Quelles sont les nouveautés à regarder sur Netflix en août?

Même pendant les vacances, il y a de quoi t'occuper devant la télévision. Voici les nouveautés (films, séries et documentaires) à voir sur Netflix en août.

I Am A Killer (3 août)

 

Netflix a déjà prouvé qu'il était aussi capable de produire de superbes documentaires. Ce devrait être le cas avec celui-ci. Ici, le téléspectateur se retrouve face-à-face, via son écran, avec treize meurtriers condamnés à mort aux États-Unis. Ceux-ci vont revenir sur leur parcours, souvent chaotique, leur enfance, leurs choix.

Sans tenter de justifier leurs actes (heureusement), Netflix donne la parole à des hommes qui attendent leur dernière heure, à l'abri des regards, derrière les barreaux. Dans la lignée de Mindhunter, où Netflix se penchait sur les débuts du profilage des serial killers, ce documentaire risque de te glacer dans ton canapé face à certains récits. I Am A Killer se divisera en 13 épisodes, un sur chaque condamné à mort: tu auras donc largement de quoi faire.

Tel Père (3 août)

 

Sur Netflix, il y a des séries, des documentaires, mais aussi des films. Dont certains sont produits par la plate-forme de streaming. On ne va pas se le cacher, il y a à boire et à manger, ou si tu préfères: il y a des bouses et des pépites. Difficile pour l'instant de dire dans quelle catégorie va se ranger Tel Père.

Ne t'attends pas un à film qui pourrait être sacré à Cannes. Ici, on est plutôt dans la comédie parfaite pour passer un bon moment. Le pitch? Larguée le jour de son mariage à l'église, une jeune femme (la géniale Kristen Bell, vue dans The Good Place) voit débarquer son père, qui s'est barré quand elle avait 5 ans. Elle va se retrouver à embarquer en croisière avec lui et va peu à peu apprendre à le connaître. Drôle et touchant, ce film t'occupera bien une soirée si tu n'as rien à faire, à n'en pas douter.

Better Call Saul, saison 4 (à partir du 7 août)

 

HE IS BACK! C'est que Jimy McGill, l'avocat véreux qu'on a découvert dans Breaking Bad, commençait à nous manquer. Si elle peut paraître un poil lente par moment, la série Better Call Saul n'en reste pas moins l'un des meilleurs spin-offs qui a été créés. C'est dire si l'on attend avec impatience cette nouvelle saison. Surtout que la troisième s'était terminée de façon dramatique (on n'en dira pas plus, histoire de ne pas te spoiler si tu n'es pas à jour) et qu'on a hâte de savoir comment celui qui doit devenir Saul Goodman va rebondir.

Même chose concernant les personnages issus de Breaking Bad, que ce soit ce papy loin d'être gâteau, Mike Ehrmantraut, Gus Fring le narco, ou cette gentille raclure de Nacho. Par contre, désolé de te décevoir: ce n'est pas dans cette saison que l'on verra débarquer Walter White et Jesse Pinkman, a prévenu le réalisateur. On devrait, par contre, découvrir un nouveau personnage évoqué dans Breaking Bad mais que l'on n'avait pas vu. Pour rappel, il te faudra être patient: contrairement à beaucoup de séries sur Netflix, il n'y a qu'un épisode par semaine disponible pour Better Call Saul...

Insatiable, saison 1 (10 août)

 

C'est sûrement la future nouvelle série de Netflix dont on a le plus parlé ces derniers jours. Mais c'était plutôt un bad buzz ici. Car Insatiable a été accusé de grossophobie après la diffusion de son trailer. Il faut dire que voir une jeune fille en surpoids devenir une bombe et se venger des personnes qui l'ont martyrisée, on peut comprendre que ça ne fasse pas rire tout le monde.

Mais les acteurs de la série ont demandé au public de se montrer patient et de juger Insatiable quand elle sera disponible, assurant qu'il n'était pas question ici de se moquer des personnes en surpoids mais plutôt de prouver qu'il faut accepter tout le monde tel qu'il est. Soit. Attendons avant de juger. Sauf si Netflix craque sous la pression: une pétition en ligne appelant à l'annulation de la série a rassemblé près de 200.000 signatures. Pour l'instant, Netflix tient bon et va diffuser la série...

Zion (10 août)

 

Encore un documentaire Netflix qui risque de te scotcher. Il n'y a pas encore de trailer disponible, donc il faut se contenter du pitch pour se faire une idée de ce qui nous attend. "Ce court documentaire retrace l'histoire de Zion Clark. Né sans jambes et balloté d'une famille d'accueil à une autre, il trouve sa voie en devenant lutteur pro", peut-on lire sur le site de la plate-forme de streaming. Le tout accompagné d'une photo de ce Zion Clark en tenue de lutteur.

