Aux États-Unis, une centaine de chèvres ont semé la panique dans une ville paumée (oui, des chèvres)

Aux États-Unis, on l'habitude de croiser de gigantesques ours ou pumas. Mais au final, ce sont les chèvres qui font le plus peur. Surtout quand un troupeau d'une centaines d'animaux prend d'assaut une petite ville. 

Visiblement, les Américains craignent les chèvres. Enfin, seulement quand elles sont en groupe. Ce jeudi, une centaine de chèvres a envahi la petite ville de Boise dans l'état de l'Idaho dans l'ouest du pays. Cette invasion a été remarquée par un journaliste de la chaîne locale KTVB. Sur Twitter il annonce "qu'à peu près 100 chèvres perdues en ce moment dans un quartier de Boise. Elles vont de maison en maison et mangent tout sur leur passage. Personne n'a la moindre idée d'où elles viennent."

Une situation surréaliste qui a bien fait marrer les internautes puisque le tweet du journaliste a été partagé plus de 44.000 fois. Pour beaucoup, c'est la première étape de l'invasion des chèvres qui tentent de renverser Donald Trump, le président américain. D'ailleurs, un nouveau slogan est né: "Make America Goat Again". C'est tout simplement exceptionnel.

Voici le premier tweet du journaliste partagé 44.000 fois

Il nous a même gratifié d'une vidéo

Concours de vanne: "baaaaaaaaad situation" où il faut attendre le cri de la chèvre

Des tweets du genre, on en trouve des milliers

Il y a aussi "Goatnado" en référence au film "Sharknado"

Les chèvres se sont vraiment mises bien

Reste bien connecté, les chèvres arrivent bientôt à la Maison Blanche!

Déjà lu?