Que faire à Bucarest en deux ou trois jours? Quelques bons plans

Que faire lors d'un citytrip à Bucarest en deux ou trois jours? On te donne tous nos petits conseils voyage dans la capitale de la Roumanie.

La capitale de la Roumanie, Bucarest, bien que modeste et peut-être pas la plus jolie des capitales des pays de l'Est, vaut clairement le détour. En effet, la Roumanie n'est a priori pas aussi sexy que d'autres pays de l'Est qui ont su faire leur trou dans le tourisme européen. On pense notamment à Budapest et Prague, ces villes qui attirent chaque année un nombre incroyable de touristes. La Roumanie est un des pays les plus pauvres de l'Union européenne, mais petit à petit, sa capitale Bucarest a tenté de se développer pour attirer elle aussi son lot de touristes. Et surtout, pour un citytrip, c'est idéal comme ville!

Car tu peux facilement visiter et découvrir les chouettes quartiers de Bucarest en 3 jours. Plus, par contre, ça devient compliqué. Car, même s'il y a toute une série de musées et vieilles pierres à voir, ce n'est pas la capitale la plus riche culturellement parlant d'Europe.

Un peu d'histoire sur la capitale de la Roumanie

Pour définir l'identité d'un pays comme la Roumanie, ce n'est pas hyper évident. Car, au fil de son histoire, le pays a connu de nombreuses influences qui rendent son identité très multiculturelle. Sous le joug de l'Empire ottoman, il a subi l'influence de Byzance au niveau religieux et artistique. Mais, de par sa géographie, la Roumanie est aussi proche du monde germanique et hongrois. Ce qui traduit aujourd'hui une influence occidentale: le catholicisme, le mouvement des Lumières, le romantisme, etc. Bref, un joli mélange qui donne à ce pays beaucoup à voir.

Mais avant de nous plonger dans le vif du sujet du "que faire", on va tenter de t'expliquer un peu ce qui a fait que Bucarest est devenu Bucarest. Avec 1.888.000 habitants actuels et 228 km2 de superficie, Bucarest n'a pas toujours été connue comme étant la capitale de la Roumanie. Son histoire précède sa désignation, car ce n'est en effet qu'au XIXe siècle que la ville est devenue la capitale.

L'idée n'est pas de devenir docteur en histoire avec une thèse sur l'histoire roumaine, mais c'est juste "histoire de". Donc, selon la légende, la ville aurait été bâtie par un berger appelé Bucur (d'où le nom de la ville aujourd'hui). Mais en réalité, l'histoire dit plutôt que la cité a été érigée au 14e siècle par Mircea le Vieux (ou le Grand), Prince de Valachie à la tête d'une des principautés roumanophones qui, avec la Moldavie et la Transylvanie, formeront plus tard la Roumanie. Ensuite, en 1459, "la Forteresse de Bucarest", comme la ville a d'abord été appelée, devient la résidence du prince de Valachie Vlad II l'Empaleur (c'est lui qui aurait inspiré le personnage de Dracula). Et, pendant le règne d'un certain Radu II, Bucarest devient la résidence d'été de la cour.

Le pays de Dracula

Incendiée au milieu du XVIe siècle par les Ottomans, la ville est ensuite rebâtie, et au XVIIe siècle, Bucarest devient le centre économique le plus important de la Valachie. Ensuite, au XIXe siècle, les Ottomans décident de remettre en question la ville comme appartenant à la Roumanie et l'occuperont d'ailleurs pendant plusieurs années. En 1861, les principautés de Valachie et de Moldavie s'unissent et forment le début de la principauté de Roumanie, dont Bucarest sera la capitale. À cette époque-là, la ville sera même appelée "Paris oriental", car devant l'afflux de la population, la ville construit et construit dans tous les sens, et l'architecture roumaine vire à l'extravagant! L'avenue de la Victoire (Calea Victoreï) aura longtemps été considérée comme les Champs-Elysées de Bucarest.

