"Let's talk about death, baby": ces publicités funéraires anglaises sont d'un goût quelque peu douteux

Les affiches publicitaires d'une société funéraire anglaise sont en train de faire le buzz en ce moment sur le web, alors qu'elles ont été interdites dans le métro de Londres. En cause: leurs images et slogans dans un style... qu'on n'a pas forcément l'habitude de voir.

La mort n'est pas chose facile à aborder dans une conversation, il faut dire que le sujet est tout sauf sexy. Et pourtant, c'est l'aboutissement naturel et inéluctable de la vie. La société funéraire Beyond, basée à Londres, a donc tenté de briser ce tabou en ouvrant le dialogue sur le sujet. Mais d'une manière quelque peu... libérée.

Sa récente campagne de publicités, baptisée "Let's talk about death" (tu l'entends aussi dans ta tête cette chanson de Cheat Codes et Kris Kross Amsterdam?), devait d'ailleurs être affichée dans le métro de Londres, mais les affiches ont été jugées "offensantes" et ont été tout bonnement censurées.

"Voyage aller simple all inclusive"

Il faut dire que les images ont de quoi rebuter. Sur l'une d'elles, on peut par exemple voir un jeune couple en maillots sur la plage avec des planches de surf sous le bras... Sauf qu'à y regarder de près, il s'agit en réalité de cercueils. Mais pas de souci, la pub indique que le voyage "aller simple", avec un "départ de n'importe où, est à faire "une fois dans la vie", ne coûte que "1.195 livres" (soit 1.341 euros) et est "all inclusive". En plus, il n'y a aucune inquiétude à avoir côté météo puisque l'affiche précise également qu'il y a "870 degrés" toute l'année.

Sur une autre affiche, on peut voir une jeune femme, accompagnée de sa mère, dans un magasin de robes de mariée, avec comme slogan à côté "Pour avoir le look parfait lors de votre grand jour". Ici, l'entreprise compare donc l'achat d'un cercueil aux essayages d’une robe de mariée... Glauque.

Mais cette campagne osée, Beyond l'assume parfaitement. "Nous faisons la promotion de nos services "après-vie" dans des publicités qui imitent la façon dont les autres produits sont commercialisés", écrit-elle ainsi sur son site internet.

Pour aider les gens à ne pas se faire arnaquer

La compagnie espère ainsi ouvrir un dialogue sain autour de la mort, de manière à ce que les gens ne se fassent plus "arnaquer" par des entreprises qui veulent seulement s'en mettre plein les poches. "Quand quelque chose est tabou, comme la mort, cela crée un environnement où les mauvais acteurs peuvent opérer. Et notre peur de nous engager sur le sujet - créant ce code de silence communément partagé - permet aux prédateurs de nous arnaquer", explique-t-elle.

Résultat: "Nous payons trop cher nos funérailles, plans funéraires et testaments parce que nous ne nous sentons pas capables de comparer les différentes offres. Les entreprises peuvent nous facturer des frais exorbitants parce que nous ne comparons pas, nous ne négocions pas, nous ne nous sentons pas aptes à prendre ce contrôle."

Par ces affiches on ne peut plus décalées, Beyond ne demande qu'une chose: "Let's talk about death, baby. Let's talk about R.I.P. Let's talk about all the good things and the bad things that may be."

Voici les affiches en question: le jeune couple partant avec leur cercueil sous le bras en voyage "aller simple", "all inclusive" et "low cost"

© Beyond.life

La future mariée cherchant le plus beau cercueil pour avoir "un look parfait le grand jour"

© Beyond.life

Et enfin, cette espèce de publicité pour des anti-douleurs détournée, qui t'invite à écrire ton testament en ligne gratuitement si tu as "mal à la tête", "des souffrances et douleurs", "mal à la gorge", ou encore des "frissons"

© Beyond.life

Déjà lu?