Ce jeune Britannique trace les mots "Stop Brexit" sur la carte en voyageant partout à travers l'Europe

Un jeune Britannique a entrepris un projet pas comme les autres pour dire non au Brexit. Il s'est lancé cet été sur les routes européennes pour écrire, grâce à une application de géolocalisation, "Stop Brexit" en lettres géantes sur la carte de l'Europe. Un voyage long de 30.000 kilomètres à travers 32 pays l'attend.

Avant la vraie sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne prévue pour mars 2019, un conseiller en informatique de 28 ans, Andy Pardy, a décidé de tout quitter pour dire "adieu" à l'Europe.

"Je veux vraiment profiter au maximum de notre dernier été au sein de l'UE", a-t-il expliqué au site de l'AFP, alors qu'il était en Finlande où il trace actuellement la lettre P du mot "stop". "Je veux montrer le meilleur de ce que le continent a à nous offrir", dit-il.

Une idée survenue lors d'un jogging

Mais comment l'idée lui est-elle venue? Elle lui est venue lors d'un jogging et qu'il se géolocalisait. Il s'est rendu compte qu'il pouvait tracer des lettres sur une carte.

"Je me suis dit que je pouvais sans doute le faire à une plus grande échelle", dit-il. Mais aussi, un accident de scooter et un décès dans sa famille lui a permis de relativiser les choses.

C'est alors qu'il a quitté son travail et qu'il a acheté un van pour 6.680 euros. Ce voyage devrait lui coûter à peu près 5.570 euros. Il a puisé dans ses économies qui à la base devait servir un projet immobilier pour financer son voyage. "La décision a été difficile", explique-t-il.

La liberté de mouvement, un immense privilège

Le jeune britannique espère conscientiser les gens sur la liberté de mouvement offerte aux citoyens européens. Avec le Brexit, les Britanniques risquent fortement de perdre ce droit précieux. "Le droit de voyager, de vivre et de travailler en Europe sans paperasse fastidieuse est un immense privilège", estime-t-il. "Ce serait vraiment dommage de compliquer ces démarches", conclut-il.

Andy Pardy a commencé son voyage mi-juillet seul où il a commencé à tracer la lettre "S" en partant de l'Écosse puis en passant par l'Irlande, avant de revenir en Angleterre.

Avec sa compagne, ils ont ensuite traversé la Norvège et la Suède. Après avoir traversé la frontière irlandaise, il compte finir le mot "Stop" avant le 12 août.

Et le mot "Brexit"? Le jeune homme compte tracer le mot "Brexit" en commençant par la dernière lettre dans les pays Baltes et finir fin octobre avec la lettre B dans la ville de Bilbao, en Espagne.

Une expérience incroyable

"Jusqu'à maintenant, c'est une expérience incroyable", s'enthousiasme-t-il. "J'ai rencontré des personnes formidables sur la route, elles m'ont toutes soutenu". Andy Pardy a reçu énormément d'invitations à diner ou à dormir des quatre coins de l'Europe.

Mais Andy ne se fait pas d'illusions concernant un nouveau référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. "J'ai été déçu par les débats et les préparatifs du Brexit. (...) Je tenais donc à apporter une contribution à la fois personnelle et positive", dit-il.

Si tu veux suivre les aventures d'Andy, tu peux le suivre sur Instagram ou sur Twitter.

Déjà lu?