Après la Première Guerre mondiale, Bucarest devient officiellement la capitale de la Grande Roumanie, qui a maintenant gagné les territoires de Transylvanie. On connait plus ou moins la suite. Après la Seconde Guerre mondiale, les Soviétiques occupent le pays et mettent fin au Royaume de Roumanie, avant de mettre en place une république populaire roumaine et ensuite la république socialiste de Roumanie.

Visiter Bucarest avec un guide: le bon plan

C'est sous le "règne" (on peut parler de règne en effet) de Nicolae Ceausescu (1965-1989) que Bucarest a sans doute le plus souffert en termes d'architecture. Elle a, en effet, perdu la plupart de son histoire à ce moment-là, car celui-ci a simplement décidé de détruire les zones historiques de la ville et de remplacer le tout par des immeubles en mode "soviétique" de l'Est. En gros, le mec a rasé des quartiers historiques entiers, fait déplacer des milliers de personnes dans des HLM, détruit des jolies rues en pavés et des galeries au style ottoman, pour faire place à des gros blocs de béton modernes à la méthode communiste. Véritable dictateur, c'est à lui qu'on doit le "Palais du peuple", terminé de manière un peu chaotique après l'éviction de Ceausescu du pouvoir en 1989, après la chute du mur de Berlin. Pour la petite histoire, le tyran a été fusillé avec sa femme alors qu'ils tentaient de fuir le pays.

Mais premier conseil de cet article, si vous tenez vraiment à comprendre l'histoire de cette ville un peu compliquée, n'hésitez pas à faire un petit tour avec un guide. Il vous aidera à voir un peu plus clair dans le jeu du pays de Dracula. Si vous voulez une personne de référence, on vous conseille de vous adresser aux guides de la ville, et plus particulièrement à Alexandra, qui te fera un programme de visites en fonction de tes envies!

La Roumanie n'a pas l'euro

Petit détail, mais qui a toute son importance, la Roumanie ne fait pas partie de la zone euro. Là-bas, on paye en leu roumain ou tu verras parfois RON (sur les étiquettes par exemple). 1 leu équivaut à 22 centimes d'euro. Et il faut savoir que le coût de la vie là-bas est plus ou moins 40% moins élevé qu'en Belgique. Cela concerne un peu tous les biens et services de consommation: logement, shopping, nourriture, tout est abordable dans cette ville. On a envie de dire que c'est un peu le bon plan si tu as la bougeotte, mais que tu n'as pas trop de sous devant toi. Car même les billets d'avion ne sont pas très chers. Evidemment, cela dépend toujours du moment où tu prends ton ticket, mais tu peux généralement trouver des vols aller-retour pour 50 euros.

Sur place, avec le logement, la nourriture et les petits extras, en te faisant un peu plaisir, tu peux t'en sortir pour 40 euros par personne par jour.

Visites touristiques incontournables

Te balader en soi dans les rues de Bucarest est déjà une curiosité à faire. Tu pourras remarquer la diversité des styles, et surtout la différence frappante entre le luxe et la pauvreté. Il reste encore des jolis bâtiments vétustes qui sont classés, mais aucun investissement n'est fait pour qu'ils soient gardés en état. Du coup, il n'est pas rare de voir certains bâtiments au bord de l'effondrement lorsque tu te balades.

Le Palais du Parlement ou la Maison du Peuple

On t'en a déjà parlé, mais l'oeuvre du tyran Nicolae Ceausescu fait partie des lieux incontestables à visiter. La Maison du Peuple de Ceausescu ne ressemble en rien à une maison du peuple. Elle illustre l'ironie malheureuse d'un pouvoir communiste abusé. Car, pour te donner une idée, cette construction est la plus grande construction administrative du monde, après le Pentagone. Ce bâtiment colossal fait 270 mètres de longueur sur 240 mètres de largeur.

