Insta c'est toute ta vie? Voici ce que tu ferais mieux de ne jamais poster

Si tu vis le téléphone à la main, constamment en train de prendre des photos pour alimenter tes réseaux ce qui suit devrait t'intéresser. Une hackeuse a révélé quelques conseils sur les photos à ne jamais poster en ligne, sous peine de se mettre en danger.

Stephanie Carruthers, mieux connue sous le nom de "Snow" est une hackeuse. Oui mais du genre bien intentionnée qui partage son expérience et surtout ses conseils dans les conférence sur le piratage informatique. Elle travaille pour différentes entreprises et s'introduit dans leurs systèmes informatiques afin de trouver les vulnérabilités et qu'ils puissent y remédier.

Elle a été interviewée par le HuffingtonPost afin de donner quelques conseils aux fanas des réseaux sociaux. Alors si tu postes systématiquement une photo de ton plat avant de manger, si tu emmènes ton téléphone à la salle de sport ou encore si tu immortalises chacune de tes soirées avec une petite photo en ligne sur Instagram ou Facebook, ces quelques conseils devraient t'intéresser.

On le sait, la publication en ligne se fait généralement de manière spontanée, enfin c'est sans compter les nombreuses retouches des "influenceuses", mais tu as tout à gagner à réfléchir au contenu que tu t'apprêtes à divulguer. Pour Stephanie Carruthers, il faut te poser trois questions fondamentales avant de mettre une photo en ligne pour tes abonnés: " Quelles informations suis-je en train de mettre en ligne? Qu'est-ce qu'il y a en arrière-plan de ma photo? Si je voulais me venger de moi-même, comment pourrais-je retourner ces informations contre moi?"

Les pièges à éviter

Stephanie Carruthers a également donné quelques exemples de comportements en ligne qu'elle a pu constater et qui mettent grandement ta sécurité en ligne en danger. Pour commencer, les conducteurs tout excités qui viennent juste de réussir bravement leur permis pratique et qui prennent le Graal en photo. Attention, absolument toutes vos informations se trouvent sur ce document.

Ensuite, les nouveaux propriétaires, hyper heureux d'avoir leur nouveau cocon qui prennent leurs clefs en photo en ajoutant la géolocalisation de leur bien afin que tout le monde puisse voir le superbe emplacement. Savais-tu qu'il est facile de dupliquer une clé physique à partir d'une photo?

Et de manière globale, il faut aussi faire attention à tous les selfies pris dans les bureaux sans tenir compte de l'arrière-plan. Avoue, tu n'avais sans doute pas vu que le mot de passe du Wi-Fi était noté sur un papier affiché au mur juste derrière ou que l'écran de ton collègue affichait une page confidentielle?

Le pire: c'est Facebook

Pour la "hackeuse", le réseau où le risque d'une attaque informatique est le plus grand, c'est Facebook. C'est sur cette plateforme que les utilisateurs seraient les plus vulnérables en raison de la quantité d'informations que le réseau possède sur nos amis, notre famille, nos collègues, notre travail... C'est la base même de son fonctionnement: dire qui on est et donner des informations sur soi. Selon elle "de nombreuses réponses à des questions de sécurité peuvent être trouvées rien qu'en regardant le profil Facebook de quelqu'un". On parle bien de ces fameuses questions de sécurité qui sécurisent vos mots de passe et qui permettent d'accéder à leur réinitialisation.

Donc la prochaine que tu dois définir une question pour protéger la récupération de ton mot de passe, pense à quelque chose de très confidentiel dont la réponse est impossible à trouver en ligne.

Déjà lu?