L'histoire de ce jeune homme a déjà fait le tour des États-Unis. Mais Netflix va lui offrir une médiatisation plus importante, avec ce documentaire qui lui est consacré. L'occasion d'admirer son courage et sa détermination face aux épreuves de la vie.

La Casa de Las Flores, saison 1 (10 août)

 

Les séries hispanophones ont la cote sur Netflix (coucou La Casa del Papel). La Casa de Las Flores risque donc d'attirer l’œil de curieux, qui voudront découvrir ce qui se cache derrière ce titre au nom évocateur: ici, on va suivre la vie d'une famille de... fleuristes.

Mais ne t'attends pas à une série un peu chiante dans laquelle on les voit faire des bouquets. Après un drame, cette famille va révéler peu à peu ses failles au reste de la ville. Malgré ce pitch un peu noir, ici il est question d'une comédie, aux relents de telenovas espagnoles. Simple... et efficace?

Désenchantée, saison 1 (17 août)

 

Quand le papa des Simpson et de Futurama s'associe pour la première fois avec Netflix, on est en droit d'attendre du lourd. Matt Groening s'attaque cette fois au passé dans Désenchantée, où l'ont suit les aventures de la princesse Bean, qui a dégagé son prince charmant devant l'autel à l'église, avec ses potes l'elfe Elfo et le démon Luci.

Comme d'habitude avec Groening, tu risques de bien te marrer, mais aussi de parfois réfléchir: le réalisateur assure que cette série sera "plus satirique" encore que les Simpson, avec des épisodes plus longs notamment.

Follow This (23 août)

 

Encore un documentaire Netflix qui sortira en août. Ici, on pourra suivre le quotidien des journalistes de BuzzFeed, devenu en quelques années un des sites les plus consultés aux États-Unis. Entre enquêtes d'investigation, articles fun et listes virales, les journalistes de BuzzFeed ont largement de quoi faire. Ils te feront découvrir ici l'envers du décor.

Pas sûr toutefois que les sujets gênants seront abordés, comme le fait que BuzzFeed ait décidé de fermer sa rédaction française en mettant dans la merde une dizaine de journalistes qui n'ont pas compris cette décision...

The Innocents, saison 1 (24 août)

 

On tient peut-être LE carton assuré du mois d'août sur Netflix. Ici, deux ados amoureux décident de fuguer pour vivre à fond leur histoire. Sauf qu'il ne s'agit pas d'ados classiques: ils ont des pouvoirs surnaturels qui intéressent beaucoup de monde. Des criminels et le gouvernement vont leur coller aux fesses pour les capturer et utiliser leurs pouvoirs.

Ce n'est pas un Marvel ou une série fun à base de super-héros. L'ambiance est pesante, sombre, à l'image d'un trailer puissant et qui prend aux tripes. Mélange de fantastique, d'action et d'un peu de teen drama (quand même), cette série promet de faire du bruit. De là à imaginer un carton comme pour Stranger Things ou Dark, d'autres séries fantastiques made in Netflix?

Ozark, saison 2 (31 août)

 

Certains ont fait d'Ozark le nouveau Breaking Bad. Si la saison 1 était prenante, il va falloir attendre un peu avant de hisser cette série à la hauteur de sa géniale prédécesseure. Il y a bien sûr quelques similitudes: un mec pourtant tranquille qui se retrouve plongé dans une histoire avec des trafiquants de drogue, dans laquelle il emmène sa famille, dont sa femme avec qui son mariage part en steak.

Ozark offre toutefois un cadre plus restreint (le lac d'Ozark, justement), avec des méchants qui font moins flipper que les cartels auxquels Walter White a dû se frotter dans Breaking Bad. La série passe donc ici un sacré test avec cette saison 2, surtout qu'elle promet beaucoup après une saison 1 qui s'est terminée par un joli twist. On a hâte de savoir ce qui va se passer pour Marty et les siens désormais!

Paradise Police, saison 1 (31 août)

 

Histoire de finir l'été sur une touche de légèreté avant la rentrée. Si tu aimes les histoires bordéliques qui font passer les flics pour des débiles, les chiens policiers accros à la meth et des agents qui baisent leur voiture, Paradise Police est la nouvelle série d'animation à ne pas rater sur Netflix.

Ça a l'air bien barré comme il le faut, avec un humour parfois limite, voire débile pour certains (coucou les gens pas drôles et coincés). Mais ce devrait être parfait pour se poser et passer un bon moment.

Si tu les as zappées pendant tes vacances, n'oublie pas de checker la liste des nouveautés Netflix de juillet!

Déjà lu?