Lorsque l'on rentre à l'intérieur, on ne sait pas trop quoi penser. C'est comme si le dictateur que l'on appelait le Conducator, avait pris un petit peu de tout ce qu'il a vu en voyageant et qu'il avait voulu tout mettre dans un seul bâtiment. D'un côté, tu verras des chandeliers en cristal, ensuite des lampadaires de la belle époque (un peu dans le style Horta), pas hyper chic. Enfin, dans une même pièce, tu peux voir du style byzantin, de la Renaissance, rococo, et un peu quand même d'art roumain, le brancovenesc. Bref, comme on le disait, un melting pot de plein de choses, mais qui ne donne pas vraiment plaisir à voir. Mais paradoxalement, il faut le voir pour le croire, donc on te conseille vraiment d'aller voir.

On pourrait appeler ça le style roumain, mais les Roumains ne voient en ce bâtiment que le sombre souvenir d'une époque dictatoriale et triste. C'est vrai que, si encore le bâtiment était beau, ils pourraient en être fiers, mais ce n'est pas exactement le sentiment local. Tu peux visiter la Maison, mais prends ton courage à deux mains, car en deux heures de visite, tu pourras peut-être voir une vingtaine de pièces, ce qui correspond à plus ou moins 5% du bâtiment puisqu'il est composé de 1100 pièces. En effet, Ceausescu avait prévu d'y installer les quatre grandes institutions du pays, mais également tous les fonctionnaires qui y travaillaient.

Aujourd'hui, la Maison du Peuple est appelée le Palais du Parlement. Le bâtiment abrite la Chambre des députés et le Sénat roumains. Des salles de conférences et des musées font également partie de cette construction titanesque. Et il faut savoir que certaines parties de l'édifice ne sont toujours pas terminées. On pourrait encore te parler pendant des heures de la manière dont ce bâtiment a été construit, ou encore comment ce bâtiment a détruit des centaines de vie... Mais ce n'est pas l'objet ici.

Pour visiter l'édifice, voici toutes les informations. On te conseille en tout cas de suivre une visite guidée.

Le Quartier Lipscani, les restes d'un centre historique

Si tu as envie de voir encore les quelques ruelles pavées de Bucarest et ses jolies galeries, c'est dans ce quartier que tu dois continuer ta visite. Car le Palais du Peuple est situé dans ce quartier, qui est connu pour être le plus vivant de Bucarest. Le quartier est devenu piéton, et c'est aussi là que tu trouveras de chouettes petites boutiques. Pour te donner une idée du quartier, n'hésite pas à aller voir le travail photo de cette dame ICI. Pas de doute, tu auras envie de t'y rendre.


La Librairie du Carousel (librairie Carturesti)

Tu dois pousser la porte de cette librairie. On dirait une énorme maison de poupées à étages remplie de bouquins. Un dédale qui fait plaisir aux yeux et qui est immanquable dans ce quartier. Fais par contre gaffe à ton portefeuille, parce qu'en plus des livres, il y a une multitude de petits bibelots que tu auras peut-être envie de t'offrir. Alors, même si ça reste moins cher qu'ailleurs, garde un peu de sous pour aller te déshydrater dans l'un des chouettes bars du quartier.

En dehors de son architecture ancienne et ses jolies rues, le quartier Lipscani t'offre aussi une multitude de chouettes bars où aller te poser.

Le Caru'cu Bere

Parmi eux, tu ne peux quand même pas rater le Caru' cu Bere, qui est en fait le temple de la bière de Bucarest. Une espèce d'énorme cantine hyper typique où tu pourras boire et manger le plus traditionnel du traditionnel! Si tu as été à Munich, c'est un peu comparable à la Hofbräuhaus. C'est un véritable témoignage du passé cet endroit, et clairement, il fait partie des incontournables de la ville.

Tout près aussi, tu devrais frôler les pavés d'une jolie ruelle aux allures de galeries, car recouvertes d'un toit qui te fait comprendre l'espace d'un instant pour quelle raison cette ville fut un jour appelée "Le Petit Paris".

