Thibaut Courtois contre le reste du monde: le Diable récolte ce qu'il a semé

opinionAuréolé du prix de meilleur gardien du Mondial et récompensé par un transfert au Real Madrid, notre Diable Rouge fait face aux insultes de nombreux fans de foot. Contradictoire? Non, la communication de Thibaut Courtois est tout simplement catastrophique.

Thibaut Courtois sort d'une séquence difficile, bourrée de paradoxes. Oui, il peut être considéré comme l'un des meilleurs gardiens du monde, et oui il a décroché un transfert de rêve dans le club le plus titré de tous les temps.

Sauf qu'il laisse derrière lui une image peu enviable. Celle d'un bon joueur de foot à la personnalité détestable. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un œil aux commentaires qui viennent conclurent chaque article le concernant.

Pourquoi tant de haine?

L'été fut chaud. Et cela a commencé avec les supporters français. On ne s'étendra pas longuement sur le sujet, mais notre gardien a laissé à travers ses réactions d'après-match l'image d'un mauvais perdant, s'excusant puis en remettant une couche. On ne peut plus vraiment parler de réaction à chaud, ce dont il a fait sa spécialité.

Viennent ensuite les supporters anglais et en particulier ceux de Chelsea, club qu'il a rejoint à 19 ans. En forçant son transfert vers le Real Madrid - il a séché deux entraînements - il s'est mis une bonne partie du public à dos. Pourtant, après quatre titres avec son club (2 championnats, 1 League Cup et 1 Cup) et son envie de rejoindre ses enfants dans la capitale espagnole, les supporters auraient pu faire preuve de plus de compréhension. Mais c'est tout l'inverse qui s'est passé: le joueur a même été contraint de retirer son texte de remerciements des réseaux sociaux.

Pourquoi tant de haine? La réponse tient en une phrase: Thibaut Courtois a une grande gueule. Pire, il n'assume pas toujours derrière. Comme pour ses excuses auprès des supporters français ou comme lorsqu'il a critiqué Jordan Pickford, le gardien anglais, pour son goal encaissé contre les Belges, fruit d'un joli geste technique d'Adnan Januzaj. "Je l'aurais eu facilement grâce à ma taille", affirme-t-il sans hésitation à l'issue du match. Avant de s'excuser au micro de la BBC quelques jours plus tard: "Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire". Faudrait savoir Thibaut.

Les supporters belges se souviennent bien sûr de ses nombreuses sorties sous l'ère Wilmots. La relation détestable entre les deux hommes continue d'ailleurs à faire du bruit. Si on peut se réjouir que la communication ne soit pas cadenassée, et que les footeux puissent encore dire ce qu'ils pensent, il y a une manière de le faire. Songez à Thomas Meunier par exemple, souvent irréprochable dans sa communication. Thibaut Courtois a l'art de frapper sans concession. Résultat: une critique plus négative que constructive.

Il y a enfin les supporters espagnols. Pas ceux du Real Madrid, sans doute contents de voir notre pieuvre débarquer entre les perches du Santiago-Bernabéu, mais bien ceux du camp d'en face, les fans de l'Atlético Madrid, club avec qui il a remporté le championnat et a été élu meilleur gardien de la Liga. Eux pourraient logiquement se sentir trahis. Une situation banale dans le football. Mais c'est plus délicat quand une vidéo où on le voit insulter le camp adverse resurgit du passé. Le problème ici, c'est que cela contribue à ternir son image. Les faits s'accumulent contre lui.

Arrogance et fair-play

Et puis Thibaut Courtois a cette fâcheuse tendance à affirmer qu'il est le numéro 1. Compréhensible quand on a tout gagné ou presque à 26 ans. Seules la Champions League (finale) et les Coupes du Monde et d'Europe (demi-finale et quart de finale) manquent à son palmarès. Mais le gardien en oublie ses coups de mou: les saisons qui ont suivi les deux sacres de Chelsea et son parcours en Champions League (coucou Messi).

Les supporters pardonnent peu l'arrogance quand elle n'est pas suivie de faits. Le manque de fair-play, tant dans la victoire que dans la défaite, constitue aussi un frein à se faire aimer par les foules. Si Thibaut Courtois veut un jour reconquérir le cœur des fans de la planète foot - et nous pensons qu'il en a l'envie - ça passera forcément par cette double remise en question. Rendez-vous sur le terrain Thibaut.

Déjà lu?