En prison jusqu'au 6 septembre, Booba est à l'isolement de Fleury-Mérogis comme Salah Abdeslam

En attendant leur procès, Booba et Kaaris vont rester à l'ombre pendant un peu plus d'un mois. Booba à Fleury-Merogis, Kaaris à Fresnes. Concernant le "Duc", il a été placé à l'isolement pour sa sécurité, dans le même quartier que Salah Abdeslam. 

Après leur joyeuse baston à l'aéroport d'Orly, Booba et Kaaris attendent leur procès qui a été reporté au 6 septembre prochain. Pour ce faire, ils ont été placés en détention préventive: Booba à Fleury-Mérogis et Kaaris à Fresnes. Concernant le "Duc de Boulogne", il a été placé à l'isolement pour sa propre sécurité.

Une source interne de la prison de Fleury s'est exprimé au Parisien: "C'est un quartier d'isolement, il faut éviter de prendre des risques avec un détenu médiatisé comme ça. Là où il est, il ne pourra pas être racketté par exemple."

Mêmes droits que les autres détenus

Même si il est placé à l'isolement, Booba n'aura droit à aucun traitement de faveur et bénéficiera des mêmes droits que les autres détenus. À ce propos, Alexandre Caby, délégué UFAP-UNSA Justice de la prison de Fleury-Mérogis donne plus de détails aux journalistes de BFMTV: "C'est un quartier spécifique où il se trouve seul en cellule, où il est géré par une équipe spécialisée comme l'ensemble des détenus de cet étage. Il aura un contact avec les autres détenus de l'étage sans difficulté, il aura les mêmes droits que les autres détenus, il aura accès à une salle de sport, il ira en promenade, il pourra participer aux activités."

Il ajoute qu'il n'aura droit à aucun traitement de faveur. En effet, il n'y aura pas de "surveillant Booba" durant toute la durée de son séjour en cabane. Ses potes, eux, sont placés en "rétention classique", comme n'importe quel détenu. Ils ne pourront pas entrer en contact avec la star du rap français pour débriefer leur baston à Orly.

L'isolement de Fleury-Mérogis est conçu pour les prisonniers nécessitant une surveillance accrue. Comme par exemple Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos du 13 novembre. Attention, même si ils seront dans le même quartier, Booba et Abdeslam ne se croiseront pas. Le temps risque quand même d'être long pour Booba qui a encore plus d'un mois à attendre avant de connaitre la sentence du jugement. Pour rappel, Booba et Kaaris risquent 7 ans de prison et 100.000 d'euros d'amende.

Déjà lu?