D'autres bars où boire un verre


Dans ce quartier, il ne sera pas rare que de jour tu voies des terrasses bondées en été, et de nuit des fanfarons prêts à danser toute la nuit, car c'est là qu'il faut aller pour te poser boire un verre ou pour trouver une discothèque digne de ce nom.


FIX me a drink

Ok, tu veux découvrir un endroit insolite, direction ce bar dont les gérants ont déjà tout compris. Sérieux, tu vois un nom pareil, tu as juste envie d'y aller et attendre qu'on te fasse TA boisson.

Mais pas seulement n'importe quelle boisson avec n'importe quels ingrédients. Fixe me a drink, est en fait un bar botanique, où les boissons sont composées de différentes plantes pour te faire les cocktails de tes rêves. En plus d'être un bar méga branché, le lieu est aussi un théâtre et un lieu de concerts. Que demande le peuple?

Fabrica De Bere Bună

Fais péter les tapas et les bières artisanales! C'est the place to be méga hipster et trop bien pour aller passer la soirée. Ce sont les gens derrière la création de la bière Zaganu (que tu peux voir partout à Bucarest) qui sont à l'origine du lieu. En plus de pouvoir déguster cette bière-là, tu pourras aussi faire le tour d'autres petites bières brassées de façon artisanale. Pour accompagner tout ça, tu peux compter sur des petites tapas bien fournies qui raviront tes papilles.


The Urbanist

Allez, un troisième pour la route, pour vous montrer que quand on cherche, on trouve de chouettes endroits à Bucarest: The Urbanist. Alors là, si les barbes un peu cool, les slims à trous, les Vans et les lunettes rondes te manquaient, tu vas être servi(e). Parce que comme le précédent bar qu'on t'a présenté, c'est the place to be si tu es à la recherche d'un lieu un peu hipster, un peu branché. Situé en plein centre de la vieille ville, ce n'est pas seulement une boisson que tu vas trouver là, mais peut-être que tu pourras aussi te faire couper les cheveux, te faire tatouer ou même acheter des fringues. Alors, tu cherches encore un endroit? Sache aussi que le week-end, un DJ passe la porte et vient mettre le feu à ce petit bijou de la nuit.

On te conseille aussi l'Interbelic en mode gros bar bien chouette pour une bonne soirée entre potes, ou le Pura Vida Sky Bar en mode petit verre de vin sur un rooftop, ou encore le Shoteria dont le nom devrait te parler assez. C'est histoire de te chauffer un peu avant d'aller shaker ton booty sur le dancefloor.

Deux restaurants immanquables

Le Grand Café Van Gogh est sans conteste notre coup de coeur. Tu pourras te poser agréablement dans un cadre hyper sympa, tout en ayant l'opportunité de goûter aux mets simples roumains. Pas de chichi, mais juste ce qu'il faut pour être spécial, le Grand Café Van Gogh vaut clairement le détour (Strada Smârdan 9).

Hyper typique et dans le même ordre d'idée que le Caru'cu Bere, il y a aussi le Hanul lui Manuc. Méga authentique, une fois que tu auras passé l'arche, tu seras bien content d'avoir trouvé ce chouette endroit.

Au programme, bière et nourriture roumaines traditionnelles, et surtout une ambiance trop chouette. Avec, si tu as de la chance, des petits spectacles et tout et tout. Alors, ouais, c'est peut-être un peu touristique, mais on doit bien avouer que ça reste à faire. C'est un peu comme aller à New York sans aller voir l'Empire State Building en somme.

Bucarest et ses parcs

Louer un petit bateau dans le Parc de Cişmigiu est une des attractions que tout touriste qui se respecte fait à Bucarest, et comme toute balade sur l'eau, celle-ci sera évidemment agréable. Bref, si tu as l'occasion de t'y rendre, tu ne seras pas déçu.

