz et les orages compliquent la situation.

Les causes

Les pluies diluviennes qui frappent actuellement cette région de l'Italie sont probablement l'une des causes de cet effondrement, mais aucune information officielle n'a pour le moment été avancée par les autorités.

On sait seulement que ce viaduc a été l'objet de conflits politiques ces dernières années. Le projet d'une nouvelle autoroute, plus moderne, a notamment été balayé en 2014 par Beppe Grillo, le fantasque leader du parti 5 Étoiles. Une autoroute tout simplement vétuste pour beaucoup de commentateurs en Italie.

Mais selon Stefano Marigliani, directeur de l’Autostrade per l'Italia en charge du tronçon, "rien ne pouvait laisser penser que cela pourrait arriver". Le viaduc "est soumis à des inspections constantes" et "rien n'a émergé des contrôles".

Quand Salvini accuse l'Europe

De son côté, dans son style qui le caractérise, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini dénonce un "désastre inacceptable". Il prend donc "l'engagement devant les Italiens d'aller au bout pour déterminer les responsabilités". Il ajoute être passé sur ce pont "des centaines de fois", mais que "désormais je ferai tout pour avoir les noms des responsables passés et présents. Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie".

Le leader du parti populiste de la Ligue ne nie en tout cas pas la vétusté des voiries publiques de manière générale en Italie, mais il en profite pour adresser une petite pique à ses partenaires extérieurs: "Il y a une bonne partie de l'Italie qui doit être mise en sécurité. S'il y a des engagements extérieurs qui nous empêchent de dépenser l'argent que nous devrons mettre pour la sécurité des écoles et des autoroutes, il faudra se poser la question de continuer à respecter ces engagements ou de mettre la sécurité des Italiens avant tout. De toute évidence, je choisis la deuxième option." Chacun appréciera la récupération.

Voici les images du viaduc effondré:

© EPA

© EPA

© EPA

© EPA

© EPA

Ci-dessous, on peut apercevoir l'effondrement en direct...

Voici à quoi ressemblait le pont avant l'effondrement

Déjà lu?