Un millionnaire islandais chasseur de baleines souhaiterait encore en tuer 150 en 2018

Il y a une semaine, la compagnie du millionnaire islandais Kristján Loftsson a attrapé une baleine hybride entre rorqual commun et baleine bleue, une espèce rare. Avide de chasse à la baleine cette société a repris la chasse intensive cet été, au grand désespoir des organisations de protection des mammifères marins. 

Kristján Loftsson est un millionaire islandais dont l'activité est de tuer des baleines.

Plus tôt ce mois-ci, des images choquantes publiées par Sea Shepherd, une organisation de défense des animaux marins avaient déjà ému le monde. Sur celles-ci, on voit un baleinier islandais ramener la baleine hybride pour qu'elle soit dépiautée. On voit ensuite, l'animal être dépiauté.

Pendant des années, cette baleine magnifique a vogué dans les océans ne gênant personne et ne faisant pas de mal aux autres créatures. Mais depuis deux ans maintenant, la chasse à la baleine a repris de plus belle, malgré le désaccord de la communauté internationale. Alors depuis, la chasse à la baleine a repris de plus belle, et les chasseurs islandais ne respectent pas tout à fait les espèces protégées. L'Islande, la Norvège et le Japon sont les seuls pays à encore autoriser la chasse à la baleine.

L'Islande est connue pour ses geysers, ses supporters de foot incroyables, mais également... pour ses magnats de la chasse à la baleine, dont le plus connu est sans doute Kristjan Loftsson. Celui-ci s'est déjà souvent attiré les foudres des protecteurs des mammifères marins, notamment pour avoir attrapé et tué un rorqual bleu, une espèce très protégée. Les baleiniers islandais ont l'habitude de pêcher des baleines de Mincke et des rorquals communs, qui est pourtant une espèce menacée.

150 baleines de plus

Après une trèves de deux ans due à de mauvaises conditions commerciales, le millionaire, dont la société a déjà attrapé plus de 200 baleines souhaiterait encore en attraper 150. Plus de 8 800 tonnes de viande et de graisse de baleine ont été expédiées au Japon au cours de la dernière décennie, malgré l'interdiction du commerce international de viande de baleine en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées.

Les écologistes appellent à une fin immédiate de la chasse commerciale à la baleine en Islande, après que l'Institut de recherche marine de l'Islande ait effectué une analyse génétique et confirmé que l'animal était la progéniture d'une femelle hybride. Les baleines bleues sont protégées par le droit international depuis 1966. Les hybrides ont déjà été enregistrés par des scientifiques, mais sont rares et sont également protégés par des conventions internationales, selon le Fonds international pour la protection des animaux.

Sigursteinn Masson, qui représente IFAW en Islande, a déclaré: "Le meurtre d'un hybride de rorquals bleus démontre la difficulté pour les baleiniers en mer d'identifier les espèces qu'ils recherchent. Le résultat est qu'une espèce rare et protégée a subi des dommages collatéraux d'une chasse cruelle, inutile et de plus en plus impopulaire." Et dans cette histoire, ce qui est fou, c'est que même si les pêcheurs ont tué une baleine protégée, ils ne risquent rien.

Voilà la vidéo du débarquement de la baleine hybride:

Déjà lu?