Deux grandes fontaines mythiques de la ville s'y trouvent également, entourées de fleurs, pour te donner un spectacle agréable. Tout près aussi, tu as le parc Herăstrău, où tu pourras faire de longues balades en rencontrant tantôt une fontaine, tantôt une statue. Le lac situé au centre du parc permet aux amateurs d'eau de louer des petites barques, mais aussi de booker d'autres bateaux à moteur. Et dans le parc toujours, tu pourras aller voir le musée du village roumain, si le coeur t'en dit. Avant d'entrer dans ce chouette parc, tu passeras une nouvelle fois devant un petit aspect du "Petit Paris", car, non loin du parc, se trouve un Arc de Triomphe semblable à celui érigé dans la capitale française.

Et son musée du village roumain

Un vrai musée grandeur nature, c'est le meilleur endroit où aller si tu as envie d'un peu de verdure, et surtout de te rendre compte de la vie quotidienne de l'époque. Le musée en plein air se trouve sur les rives du lac Herăstrău. Là, tu pourras voir toutes sortes d'habitations roumaines, des églises, des moulins, bref, une agréable visite à faire absolument, si tu décides de te rendre de ce côté-là de Bucarest.

Bucarest regorge également de musées, comme le musée national d'art de Roumanie, le musée national d'histoire de Roumanie, le musée du Paysan roumain (où tu pourras trouver de vrais produits artisanaux), et encore des dizaines d'autres plus intéressants les uns que les autres.

Son opéra appelé aussi l'Athénée roumain

Véritable bijoux artistique, Bucarest a su converser son opéra, qu'on appelle aussi l'Athénée roumain, pour le plus grand plaisir des amateurs de musique classique. Car, si tu le souhaites, tu peux, en plus d'admirer l'architecture de l'endroit, aller écouter un concert de musique classique. Pour toutes les informations, dates et horaires des concerts, tu peux te rendre ici.

Le miel...

Ok alors, tu te demandes surtout: pourquoi le miel a droit à un paragraphe à lui tout seul dans cet article. Eh bien, pour plusieurs raisons. Déjà, la Roumanie est, si tu ne le savais pas, le 4e plus gros producteur de miel de l'UE. Beaucoup moins cher que chez nous, tu pourras aussi trouver toutes sortes de miel, bien différent de ce que tu as l'habitude de goûter.

Par exemple, les Roumains font du miel au tournesol, au tilleul, etc. Si tu dois ramener quelque chose, parmi toutes les choses que tu verras dans les boutiques de souvenirs, c'est bien du miel! Tu pourras en trouver un peu partout. Après, pour en dégoter de l'artisanal, il faudra un peu te renseigner, car c'est plutôt un truc de village. Si un jour tu prévois d'ailleurs de faire le reste de la Roumanie, tu ne devras pas t'étonner de voir le long des routes des apiculteurs qui vendent leur miel directement.

... Et des thermes!

Ok, c'était pas tout à fait la fin de notre article, car après toutes ces visites, sorties, virées au resto, on se dit que tu auras peut-être envie de te détendre un petit peu.

Eh bien, bonne nouvelle, tu vas pouvoir aller mariner dans les thermes les plus grands d'Europe. Bon, en fait quand on pense aux thermes, on pense soins et tout et tout. Mais non, c'est surtout un parc aquatique avec un max de piscines, le tout à 10 minutes du centre-ville. Si tu hésites un peu, sache que ce sont 9 piscines, 6 saunas et 4 hammams qui t'attendent. Bref, qu'est-ce que tu en penses? Le lieu a l'air dingue, non?

Et pour savoir comment te déplacer à Bucarest, ton ami de toujours, l'application Moovit! Simple comme bonjour, elle te dira comment arriver à tous ces précieux lieux que l'on vient de te présenter.

Voilà déjà un joli petit programme pour passer 3 jours à Bucarest! ENJOY!!

Encore plus de voyages?