Netflix ne fait pas rire tout le monde avec sa future série "Insatiable" et se retrouve accusé de grossophobie

Bad buzz pour Netflix: la plate-forme de streaming est accusée par les internautes de promouvoir la grossophobie dans sa future série "Insatiable". Alors que seul le trailer est sorti, une pétition appelle même à la suspension de la série.

Une fille en surpoids, moquée par tout son lycée, qui devient ensuite une reine de beauté et décide de se venger de ses harceleurs. Le pitch d'Insatiable, la future série de Netflix, est ultra simple. Mais le trailer de cette comédie n'a pas fait rire tout le monde. Car pour beaucoup, Netflix s'est abaissé à promouvoir la grossophobie dans cette série, c'est-à-dire à rabaisser les personnes en surpoids. Le cliché de "la personne en surpoids qui devient une bombe" a déjà été largement utilisé dans les films ou les séries, avec plus ou moins de succès. Mais ce serait la fois de trop ici pour beaucoup.

Pour te faire une idée, voici le trailer

 

Beaucoup d'internautes ont critiqué Netflix


Une pétition a même été lancée pour empêcher la diffusion de la série

"Quiconque est intéressé pour stopper la production 'd'Insatiable' sur Netflix, voilà la pétition."

Alyssa Milano, qui incarne un rôle dans la série, a défendu "Insatiable" après avoir été taclée sur Twitter

"Nous ne discriminons pas Patty. Nous abordons (avec une comédie) les dégâts causés par la grossophobie. J'espère que vous comprendrez mieux", écrit Alyssa Milano, qui accompagne son tweet d'un article de Teen Vogue évoquant la série.

Debby Ryan, l'actrice principale, a également tweeté pour balayer les accusations de grossophobie

L'actrice surligne notamment un passage de l'article de Teen Vogue sur la série où on peut lire: "Quand elle retourne à l'école, tout le monde est stupéfait par son changement physique. Problématique? Carrément. Après tout, si la façon dont on vous traite est basée sur votre apparence, cela en dit long sur eux, pas sur vous."

Puis Lauren Gussis, scénariste de la série, un publié à son tour des explications

La scénariste explique qu'elle a pensé au suicide à 13 ans car elle était harcelée à l'école. "La série met en garde sur la façon dont cela peut être dangereux de ne juger que sur l'apparence, de juger sans aller plus profondément", explique-t-elle, demandant aux fans de laisser une chance à la série.

Rendez-vous le 10 août

Difficile en effet d'imaginer Netflix avoir traité avec tant de légèreté un sujet si polémique que la grossophobie. Surtout que la plate-forme a réussi à traiter avec brio des sujets comme le suicide chez les ados dans 13 Reasons Why, plébiscité par le public et les critiques, ou l’anorexie dans To The Bone, un des nombreux films qu'elle a produits. Attendons peut-être le 10 août et l'arrivée d'Insatiable sur la plate-forme de streaming pour commencer à crier au scandale. Il sera plus facile de juger avec plusieurs épisodes qu'un trailer de moins de 2 minutes!

Déjà lu?